Hamas, Hezbollah, Djiad Islamique etc….sont les monstres engendrés par l’ONU ! Arnold Lagémi

Publié le par danilette

http://www.arnoldlagemi.com/?p=4108

Avant d’aborder la trêve et le cessez le feu conclus entre le Hamas et Israël,  il faut obliger notre raison à quitter les avenues des vérités convenues et les boulevards des évidences  galvaudées pour s’attarder sur une réalité tangible, lourde de sous entendus, débordante d’appréciations significatives et que toutes les personnalités  politiques mentionnent certes, sans jamais, toutefois en faire l’analyse.

 

Pourquoi le Hamas se livre t-il (ou s’est-il livré…) au bombardement systématique des villes d’Israël, alors qu’Israël a évacué Gaza ? 

 

Presque toutes les nations reconnaissent à Israël le droit à la légitime défense, quoique,  dès qu’il est question d’en préciser l’exercice, la modération est demandée avec une telle insistance que la légitimité de son usage ne peut manquer d’être supposée. Allons plus en amont. Pourquoi, se contente t-on de condamner les tirs ? Pourquoi, comme si un consensus avait été tacitement convenu, les politiciens s’abstiennent-ils de donner leur avis, non sur la légitime défense d’Israël, mais sur les raisons qui conduisent le Hamas à agir ainsi ?

 

Une réflexion serait pourtant utile. Permettant de saisir les motifs de ces tirs, on distinguerait les éventualités, les potentialités permettant  d’agir sur les causes, puisque d’évidence,  les accords ne sont pas respectés.  Et tant que causes, prétextes ou motifs ne seront pas annoncés on évoluera toujours dans le non dit et les …projections d’engins de mort sur les civils israéliens.

 

Il n’est pas envisageable que le Hamas n’ait pas de motif.Ce n’est pas pour autant que le problème est posé ! Toutefois l’article 15 de la Charte du Hamas donne une indication, précise un objectif que n’atténue aucune volonté modératrice : l’anéantissement de l’Etat d’Israël.

 

L’aveu de cette intention situe à une place plus appropriée, celle de l’hypocrisie et du mensonge,  toute volonté (d’où qu’elle vienne) d’établissement d’une paix hypothétique avec un ennemi irréductible.

 

Qu’est ce à dire ? Si on crédite le Hamas de cohérence, ses actions initiatrices ont une raison, un motif, s’inscrivent dans une vision générale.  Que la classe politique Européenne, s’obstine à traiter les tirs de missiles par des accords n’est pas satisfaisant pour le Hamas, puisqu’il viole tout accord ou cessez le feu ! Le dernier aura-t-il plus chance ? On peut en douter ! LIRE LA SUITE


A lire du même auteur :

Le Hamas est « criminel de guerre » selon les Conventions de Genève.

Pas de cesser le feu avant l’élimination définitive du Hamas. Sinon, tout recommencera !

Publié dans Arnold Lagémi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article