Inacceptables ingérences étrangères dans les élections israéliennes, par Haïm Schein

Publié le par danilette

De nombreux Etats dans le monde, en Europe notamment, se préparent de manière exceptionnelle aux élections israéliennes. L’Iran se surarme, l’Egypte est en ébullition, la Syrie est à feu et à sang, la Jordanie est ébranlée – mais c’est seulement Israël qui préoccupe les nations. Un pays tellement petit sur les rives de la Méditerranée, qui reçoit tellement d’attention internationale. Il est d’usage dans le monde que les Etats ne s’ingèrent pas dans les élections qui se déroulent chez les autres. Mais cela n’est pas le cas s’agissant d’Israël. De nombreux Etats consacrent des efforts considérables à porter atteinte aux chances de la droite de l’emporter, au moyen d’une campagne préétablie et coordonnée, comportant la reconnaissance de l’Etat palestinien à l’ONU, le marquage des produits provenant de Judée-Samarie, une campagne hystérique contre la décision de construire entre Maalé-Adoumim et Jérusalem et la convocation des ambassadeurs israéliens.

 

Dans le contexte de cette ingérence étrangère, il convient de mentionner également les organisations de gauche dans le monde qui, sous couvert d’activités culturelles et humanitaires, transfèrent en Israël des millions de dollars dans le but de porter atteinte aux chances de la droite de l’emporter aux élections. Ayant étudié l’histoire moderne, je suspecte que derrière ces organisations et ces sommes d’argent se trouvent des Etats étrangers.
Les peuples européens se sont habitués pendant 2000 ans à savoir ce qui était bon pour les Juifs, mieux que les Juifs eux-mêmes – habitude née au temps où les Juifs n’avaient pas la capacité d’affronter la haine, la méchanceté, l’église catholique, les préjugés et la violence qui présida à la création de l’Europe. Les Européens n’ont pas compris que les Juifs avaient aujourd’hui un Etat et qu’ils avaient pris en main leur destin. Les Anglais n’ont pas encore accepté le fait historique que l’Irgoun et le Léhi ont contribué à la chute de l’empire sur lequel le soleil ne se couchait jamais. Les Français croient encore qu’ils dominent le Levant et ne comprennent pas que c’est le Levant qui les domine…
Il est difficile de reprocher aux Européens de mettre leur nez dans les élections en Israël. Car ils ne peuvent pas être plus sionistes et pro-Israéliens que beaucoup parmi la gauche israélienne, qui leur fournit des armes et des munitions idéologiques, et le sentiment qu’il est urgent de sauver les Juifs d’eux-mêmes. Les dirigeants israéliens dans le passé et actuels, y compris ceux pour qui l’abus de confiance est devenu une seconde nature (N.d.T. Allusion à Ehoud Olmert), influencent les décisionnaires en Europe et aux Etats-Unis, et tentent de provoquer un conflit entre le gouvernement israélien et les dirigeants étrangers. Des membres de l’université en Israël qui sont spécialisés dans la déformation de l’histoire persuadent des intellectuels à l’étranger qu’Israël est responsable de la souffrance palestinienne, en omettant délibérément les faits historiques.
Les Etats étrangers, par aveuglement ou par incompréhension, ne sont pas capables de comprendre et de déchiffrer la structure génétique du peuple Juif – structure sui generis fonctionnant selon le principe des contraires. Plus les pays étrangers tenteront de porter atteinte à l’indépendance et à la liberté de choix des citoyens d’Israël, et d’influer sur les électeurs au moyen de pressions injustes et inacceptables, plus ils s’apercevront que le peuple de Sion s’unit autour du foyer au-dessous duquel brûle un feu éternel. La poursuite des pressions ne fera que renforcer les chances et la force de la droite israélienne.

Publié dans Israël

Commenter cet article