Incohérences occidentales par Léon Rozenbaum

Publié le par danilette

 

http://www.sourceisrael.com

Décidément, les "révolutions" et changements de régimes dans les pays arabes laissent l'Occident chrétien pantois, indécis et surtout incohérent. Personne en Europe ou aux USA ne semblait avoir prévu que les peuples arabes pourraient un jour tenter de secouer le joug des régimes autoritaires ou dictatoriaux qui caractérisent ces pays depuis toujours, tout en faisant manifestement le lit de l'islamisme le plus militant et le plus rétrograde, ce qui constitue un problème en soi.                                                  

 Pourquoi intervenir militairement en Irak et en Libye contre Kadhafi qui massacre les tribus révoltées de Cyrénaïque, et ménager Bachar El Assad qui fait strictement de même en Syrie? Pourquoi les massacres en Algérie laissent l'Occident indifférent, alors que la résistance de la majorité chrétienne en Côte d'Ivoire contre la minorité musulmane a été jugée intolérable par la France qui y a dépêché ses soldats pour installer au pouvoir un président musulman? 

Il faut dire que toute une série d'idées préconçues, solidifiées en dogmes, parasitent dans ce qui fut le "monde libre", à part quelques brillantes exceptions, toute réflexion authentique sur l'Orient arabe et musulman ou sur ses rapports avec l'univers chrétien. Cela constitue même depuis quelques années, la trame de cette paralysie intellectuelle et morale de l'Occident que les Juifs surtout dénoncent comme "la pensée unique".

Il s'agit, bien sûr, d'Israël. Et que l'on cesse de nous "bassiner" avec la prétendue distinction entre "le politique" et "le religieux". Celle-ci résulte d'épisodes spécifiques à la culture occidentale des derniers siècles et est incapable de rendre compte aujourd'hui des réalités sur le terrain, pratiquement dans le monde entier, sans castrer la réflexion et l'analyse la plus élémentaire. 
L'obsession antijuive du prophète de l'Islam depuis le 7ème siècle de l'ère commune et le camouflet que la résurgence de la souveraineté juive au Pays d'Israël lui inflige informent pour une large part la violence du monde contemporain. 

Mais au lieu d'inspirer en Occident la réprobation morale et politique qu'on serait en droit d'attendre de la part d'une civilisation des lumières fécondée par quatre siècles au moins de progrès scientifique, de pensée philosophique et d'affirmation de la primauté du droit, qui devrait se réjouir avec nous de la libération nationale tant attendue et si cher payée du Peuple d'Israël, nous assistons au contraire au spectacle lamentable d'une connivence grandissante de l'Occident chrétien avec les aspirations génocidaires antisémites de l'Orient arabe.
C'est que la Chrétienté, même la plus laïcisée, a, elle aussi, de sérieux comptes à régler avec Israël. Le Rav Askenazi (Manitou) za"l expliquait la tentation permanente de l'Eglise au cours des siècles de se substituer à d'identité d'Israël :"Ton Livre est mon livre, ta Ville est ma Ville, ta Terre, ma Terre, car toi, c'est moi". L'entêtement de l'Etat hébreu d'Israël moderne à vivre et s'épanouir depuis 63 ans, en découvrant chaque jour davantage dans son sol les preuves tangibles de son enracinement millénaire et sa participation active aux progrès de la civilisation humaine, heurtent profondément les habitudes mentales de trop nombreux occidentaux conditionnés par des siècles d'enseignement du mépris.
Pourquoi alors que les événement les plus récents manifestent de façon irréfragable que l'instabilité du monde arabe tient à ses tensions internes, faut-il que les dirigeants occidentaux continuent de proclamer que rien n'est plus urgent pour la stabilisation du Proche-Orient que de faire reculer Israël de régions entières de sa patrie historique libérées en 1967 dans une guerre d'autodéfense face à une tentative génocidaire avouée, pour les remettre à des gens dont l'irrédentisme, la haine, la volonté de nuire et le fanatisme sont chaque jour plus évidents?
Toutes ces personnes oublient ou veulent oublier que le Peuple d'Israël est redevenu un acteur de sa propre Histoire et n'est plus le jouet impuissant du bon vouloir des peuples. Même si tout le monde en Occident ne souscrit pas aux immondes accusations calomnieuses portées contre Israël de "génocide des Palestiniens", d' "apartheid" de "racisme et terrorisme d'Etat", il reste tout de même assez de cette délégitimation permanente si chère à Goebbels dans l'esprit de millions de gens pour qu'ils se croient autorisés à disposer de notre territoire national et à fouler aux pieds nos droits légitimes.
Cette dérive de la pensée et de l'appréhension des valeurs est très dangereuse pour l'Occident lui-même mais en outre conduit directement le Proche-Orient vers un nouvel affrontement militaire. Il faut donc répéter de nouveau que l'on ne pousse pas à bout et l'on ne méprise pas une puissance spatiale disposant de potentialités nucléaires. Une telle attitude relève aussi de l'incohérence.

Ces circonstances ne font que renforcer l'obligation morale, historique, politique et religieuse des Juifs de la Diaspora de venir renforcer l'Etat juif souverain par leur présence physique immédiate.

L'élimination si tardive de Ben Laden, principal acteur de la tragédie du 11 septembre 2001 sera-t-elle capable d'endiguer la vague de défaitisme occidental face à l'Islam? Il faut l'espérer surtout pour l'Occident. Pour ce qui nous concerne, chacun ferait bien de méditer les récentes paroles du Premier Ministre de l'Etat d'Israël, M. Netanyahu lors de la dernière cérémonie du Jour du Souvenir de la Shoa: "lorsque nous affirmons "plus jamais cela", nous donnons une signification à chacun de ces mots".

Léon ROZENBAUM LIEN

 

Publié dans Léon Rozenbaum

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

François TATARD 24/07/2011 11:35



Aux hommes et femmes de bonne volonté, il faut rappeler qu'Israél a remplacé l'Autriche pour faire barrage à l'islam. Qu'on le veuille ou non seul, en France au moins, le front national est le
meilleur défenseur des vrais juifs, et de l'Israel laïc que nous connaissons. Cette laïcité est la force d'Israél par son universalité.


Les rancunes de l'histoire s'eteindront devant les faits que sont les catastrophes à venir



François TATARD 23/07/2011 16:11



Oui! Mais pourquoi les juifs d'Israél se battent-ils contre l'islam, alors que les juifs de France au pouvoir et dans les médias font le jeu de l'Islam et militent pour l'islamisation de la
France des vaincus?



danilette 23/07/2011 23:06



J'aimerais vous répondre mais de quels juifs au pouvoir voulez-vous parler ? S'il y avait vraiment tant de juifs au pouvoir, Israël n'aurait pas tant d'ennuis ! Il n'y aurait pas eu la Shoa
non plus, ils auraient eu les moyens de l'empêcher... J'aimerais qu'il y ait des juifs véritables au pouvoir mais ce n'est pas le cas... Nous sommes un tout petit peuple de 13,5 millions
d'individus (avant la 2ème guerre mondiale nous étions 16,5 millions !)


En ce qui concerne les nombreux journalistes qui n'ont plus qu'un vague lien avec le judaïsme ou leur "origine juive", vous avez malheureusement raison, je n'ai pas de réponse à cela, il y en a
différentes, cela peut provenir d'un complexe, d'un désir d'oublier leur "origine" qu'ils détestent et connaissent mal souvent ou autres, ils font énormément de mal et je comprends que cela soit
choquant pour un non-juif mais enfin il y a beaucoup de Chrétiens anti-chrétien, je pourrais même vous citer un prêtre catholique belge qui pour commencer sa conférence à laquelle j'assistais,
s'extasiait sur les jeunes femmes musulmanes voilées, "c'est si beau"... c'est authentique.


Malheureusement, il y a aussi des Israéliens complètement tarés qui luttent contre Israël et ne comprennent rien aux enjeux du monde. Tout ceci en bref, il y a des tas d'analyses qui traitent de
ce sujet. Merci beaucoup d'avoir laissé ce commentaire et à bientôt !