Iran : Les Mollahs adorent l'affaire DSK !

Publié le par danilette

Sur le site http://www.iran-resist.org
(Le site est tenu par les partisans de Reza Pahlavi, le fils  de Mohamed Reza Pahlavi, l'ancien Shah d'Iran)

L’affaire DSK passionne les médias. En Iran, les mollahs sont ravis, non par passion pour DSK, mais parce qu’on ne parle plus d’eux alors qu’en raison du refus des Pasdaran à réprimer les manifestations, ils ont du mal à gérer un contexte intérieur très difficile. Les mollahs prient pour que ça dure pour continuer à dissimuler leur malaise et à préparer une grande crise internationale pour pousser Washington à négocier une entente avant qu’ils ne chutent.

Il y a un mois, les Iraniens ont investi les rues pour chanter et danser toute la nuit à l’occasion d’un événement formellement interdit par le régime, la Fête du Feu qui coïncidait avec l’anniversaire de la naissance de Reza Shah, le fondateur de l’Iran laïque. Les Pasdaran qui contrôlent l’ensemble des forces armées ne sont pas intervenus pour disperser ces rassemblements doublement anti-régime. Deux mois auparavant, ces mêmes miliciens avaient boycotté l'anniversaire de la révolution islamique et la commémoration du retour de Khomeiny en Iran en 1979. Il était clair qu’ils affichaient silencieusement leur soutien aux adversaires du régime. Cette union non déclarée des Pasdaran avec le peuple a permis d’espérer une nouvelle révolution.
Les derniers partisans du régime ont paniqué : ils se sont mis à vendre leurs biens pour acheter de l'or et préparer leur fuite.

Les Iraniens célèbrent bruyamment et publiquement les fêtes iraniennes interdites par le clergé

Depuis peu, les Iraniens montrent leur rejet du système islamique en célébrant bruyamment et publiquement les fêtes iraniennes interdites par le clergé. Pour expliciter ce rejet, des hommes et des femmes bravent les interdits et dansent ensemble dans les rues. Cette contestation joyeuse a poussé le régime à bloquer la transmission des vidéos le 15 mars lors de la Fête du Feu et plus récemment le 2 avril à l’occasion de la fête de la fertilité nommée Sizdeh Bedar. Mais le régime s’est trahi lui-même en diffusant les chiffres de fréquentation des sites touristiques iraniens pendant les vacances de Norouz : les sites islamiques comme Machad n’ont eu aucun succès, les Iraniens ont préféré les sites balnéaires ou les sites qui ont vu naître la civilisation iranienne.

Cette année, nous n’avons eu aucune image parce que les Iraniens avaient décidé de montrer leur rejet du régime et de ses lois en célébrant Sizdeh Bedar de la manière la plus illicite, c’est-à-dire en chantant et en dansant dans des réunions publiques et mixtes. De fait, la journée était classée tabou : le régime avait d’ailleurs bloqué la transmission des vidéos vers l’étranger. Mais par la suite, une vidéo tournée à 25 kilomètres de Téhéran est parvenue à passer la barrière. Elle complète les chiffres de fréquentation des sites non islamiques. L’année s’annonce bonne. 

 

W.IRAN-RESIST.ORG 

Publié dans Iran

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article