Didier Long, ancien Bénédictin devenu "Craignant Dieu du seuil"

Publié le par danilette

L’Etoile et le Jasmin
Une émission présentée par André Nahum sur JudaïquesFM
Il reçoit Didier Long auteur du "Petit guide des égarés en période de crise" source:didierlong.com 
Pour écouter le podcast de l'entretien radiophonique cliquez ici 
Transcription de quelques extraits ci-dessous :

 

André Nahum : bonsoir, je reçois ce soir Didier Long pour son livre « Petit guide des égarés en période de crise », paru aux éditions Salvator 

Je vous ai invité d'abord parce que vous êtes un personnage hors normes et parce que vous avez écrit un livre extrêmement intéressant, passionnant. On va parler un petit peu de votre cursus, vous avez été moine bénédictin et puis vous avez quitté la vie monastique, vous vous êtes marié, vous avez eu des enfants et puis vous découvrez le judaïsme, alors comment vous avez découvert le judaïsme ?


Il faut d'abord expliquer ce que sont les Bénédictins, c'est un peu si vous voulez comparer, les Esséniens : le fait de se lever à 2, 3h du matin pour réciter des Téhilim (Psaumes) donc c'est Téhilim toute la journée, plus une forme de Talmud Torah qu'on appelle Lectio divina et il y avait deux frères, Frère Mathieu Colin qui était un spécialiste du judaïsme et qui était un copain de Pierre Lenhardt, professeur de Talmud à l'Université hébraïque ; Mathieu et Pierre nous faisaient des cours, donc j'ai appris là-bas l'hébreu, j'ai commencé à apprendre l'hébreu à l'âge de 20 ans et je n'ai jamais arrêté les études juives en fait, des études de Talmud faites par des Chrétiens qui avaient vécu en Israël.

 

De quelle façon ils enseignaient de talmud ?


Pierre, comme il était prof à l'université hébraïque, il nous faisait des sessions sur Rosh Hashana, le sens de Pessah, le sens des Jours Redoutables et comme on était des hommes de la Bible qu'on appelait pas du tout « l'Ancien testament » mais « l'Ecriture », pour nous c'était l'Ecriture...

 

Alors aujourd'hui, vous êtes encore plus proche du judaïsme, vous allez à la synagogue, je veux savoir comment vous vous situez par rapport au judaïsme, êtes-vous juifs, êtes-vous chrétien, êtes-vous judéo-chrétien, vous revendiquez des origines marrane, on voudrait comprendre un petit peu ce que vous êtes et pourquoi vous l'êtes ?


Qui êtes-vous ? C’est la question que je me pose chaque soir.

 

Je crois qu'on est là pour parler de tout, vous êtes un personnage extrêmement intéressant, passionnant et j'aimerais avoir le fond du fond.


J’ai quitté la vie monastique, j'ai rencontré ma femme, je suis tombé amoureux, je me suis marié avec une journaliste de France2 qui ne croyait ni à Dieu ni au diable et je me suis posé la question, mais pourquoi j'ai cette recherche, j'ai continué à étudier l'Ecriture, j'ai commencé à prendre des cours de Talmud, à m'inscrire au Centre communautaire etc. ; je me suis posé la question : mais pourquoi est-ce que je suis fasciné par le judaïsme ? Et ce qui m'intéresse dans le christianisme, c'est le judaïsme, c'est l'origine en fait.

Il y a un moment où j'ai remonté la généalogie de ma femme et on s'est aperçu que sa généalogie était juive… et l'arrière-grand-mère de ma femme continuait à offrir des grenades pour Rosh Hashana, une espèce de pratique super bizarre qui ne venait pas du christianisme ; mais ces gens-là ne se définissaient pas comme juifs non plus, ces traces de judéité nous ont travaillé... Et je me suis aperçu d'autre trucs assez troublants, je me suis retrouvé à une Brit-Mila, le fils d'une amie et c'était bizarre, je me sentais chez moi alors que je n'étais pas chez moi et tout le monde, les gens venaient me voir, dans la rue à New York encore il y a une semaine, des gens viennent me voir, quand j'ai pas mon chapeau, je ressemble à rien du tout et ils me disent : "Are you jew" ? Est-ce vous êtes juif ? Je dis "yes, if you want", on me dit : "avez-vous mis les tefillins aujourd'hui" ? J'ai dit non, c'était un Louvavitch, la consultante lui a dit "mais pourquoi vous dites qu'il est juif ?", Il a dit "ça se voit" et ça m'est arrivé cent fois, au bout d'un moment, j'ai cherché à comprendre et je pense qu'on a des origines marranes, je suis Corse du Sud, ma famille s'appelle Valli alors le rabbin Harboun dit que c'est les rabbins Balli, d'autres me disent que c'est Livia et les Corses, ils disent que ça veut dire Lévi, près du village de Lévi, à 3 km en Corse-du-Sud, près de Porto-Vecchio... Je pense en fait que beaucoup de Corses sont des Juifs qui sont venus de Toscane et qu'effectivement on porte des visages, on a des habitudes qui viennent d'Espagne, on offre ce qu'on appelle le pain d'Espagne avec un œuf au milieu à Pâques, à Pessah et qui sont en fait des habitudes de marranes et donc je pense qu'on est d'origine marrane ma femme et moi et c'est ce qui fait qu'on s'est rencontré...

Et moi je suis en fait assez loin du christianisme, comme j'ai quitté la vie monastique je suis un peu un paria dans l'église, et un beau matin comme je priais en hébreu, j'étais revenu au Téhilim donc je priais les Psaumes en hébreu, voilà et ces psaumes m'étaient revenus, le jour de la mort de mon ami Jean-Louis, j'ai fait l'enterrement et ça m'est revenu en hébreu, dans un choc, c'est l'hébreu qui m'est revenu comme langue et je vois pas comment lire la Bible autrement et je vois pas comment prier autrement.

Un jour, j'ai décidé donc de rentrer, il y avait une synagogue orthodoxe au bout de ma rue avec des Marocains, avec un homme sublime qui s'appelle le Rav Haïm Harboun qui vient du Maroc, qui est un grand homme assez inconnu du paysage français et la quinzaine d'hommes qui étaient là, j'ai pris mon talith, j'ai pris ma kippa et je leur ai dit "voilà, je veux prier avec vous, je ne suis pas juif halakhiquement, je suis un guer tochav, je suis un homme guer, étranger, tochav, du seuil, je suis un Craignant Dieu du Seuil, si vous voulez, c'était possible dans l'Antiquité, ça doit être possible aujourd'hui et le Rav Haïm qui avait travaillé là-dessus a dit « mais non, c'est dans la prière de Salomon, l'étranger qui vient de loin il peut prier avec nous dans le Temple, donc on va prier ensemble ».

Alors en fait votre pensée a été fabriquée, si on peut dire, par ce rabbin Harboun, elle a été fabriquée également par notre ami Gérard Haddad qui vous a enseigné Yeshayahou Leibowitz et par le rabbin Benamozegh de Livourne, voilà vos maîtres… 

Ecoutez l'émission : L'étoile et le jasmin 09.07.12

Transcris par Danilette

 


lire aussi :  Jésus était un rabbin galiléen de doctrine pharisienne dans la mouvance des hassidim, l’Eglise s’est construite sur ce modèle, Didier Long

 

dernière mise à jour 15h20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article