ITW sur le Corriere della Sera d'Alan Dershowitz par Alessandra Farkas

Publié le par danilette

http://www.informazionecorretta.com/main.php?mediaId=999920&sez=120&id=41496

L'interview d'Alan Dershowitz par Alessandra Farkas dans le CORRIERE della SERA en pag.23

Alessandra Farkas: " Dershowitz, dico no al ricorso  all'Onu"

Dershowitz opposé au recours à l'ONU

La tentative du président palestinien Abou Mazen (Mahmoud Abbas) de demander l'admission d'un État palestinien à l'ONU est une erreur désastreuse qu'il va payer d'un prix personnel élevé. Alan Dershowitz, l'avocat, le professeur à Harvard et l'auteur d'un essai pro-israélien passionné The Case for Israël, est convaincu que nous sommes à la veille d'une nouvelle intifada.

Abbas a soulevé d'énormes attentes dans son peuple qu'il ne pourra jamais satisfaire. Quand il l'emportera à l'Assemblée Générale, les Palestiniens lui demanderont l'indépendance qui ne peut advenir que par des négociations directes avec Israël. Leur déception va se transformer en violence non seulement contre l'État juif mais aussi contre Abbas. L'histoire se répète.

Que voulez-vous dire ?

Quant au sommet de camp David en 2000, le Président Clinton et le Premier ministre israélien Barak ont offert aux Palestiniens tout ce qu'ils demandaient, à savoir un État, Jérusalem comme capitale, le droit au retour des réfugiés, des frontières sûres et des réparations de 35 milliards de dollars, Arafat a refusé déclenchant la seconde intifada qui a causé des milliers de morts. S'il y a un autre bain de sang, cette fois la responsabilité en incombera à l'ONU.

Quelle est l'alternative avec les Palestiniens ?

Netanyahou a accepté la demande américaine d'aller à Ramallah pour discuter sans préconditions la création de deux états indépendants. Les Palestiniens ont refusé, préférant obtenir une victoire symbolique à l'ONU qui n'a aucune signification et qui viole les accords d'Oslo qu'ils ont eux-mêmes signés. Récemment Abbas a déclaré qu'il se rendait à l'ONU pour dénoncer l'occupation israélienne des 63 dernières années. Ce qui veut dire que tout l'état d'Israël depuis sa fondation en 1948 est un territoire occupé.

Comment sera l'état palestinien s'il voit le jour ?

Sa constitution le définit comme un état musulman et un ambassadeur palestinien a assuré qu'aucun juif ne pourra y vivre ce qui fait qu'il deviendra le premier état officiellement judenrein, purifié de tout sang juif, depuis l'époque du nazisme. Comment les Nations Unies peuvent-elles accepter un tel régime d'apartheid ? N'oublions pas qu'Israël possède 1,2 millions de citoyens arabes libres.

L'autorité palestinienne affirme vouloir un État laïque et démocratique.

Le Hamas qui a remporté les dernières élections affirme le contraire. Mais il suffit de regarder le reste du monde musulman : la nouvelle Égypte ne va pas devenir un état laïque ni la Jordanie, ni le Liban, ni la Libye, ni la Syrie et ni la Turquie. Malheureusement, le printemps arabe risque de se transformer en un hiver très froid pour les démocraties occidentales.

Êtes-vous préoccupé par les tensions entre la Turquie et Israël ?

Si la Turquie devait continuer sur la voie de la belligérance contre Israël, alors le Congrès américain prendrait des mesures de rétorsion drastiques et moi-même je me joindrai aux efforts pour qu'elle soit expulsée de l'OTAN. Excepté l'ex-président Carter, ce vieux fou isolé, en Amérique il y a un consensus national total sur cette question. Après avoir été rejetée par l'Union Européenne, Ankara a décidé de regarder plutôt vers l'est avec l'espoir de redevenir le grand empire ottoman allié avec les pires régime du monde. Mais l'Amérique, croyez-moi, ne restera pas passive.

 adapté par Danilette

© http://danilette.over-blog.com 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article