La presse juive du passé : 400 000 pages de journaux juifs du 19ème et 20ème siècles en ligne !

Publié le par danilette

 http://www.jpress.org.il/view-french.asp

 Mardi 28 décembre 2010 la Bibliothèque nationale d’Israël et l’université de Tel-Aviv ont mis en ligne « la presse juive du passé ». Ce site contient les versions complètes de journaux juifs publiés dans le monde entier. Ces versions numérisées permettent d’effectuer des recherches en texte intégral sur l’ensemble de la publication.
Nous avons voulu permettre à tous,  chercheurs, élèves et grand public, l’accès libre à une des sources essentielles du monde juif ”  a dit le directeur de Bibliothèque nationale d’Israël qui avec l’Université de Tel Aviv a pris l’initiative de ce projet. 
 400 000 pages d’une vingtaine de journaux juifs datant des 19ème et 20ème siècles, certains très rares et dont l’accès était impossible à ce jour, ont été scannées pour être rendues publiques sur le site Internet « Jpress, Presse juive du passé ». L’objectif est d’arriver à mettre en ligne un million de pages d’ici 2012.

 Le site www.jpress.org.il est accessible en trois versions : hébreu, anglais et français.

Voici quelques exemples d'articles du journal Palestine Post qui est devenu le Jerusalem Post. Cliquez sur les titres ou extraits pour lire l'article en entier et accéder aux liens du jpress


1er mai 1939


 7 novembre 1948

Les Juifs prennent Majdal

 

Majda, une ville industrielle de 7000 habitants s'est rendue, jeudi soir à une patrouille israélienne de 8 hommes. L'implantation de (Kibboutz) Yad Mordedhai a été libéré. Quand la patrouille a atteint les faubourgs de la ville, des villageois ont couru à leur rencontre en agitant un drapeau blanc et ont dit qu'ils désiraient se rendre. Les soldats juifs ont été submergés par l'hospitalité arabe et on leur a servi un somptueux dinner de poulet grillé.

 

 

 

 

 


 

 

Le Gouverneur militaire a donné l'ordre strict aux soldats de ne pas ouvrir de portes ou entrer dans des proprietés privées sans ordre. Il prévient que tout soldat qui tirerait sans autorisation sera passible de la Cour martiale.

 

 

 

 


 

 

 

Des 7000 habitants de Majdal, environ 2000 sont restés après le retrait égyptien. Certains villageois s'étaient cachés parmi le verger de citronniers tout proche pour voir ce que les Juifs allaient faire avant de rentrer chez eux.

 

 

 

 

 


9 novembre 1948

 

Les arabes de Nazareth vivent en paix, ont de la nourriture en quantité plus que suffisante et sont en beaucoup de points dans une situation meilleure sous autorité israélienne qu'ils ne l'étaient sous autorité du Mandat Britannique, dit Jaser Abu Oud, un habitant de Nazareth dans un message diffusé sur les ondes de la radio israélienne en arabe. Il a dit que 600 personnes étaient employées par les autorités juives qui faisaient des effort pour éradiquer le chomâge.

 

Gaza a été évacué par les Egyptiens, a-t-on appris de source sure aujourd'hui. Des arabes réfugiés (remarquez qu'on ne parle pas encore de réfugiés palestiniens) qui ont reussi à atteindre la ligne israélienne rapportent que les Egyptiens en retraite ont pillé la ville et tiraient sur les gens qui essayaient de s'y opposer.

 

 

 

Un porte parole de l'organisation "Les Cèdres du Liban a déclaré que le gouvernement libanais dirigé par l'étranger turc Riad es Solh, utilise la loi martiale, le couvre-feu et l'interdiction d'écouter la radio juive comme méthode pour que la vérité ne soit pas connue. "Chaque homme de la rue à Beyrouth sait que des soldats libanais combattent avec l'armée israélienne, a-t-il dit, tout le monde sait que des délégations des Mutawali de Jebel Amel dans le sud-Liban ont demandé à Israël de pouvoir s'engager dans le combat contre les Arabes". Il a dit que l'armée de Kaukji's est un rassemblement de criminels et voleurs et qu'ils doivent être expulsés de notre pays. Le Liban est un pays neutre et doit le rester à jamais.



Le gouvernement irakien a adressé une protestation vigoureuse contre le gouvernement tchèque pour avoir fourni des armes à Israël.

 

 

 

 

 

 

 

 



9 février 1939



 

 



 

 


le 3 novembre 1938 

 

 

 

 


le 24 novembre 1948 :

L'espoir de liberté des Druzes



S'orienter vers Israël, est devenu un slogan qui donne de la vie et de l'espoir aux minorités du Moyen-Orient, qui en raison de leur faible population n'ont jamais eu leurs places parmi les peuples de cette partie du monde. Ils voient en Israël un parallèle à leurs propres combats pour l'indépendance.



 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article