Jérusalem, capitale d'Israël : Une prophétie islamique, Ali Salim

Publié le par danilette

Adaptation française : Hanna Lévy

Lire l'article en entier sur http://israel-chronique-en-ligne.over-blog.com/article-jerusalem-capitale-d-israel-une-prophetie-islamique-114882501.html

 

Jérusalem est la capitale des enfants d’Israël, aujourd’hui appelés les Juifs; et il est interdit aux Musulmans de l’exiger, tout comme une femme mariée appartient seulement à son mari. Est-il possible que Dieu, qui, en son infinie miséricorde, appelle le peuple élu, leur promet la Terre Sainte, puisse prévoir également de les tuer, en utilisant les Musulmans en Palestine comme son intermédiaire ? Tout Musulman sait que Dieu ne rompt pas ses promesses.



Si vous écoutez en arabe les discours de haine prononcés par le Président égyptien Mohamed Morsi ou le Président turc Erdogan ou les appels effectués à partir du Qatar par le Chef des Frères musulmans, le Sheikh Yusuf al-Qaradawi et par le Chef du Hamas de la bande de Gaza, Khaled Mashaal, demandant à tuer des Juifs, vous comprendrez pourquoi les Arabo-musulmans croient qu’Allah les punit en les faisant s’entre-tuer. C’est parce que ses prophéties ne sont pas accomplies.


Par exemple, c’est un sacrilège et une violation de la volonté d’Allah d’appeler à contourner la reconnaissance de Jérusalem comme capitale officielle des Enfants d’Israël, et le déplacement de l’Ambassade américaine là-bas. Il ignore la prophétie du Noble Coran, qui prédit le retour des enfants d’Israël dans leur pays depuis les quatre coins de la planète, comme il est écrit dans Al-Isra, verset 104, « Et nous avons dit aux enfants d’Israël, après lui, Habitez la terre, puis, quand l’ultime et dernière promesse sera proche, nous vous ferons venir en foule mixte ».

Bien que la position adoptée par les dirigeants du monde occidental dans son ensemble et de l’administration américaine en particulier, puisse être la conséquence de leur désir de renforcer leur image aux yeux des pays musulmans, leur image est perçue uniquement comme le reflet de leur faiblesse et comme des tentatives pour se faire bien voir à la fois par l’Islam radical et l’antisémitisme chrétien.


Il n’est pas dans mon intention de dire que les autres religions monothéistes ne sont pas aussi à leur place dans la ville Sainte de Jérusalem. Mais les mensonges politiques viennent surtout de sources islamistes radicales, puis en quelque sorte deviennent des faits reconnus. Ceci porte atteinte aux prophéties des messagers d’Allah et en particulier celles d’un des plus grands de ses prophètes, Muhammad (que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui : Sallal laahu alayhi wa salam).


Les diverses altérations de l’histoire et de la religion par orientation politique des Cheikhs et des dirigeants islamiques, pour des raisons erronées, déloyales, politiques, sont légion. Lire la suite

Publié dans Jérusalem

Commenter cet article