Journalistes turcs et reportage du New York Times : image étonnante de la bande de Gaza

Publié le par danilette

http://www.israelvalley.com/news/2011/06/29/32356/israelvalley-le-new-york-times-vient-de-publier-un-reportage-signe-eytan-brunner-prix-pulitzer-2001-et-qui-livre-une-imag

La semaine passée, sept journalistes turcs ont parcouru le pays, à l’invitation du ministère israélien des Affaires étrangères. Ils se sont rendus, entre-autres, à Kerem Shalom. Ils en sont revenus, impressionnés par la noria de camions qui livrent, quotidiennement, des tonnes de marchandises diverses dans la bande de Gaza. Les besoins fondamentaux de la population sont assurés, de même que des matériaux pour la construction et les produits médicaux pour les hôpitaux. Ils ont pu constater, de visu, que la bande de Gaza n’était pas une prison à ciel ouvert. Et d’autant moins que l’Egypte – dont la part dans le corsetage de la banque de Gaza n’était pas mince – vient enfin d’ouvrir sa frontière de Rafiah, à la circulation des personnes.

Mais davantage, le New York Times vient de publier un reportage, signé Eytan Brunner (Prix Pulitzer 2001) (photo), et qui livre une image étonnante de la bande de Gaza : des plages prises d’assaut, des cafés bondés, des femmes qui fument en public, des marchés bien achalandés, un boom dans la construction, le parc automobile se renouvelle rapidement… « Certes, dit Eytan Brunner, le Hamas est là, et bien là ; son pouvoir n’est pas remis en question, même si ça et là, une exigence de liberté se formule ; il a même accéléré et accentué l’islamisation du territoire qu’il contrôle, édictant des lois qui défient tout entendement ( et de donner en exemple la défense faite aux femmes de circuler en bicyclette ou de chanter des chansons à même d’éveiller le désir…). Mais, ajoute-t-il, le Hamas se sent menacé par la popularité accrue du Farah laïc, ce qui expliquerait et qu’il ferme les yeux sur certaines choses et qu’il est accepté la réconciliation avec l’Autorité palestinienne. »

Alors, quel est l’intérêt d’une flottille d’aide humanitaire ? Quelle sera son plus par rapport au ravitaillement quotidien, de toute nature, fournie par Israël et à l’assistance sociale, médicale, scolaire assurée par les différents services de l’UNRWA ?

Toutes ces personnes qui participent à cette traversée (pour l’instant retardée pour cause d’avarie mécanique mystérieuse survenue à l’un des bateaux…) ne s’informent-elles point ? Sont-elles naïves, au pont d’avaler toute couleuvre, tout ces cliché éculé quant à la situation faite aux gazaouites, de s’en tenir à des opinions de café de Commerce ? Et comment peuvent-elles faire fi de tout esprit critique, de ne pas s’interroger sur le comportement du Hamas, qui engloutit des centaines de millions de dollars à renforcer ses capacités de destruction, et déceler dans les propos de certains des meneurs, des initiateurs de cette nouvelle flottille cette même haine gratuite envers Israël qui avait animé ceux du Marmara ?

C’est là le point qui inquiète les autorités israéliennes. Selon des recoupages, d’aucuns, parmi les passagers, ne se sont embarqués que pour la castagne aves les soldats israéliens. Aussi, l’opération d’interception est-elle été minutieusement décortiquée. Les unités appelées à intervenir ont fait l’objet d’entraînements sévères, où tous les cas de figure possibles ont été priis en considération. Mais peut-on prendre tout en considération ? Eviter tout dérapage ?

C’est la question. Par rapport à l’an dernier, Israël bénéficie d’un préjugé favorable. La flottille actuelle est jugée inutile, mue par une logique de provocation, par la plupart des pays occidentaux, Etats-Unis en tête. . Il s’agit de ne pas le gaspiller intempestivement. Et pourquoi ne pas profiter du répit donné par cette drôle de panne pour demander haut et fort un contrôle des bateaux avant qu’ils ne prennent la mer, contrôle laissée aux soins des membres du Quartet, comme nous l’avions déjà suggéré ici ? Il ne resterait plus alors qu’à souhaiter bonne traversée aux passagers de la flotille.

Commenter cet article