Kerry exige des Nigérians de la modération face au génocide commis par les islamistes

Publié le par danilette

La logique génocidaire de l’administration Obama :
« victimes du terrorisme islamique, faites preuve de modération »

19 mai 2013 - Par Daniel Greenfield – Traduction Nancy Verdier

US Secretary of State John Kerry and his Saudi counterpart Prince Saud al-Faisal

 

Kerry exige des Nigérians de la modération face au génocide commis par les islamistes

Genocide Watch décrit Boko Haram comme une organisation  jihadiste cherchant à imposer la Charia islamique au Nigéria et l’a classée au niveau 6 sur 8 de l’échelle génocidaire.

Boko Haram a ordonné aux chrétiens de quitter le Nigéria du Nord. Son chef a déclaré : “Nous informons les chrétiens de tout le pays qu’ils doivent se convertir, sans quoi, ils subiront des attaques.   S’ils ne se conforment pas, ils ne pourront s’en prendre qu’à eux-mêmes.”

Poursuivant son programme génocidaire islamiste, Boko Haram a tué des milliers de Nigérians et détruit des centaines d’églises, la plupart dans des attaques à la bombe.

En dépit de tout cela, Obama et son équipe ont refusé de porter Boko Haram sur la liste des organisations terroristes, bien qu’elle ait des liens avec  Al Qaeda, et à plusieurs reprises à incité le gouvernement nigérian à l’apaisement. Après que Boko Haram eût refusé une amnistie et que le gouvernement nigérian eût réagi au terrorisme en avançant sa campagne, le secrétaire d’Etat John Kerry a averti le gouvernement nigérian qu’il lui fallait faire preuve de modération.

Les Etats-Unis sont très inquiets des combats au nord-est du Nigéria  qui ont suivi  la déclaration du Président Jonathan  de placer en état d’urgence  les états de  Borno, Yobe, et Adamawa. Nous sommes très inquiets des allégations crédibles selon lesquelles les forces de sécurité du Nigéria commettent  de graves  violations des droits de l’homme qui, à leur tour, ne servent qu’à renforcer  la violence et à attiser l’extrémisme.

Comme on devait s’y attendre, Kerry insiste sur le fait que l’on a tort de combattre le terrorisme islamique, l'équivalence morale et il blâme le Nigéria pour les attaques terroristes conduites par un groupe lié à Al Qaeda.  

© Danilette 

Publié dans USA, Daniel Greenfield

Commenter cet article