Début de contestation anti-turque à Chypre-Nord

Publié le par danilette

http://www.ataturquie.asso.fr/static.php?op=actualites_110302&npds=1 

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté mercredi à Nicosie-nord pour dénoncer un plan d'austérité imposé par la Turquie à l'entité turque de Chypre, qui dépend économiquement d'Ankara.

Réunis à l'appel de syndicats et des partis d'opposition, les manifestants, au nombre de 50.000 selon les syndicats, ont scandé des slogans dénonçant les mesures visant à assainir le budget de la République turque de Chypre du nord (RTCN, reconnue seulement par la Turquie).

Des manifestants agitaient des banderoles hostiles à la Turquie, malgré les avertissements des autorités locales, soucieuses de ne pas vexer Ankara qui a exprimé son mécontentement au sujet de slogans similaires lors d'un rassemblement précédent.

Une altercation a opposé la police aux manifestants qui brandissaient des pancartes sur lesquelles on pouvait notamment lire: "Non à l'occupation (turque)", ou "Turquie occupante".

D'autres pancartes proclamaient: "AKP ne m'étrangle pas", en référence au parti gouvernemental turc de la justice et du développement (AKP, issu de la mouvance islamiste), ou encore "Retirez votre paquet ou tirez-vous!".

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan s'en était vivement pris à la RTCN après une première manifestation anti-austérité, le 28 janvier à Nicosie-nord.

Des manifestants avaient alors déployé des banderoles proclamant notamment: "Ankara, bas les pattes!".

"Nous les nourrissons, et ils nous disent de partir ! Pour qui se prennent-ils ?", avait réagi M. Erdogan, avant de rappeler l'important soutien financier fourni par l'Etat turc à la RTCN, peuplée de 255.000 habitants.

La contestation anti-turque à Chypre-Nord a crispé les rapports entre Ankara et la RTCN qui a tenté d'apaiser les choses en formulant des excuses.

Mais cela n'a pas empêché le gouvernement d'Ankara de rappeler son représentant diplomatique en RTCN pour le remplacer par un technocrate qui n'est autre que celui qui coordonne l'aide financière turque sur place, et qui avait recommandé les mesures d'austérité.

La Turquie a contribué à hauteur de 860 millions de dollars (635 millions d'euros) aux besoins de la RTCN pour 2011, soit le quart de son budget.

L'activité économique en RTCN fonctionne au ralenti car elle est sous le coup de restrictions internationales, alors que le Sud, internationalement reconnu, profite de son adhésion à l'Union européenne (2004). Il est cependant engagé actuellement dans une politique d'austérité.

Chypre est divisée depuis 1974, lorsque la Turquie a envahi le nord de l'île après un coup d'Etat fomenté par des nationalistes chypriotes-grecs soutenus par la junte des colonels alors au pouvoir à Athènes, et visant à rattacher le pays à la Grèce.

Des discussions inter-chypriotes ont repris sous l'égide de l'ONU en 2008 en vue d'une réunification de l'île, mais aucun progrès tangible n'a été réalisé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

esperimento 06/03/2011 22:44



Congratulations pour ce beau blog :)!



danilette 06/03/2011 23:20



Je vous remercie !