L’abbé Alain-René Arbez expose les enjeux du dialogue judéo-chrétien, de Vatican II à nos jours

Publié le par danilette

Alain Arbez

 Genève, 15 octobre 2010 
 Le christianisme doit redécouvrir ses racines hébraïques, déclare l’abbé Alain-René Arbez, dans une conférence sur le dialogue judéo-chrétien, donnée jeudi soir à la paroisse Saint Nicolas à Genève. Cette démarche est nécessaire à l’approfondissement de la foi chrétienne, a-t-il insisté. L’abbé Arbez est intervenu en tant que délégué de l’Eglise catholique romaine aux relations avec le Judaïsme. Le ton du dialogue est donné : à sa droite, la Menorah (chandelier à sept branches des Hébreux) et à sa gauche un Crucifix.  
  -D’Israël à l’Eglise 
  Le fossé séparant les juifs rabbiniques des juifs messianiques s’est creusé entre le Ier et le IIIe siècle, a-t-il mentionné. La rupture fut ensuite radicale et violente. A la suite des tensions entre les communautés juives, les chrétiens ont substitué Israël par l’Eglise. Cette manière de penser a perduré jusqu’à Auschwitz. 
 -Vous êtes nos frères aînés 
  Avec le Concile Vatican II, les catholiques redécouvrent leurs racines. L’Ancien Testament n’était alors lu qu’aux vigiles pascales. Alors que la réforme liturgique propose désormais une lecture quotidienne. La traduction de la Bible dans la langue vernaculaire a permis de valoriser la judéité de Jésus, né et mort juif, a dit l’abbé Arbez. Il a ajouté que le pape Jean Paul II est l’auteur du véritable coup d’accélérateur dans les relations judéo-chrétiennes. Jamais, lors de ses voyages, il n’oublia de visiter les communautés juives locales. Il n’a cessé de rappeler que « l’alliance de Dieu avec Israël est une alliance jamais révoquée », ou encore que les juifs sont « nos frères aînés. » Aujourd’hui, Benoît XVI poursuit l’effort de son prédécesseur. 
 Adapté d'un compte-rendu de l'APIC (très palestinophile malgré son nom Kipa-Apic...) 
 http://www.kipa-apic.ch/index.php?pw=&na=0,0,0,0,f&ki=213010
 

Publié dans Monde chrétien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article