L'ambassade israélienne du Caire attaquée, vidéos

Publié le par danilette

Je poste ces clips vidéos de Al-Jazeera pour bien montrer comment on endoctrine des masses ignares comme autrefois les Tsars de Russie endoctrinaient le lumpen-prolétariat et les masses de paysans russes sous-developpés en leur faisant croire que tout est de la faute des Juifs pour les détourner des vrais problèmes...
Il est inadmissible de voir que non seulement Al-Jazeera mais tous les médias occidentaux reprennent l'accusation "les israéliens ont tués des policiers egyptiens" alors que en fait certains des "policiers" avaient participé aux attentats et également que le résultat de l'enquête disculpe l'armée israélienne !!!

Les premiers résultats de l’enquête disculpent Tsahal et accablent les Egyptiens

L’exigence d’excuses publiques, adressée par la junte au pouvoir au Caire aux autorités israéliennes, n’a pas été réitérée depuis que les premiers résultats de l’enquête militaire israélo-égyptienne sur les événements d’Eilat ont été connus.
 Il est, en effet, difficile de maintenir cette revendication, alors que l’on apprend, par le quotidien Al-Massri Al-Yaoum(l’Egypte-le Jour),  qu’au moins trois des terroristes ayant perpétré ces attaques étaient égyptiens. Ils étaient membres d’une organisation islamiste, et l’un deux s’était échappé de prison lors des émeutes ayant précédé l’abdication d’Hosni Moubarak.
D’autre part, des sources officieuses au Caire nous ont confirmé que "des soldats égyptiens isolés avaient pris part aux attaques", et "qu’il est probable que les terroristes aient bénéficié de complicités, tandis qu’ils préparaient leurs embuscades, à quelques mètres à peine du poste de police égyptien" de la région de Netafim. Des policiers égyptiens ont été observés discutant obligeamment avec les terroristes, sans qu’ils n’aient rien entrepris afin de les dissuader de perpétrer leurs crimes. 

[...] 

Une enquête qui, au point d’avancement où elle se trouve, a déjà confirmé que la moitié des douze terroristes portaient d’authentiques uniformes de l’armée égyptienne. Des uniformes dont nous vous avions annoncé le vol dans les articles de Sami El Soudi, il y a plusieurs semaines. 

 

Il ressort également de l’investigation égyptienne (jouissant d’une coopération massive des Israéliens), que des soldats israéliens avaient pénétré à l’intérieur de la péninsule du Sinaï à la poursuite d’une partie des terroristes, avec le soutien d’un hélicoptère d’assaut ; et qu’un échange de tirs avait eu lieu, tuant l’officier Ahmed Jalal, ainsi que deux soldats, sans que les Israéliens n’aient pu, objectivement, faire la distinction entre les forces de sécurité et les terroristes qui venaient d’assassiner des Israéliens innocents.

 

Le second incident impliquant des Israéliens et des Egyptiens s’est produit aux alentours de 18 heures. Alors que le ministre de la Défense Ehud Barak et le chef d’état-major Benny Gantz donnaient une conférence de presse improvisée non loin du lieu des attaques, des coups de feu ont retenti.

 

L’unité israélienne qui s’est rendue à l’endroit où les tirs étaient échangés est tombée sur des collègues égyptiens, tenant trois terroristes en joue. Les hommes de Tsahal prièrent leurs vis-à-vis de leur remettre les suspects, mais ceux-ci refusèrent arguant "qu’ils étaient égyptiens" !

 

S’ensuivit un face-à-face tendu entre les deux armées, soudainement interrompu par un autre groupe de terroristes qui ouvrit le feu sur les soldats des deux pays. C’est lors de cette attaque surprise que le policier d’élite, d’origine française, Pascal Avrahami perdit la vie.

 

Peu de temps plus tard, un terroriste djihadiste se fit sauter parmi des militaires égyptiens, en blessant ou en tuant certains. Au total, d’après le Caire, ce sont cinq de ses hommes qui ont péri, tandis qu’un nombre incertain d’autres militaires ont été blessés. Il n’est pas possible, pour le moment, d’établir si les deux autres d’entre ces morts ont été atteints par des Israéliens ou par les terroristes.

 

Ce qui est incontestable, en revanche, c’est que les islamistes ont ouvert le feu, à de multiples reprises, jeudi dernier, sur des membres des forces égyptiennes. Lors de ces affrontements, le Caire annonce que ses hommes ont abattu deux terroristes supplémentaires.

Lire la suite sur : http://www.menapress.org/

 

Publié dans Arabes palestiniens

Commenter cet article