L'héroine israélienne, Yaël Rém réussit à mettre en fuite un terroriste

Publié le par danilette

Photo : ‎זו האשה שהניסה מחבל. אנחנו מצדיעים לה! http://bit.ly/TrZFmC‎

Yaël Rem Mitsafon du Mochav Sdé Abraham est une véritable héroïne, cette mère de famille qui se trouvait seule chez elle avec ses 4 enfants, son mari n'étant pas encore rentré de l'armée, a été attaquée par un terroriste venu de Gaza qui s'est introduit dans sa maison au milieu de la nuit. Sa présence d'esprit, son courage, sa force, surtout sa détermination à sauver la vie de ses enfants de ce monstre qui avait l'intention de réitérer le massacre d'Itamar et d'égorger toute la famille, ainsi qu'un peu de chance ... lui ont permis de mettre en fuite le terroriste, qui à la fin d'une course poursuite, a fini par être tué par des soldats qui sont intervenus avec rapidité.


 

« J'espère que plus personne ne vivra une expérience pareille. Je l'ai vécu malgré moi et ça été un vrai cauchemar mais d'un autre côté j'ai vécu un miracle véritable car si au lieu d'être poignardée à l'épaule, il avait réussi à toucher la carotide, l'issue aurait été très différente ».

C'est ce que raconte Yaël Rem Mitsafon, trente-neuf ans du Mochav Sdé Abraham en se remémorant la nuit d'horreur qu'elle a vécue quand un terroriste est entré dans sa maison. Après qu'elle ait réussi à le mettre en fuite, des soldats de Tsahal l'ont poursuivi et l'ont tué.

Yaël raconte que peu avant quatre heures du matin, elle a entendu des pas dans la maison. « J’ai pensé que mon mari me faisait la surprise de rentrer (il était à l’armée) mais la porte de la chambre s'est ouverte et une lumière s'est allumée, se rappelle-t-elle « mes pensées se sont bousculées dans mon esprit et je me suis souvenue du grave attentat d'Itamar (massacre de la famille Fogel). En face de moi se trouvait un arabe et je me trouvais dans la chambre avec deux petits enfants, j’ai essayé de gagner du temps, il m'a demandé de m'allonger sur le sol, j’ai évidemment refusé sachant que cela signait mon arrêt de mort et alors il a commencé à m'attaquer et a essayé de me renverser.

J'ai réussi à le repousser de moi et à me lever, il s'est levé aussi et a couru de l'autre côté de la chambre. Je me suis immédiatement ressaisie et j'ai demandé à ma fille d'aller vite dans la chambre de sa sœur et pendant qu’il essayait de comprendre ce qui se passait, j'ai attrapé mon petit garçon et je l'ai mis dans l'abri où dormaient une de mes filles. J'ai saisi alors une grosse cloche que nous avons et qui fait beaucoup de bruit en espérant que des voisins l'entendent.

Il a commencé à m'attaquer, nous avons lutté tous les deux et il a réussi à me poignarder l'épaule et à me donner des coups de couteau au visage. Ma riposte lui a fait perdre ses moyens et a bouleversé son programme. Dans une situation comme celle-ci vous vous découvrez des forces psychiques et physiques exceptionnelles que vous ne soupçonniez pas, pour vous protéger, vous et vos enfants. Personnellement, je ne pense pas être une héroïne, c’est comme ça que je devais réagir quand j’ai senti que moi et mes enfants étions en danger de mort ».

Elle raconte que l’utilisation de la cloche a déstabilisé le terroriste et il a couru dans la salle de bains. « J’ai alors fermé la porte sur lui, et alors que je composais un numéro de téléphone, j’ai compris qu’il enfuyait de la maison par la fenêtre. Quelques minutes plus tard, les équipes de secours et des voisins sont arrivés, puis les soldats ».

Le chef du Conseil régional d’Eshkol, Haïm Yalin critique sévèrement l’armée : « les nouvelles dispositions prises avec l’Égypte au sujet de la clôture de sécurité de Gaza mettent en danger les habitants », a-t-il dit. « J’exige que le gouvernement israélien redonne à Tsahal sa liberté d’action pour empêcher ce genre d’incident ».

L’armée a déclaré hier que l’incident survenu au Mochav Sdé Abraham est une attaque terroriste à caractère nationaliste et non pas un incident criminel.

Les résultats préliminaires de l’enquête indiquent que le palestinien a traversé la barrière, est passé en Israël et a marché 8 km en longeant plusieurs localités. Les premières vérifications indiquent qu’il a réussi à s’introduire en Israël sans que le système d’alarme ne le détecte et on suppose qu’il s’agit d’un sabotage commis par des palestiniens ainsi que les dommages subis pendant les derniers combats dans le sud. Le général Tal Russo a déclaré : « nous avons beaucoup à apprendre, il s’agit d’une situation nouvelle mais nous saurons procurer une sécurité pleine aux habitants du sud ». Le porte-parole de l’armée a déclaré : « l’enquête sera bientôt terminée et nous saurons alors tirer une leçon des failles qui ont entraîné cet incident ». 

Source Israel Hayom

©Traduit de l'hébreu par Danilette

 

Voici des interviews à la télévision israélienne de cette femme d'une grande modestie qui arrive à sourire quelques heures après cette attaque traumatisante : 

 

mise à jour 13:00 

Publié dans Israël

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article