L'imposture palestinienne, Guy Millière

Publié le par danilette

http://www.les4verites.com/L-imposture-palestinienne-4042.html

Le titre de cet article surprendra sans doute dans le contexte actuel. Aux Nations Unies, on n’a cessé, ces derniers jours, d’entendre répéter que le « peuple palestinien » avait le droit d’avoir un État. On a glosé sur les souffrances des « Palesti­niens », sur « l’occupation », et que sais-je encore.
Les faits sont là, pourtant. Les guerres arabes contre Israël, guerre de 1973 comprise, n’ont pas été menées pour que le « peuple palestinien » ait un État, mais pour détruire Israël.

L’Organisation de Libération de la Palestine n’a, elle-même, pas été fondée, en 1964, pour donner un État au « peuple palestinien » et libérer le territoire de celui-ci, mais pour détruire Israël. Et c’est plusieurs années après la fondation de l’OLP que la notion de « peuple palestinien » a fait son apparition, in­ventée par les services de propagande de Nasser et du KGB. L’idée était que présenter la volonté de destruction d’Israël sous l’angle d’une « lutte de libération nationale » rendrait cette volonté de destruction plus acceptable au reste du monde. Ce fut une idée efficace, puisque, désormais, tout le monde pense qu’il existe un « peuple palestinien » qui mène une « lutte de libération nationale ».

En réalité, ceux que l’on appelle « Palestiniens » sont, pour la plupart, des immigrants qui se sont installés sur le territoire du Mandat palestinien, au moment où celui-ci a été administré par le Royaume Uni, et qui ont quitté le territoire à la demande des autorités arabes lorsque les pays arabes voisins d’Israël ont mené la première guerre destinée à détruire Israël, en 1948-1949.

Ces gens ont reçu en 1949 le statut de « réfugiés » et, parce que les pays arabes les ont maintenus dans des camps, parce que le monde occidental a payé pour l’entretien de ces camps, ils ont toujours le statut de « réfugiés », 62 ans plus tard. Les « réfugiés », au départ, étaient environ 600 000 ; ils sont aujourd’hui cinq millions, et on en est à la quatrième génération de « réfugiés ». Devenir « réfugié » en 1949 était très facile : il suffisait de prouver deux années de résidence sur le territoire de ce qui est aujourd’hui Israël.

Les « Palestiniens » n’ont appris qu’ils étaient les « Palestiniens » qu’au moment où la notion de « peuple palestinien » a été inventée, à la fin de l’année 1967.

Pour lire la suite http://www.les4verites.com/L-imposture-palestinienne-4042.html

Publié dans Arabes palestiniens

Commenter cet article