L'incident de Marseille ou la débandade de la littérature par Jean-Pierre Bensimon

Publié le par danilette

par Jean-Pierre Bensimon, pour Objectif-info, le 10 décembre 2011


http://www.objectif-info.com/index.php?id=1613

Le 3e Salon des écritures méditerranéennes (Ecrimed) était convoqué cette année sur deux journées, les 3 et 4 décembre. La première journée, celle du samedi, a été marquée par un sérieux incident, l'exclusion de l'écrivain israélien Mosché Sakal d'une table ronde où le programme de la journée annonçait sa participation. Certains participants arabes, le Palestinien Najwan Darwish, son traducteur libanais Antoine Jockey, ainsi que l'Egyptien Khaled el Khamissi, refusaient en effet de s'asseoir à une table où figurerait l'Israélien. Non pas pour avoir été l'auteur d'un acte ou d'un écrit litigieux mais exclusivement du fait de son identité nationale. Ce refus, un acte de racisme, un "point d'apartheid" dans le logos de la propagande palestinienne, n'aurait été qu'un incident de plus dans la longue histoire du mur d'accusation et d'humiliation que tentent de dresser les nomenklaturas arabes autour d'Israël s'il avait abouti à sa conclusion logique... lire la suite sur le site

 

Publié dans Jean-Pierre Bensimon

Commenter cet article