L'irrédentisme palestinien reçoit le soutien américain

Publié le par danilette

Le porte-parole du département d'État, Jen Psaki a déclaré samedi que les États-Unis estiment qu'il n'est pas nécessaire pour l'Autorité palestinienne (AP) de reconnaître Israël comme État juif dans le cadre d'un accord de paix.

Psaki, qui s'est adressé au journal palestinien en arabe Al Qods, a dit : « la position américaine est claire, Israël est un État juif. Cependant nous ne jugeons pas nécessaire que les deux parties reconnaissent cette position dans le cadre de l'accord final ».

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu exige que l'Autorité palestinienne reconnaisse Israël comme l'État juif et estime que ce refus arabe est au cœur du conflit.

L'Autorité palestinienne a déjà officiellement refusé de reconnaître Israël comme un État juif et a déclaré que « les États arabes ne reconnaîtront jamais l'État juif ». Mahmoud Abbas a réitéré son refus vendredi en s'adressant aux jeunes membres de l'OLP, à qui il a dit qu’il n’y avait « aucune chance qu’il reconnaisse Israël comme Etat juif ».

La déclaration du porte-parole du département d'État  intervient à quelques jours du voyage de Mahmoud Abbas à Washington prévue le 17 mars où il rencontrera le président Barak Obama qui pousse à un accord de paix entre les parties.

Le Secrétaire d'État John Kerry, dont la mission est de parvenir à un accord de paix, travaille actuellement sur le cadre qui lui permettra de poursuivre les discussions après la date limite qui avait été fixée à fin avril.

Le même journal Al Qods a rapporté la semaine dernière qu'Israël et l'AP ont déjà reçu les copies du cadre de travail fixé par Kerry. Psaki n'a pas répondu directement à cette question du journal mais a souligné que l'accord-cadre n'avait pas encore été finalisé et par conséquent toute déclaration à ce sujet n'était que de la pure spéculation.

©Adapté par Danilette 

sources : israelnationalnewsfrontpagemag.com et MEMRI

Mise à jour, réponse à quelques commentaires de lecteurs  : L'Autorité palestinienne soi-disant modérée, le Hamas et tous les autres ne peuvent pas reconnaître l'Etat juif ou Israël (qui a été défini comme l'Etat juif lors de sa création) car il leur faudrait alors abandonner leur utopie de retour des "réfugiés palestiniens" et de submerger l'Etat d'Israël où vivent déjà plus d'1 million d'Arabes par des millions de réfugiés ce qui serait la fin d'Israël. C'est donc un point capital. Si un cadre ou un traité de paix doivent être signés il faut que ça soit définitif, pas que cela ne soit que la 1ère étape comme ils l'espèrent et le déclarent,  un état palestinien en Cisjordannie (Judée Samarie) puis l'étape finale qui est d'en finir avec Israël. Il faut aussi que le réglement final prenne en compte le million de réfugiés juifs chassés des pays arabes.

 

Publié dans Arabes palestiniens

Commenter cet article