L’occident « se livre en aveugle au destin qui l’entraine » par Gabriel Lévy ; objectif-info.com

Publié le par danilette

Article mis en ligne sur www.objectif-info.com 

A vouloir nier le « Choc des civilisations » (Huntington, 1996), l’Occident sait maintenant que « (sa) résistance est vaine, et (se) livre en aveugle au destin qui l’entraine » (1).

 

Tétanisés, terrorisés, nos gouvernements n’ont pas pris la mesure du fait que le 11 septembre 2001 était un acte de guerre, qu’il s’agissait d’un conflit de civilisations dont l’arme était le terrorisme, que ce dernier ne serait vaincu que s’il était combattu partout, et que dans notre propre pays et dans l’Europe, cela impliquait de ne pas le laisser s’installer à la faveur de l’immigration.

 

Bernard Lewis (historien du monde musulman, 2005) écrivait : «Un philosophe syrien a écrit dans un article, il y a pas bien longtemps, que la seule question au sujet du futur de l'Europe est : "sera-t-elle une Europe islamisée ou s’agira-t-il d’un Islam européanisé ?"»

 

Tant il est vrai que le concept de « l’Eurabia, l’axe euro-arabe » (Bat Ye’Or, 2005 et 2007) n’a pas été un risque pris en considération et, si nous écrivons au passé composé, c’est que la cause est maintenant entendue… ou que « la messe est dite ».

 

Ainsi la France et l’Europe ont-elles subventionné allègrement la Turquie afin de lui permettre d’accéder à une entrée illégitime en son sein, alors qu’elles savaient de plus (au risque de nous répéter) ce que son actuel premier ministre, M. Erdogan, déclarait : « Les mosquées sont nos casernes, les coupoles nos casques, les minarets nos baïonnettes et les croyants nos soldats ».

 

Au risque encore de nous répéter, le président algérien Boumédienne, en 1976, à la tribune des Nations unies déclarait : « Un jour, des millions d’hommes quitteront les parties méridionales pauvres du monde pour faire irruption dans les espaces relativement accessibles de l’hémisphère Nord, à la recherche de leur propre survie. ». « C’est le ventre de nos femmes qui nous donnera la victoire ».

 

Le Proche et le Moyen Orient vont basculer dans cet islamisme aux accents guerriers. Il faut être aveugle pour ne pas reconnaître la similitude des manifestations actuelles avec celles qui ont amené le régime iranien. Il faut être irresponsable, comme le gouvernement français, pour offrir des missiles aux irréductibles combattants qui s’emparent du Liban. Il s’agit d’un raz de marée, dont nous ne percevons, pour le moment, que « le bruit et le tumulte ».

 

Or, cette partie du globe sera profondément modifiée. Il est probable qu’il ne restera rien de la civilisation judéo-chrétienne. L’exode – commencé - des Coptes et des Chrétiens Maronites, pour ne citer que les confessions de ceux qui résident dans les pays jusqu’ici les plus tolérants, fait suite à des assassinats et à des incendies de leurs lieux de culte. Ainsi, « le destin » de cette civilisation sera dicté, dans une première phase, par « vous ne pouvez pas vivre parmi nous en tant que Juifs ou Chrétiens » ; dans une seconde, « vous ne pouvez pas vivre parmi nous » ; avec, l’espoir de ne pas connaître la phase ultime : « vous ne pouvez pas vivre ».

 

Conversion forcée, expulsion, destruction, tel est le message bien connu des Juifs et des Arméniens, ainsi que des Français d’Algérie (même ceux qui étaient les plus humbles et les plus déshérités) : la Burqa, la valise ou le cercueil.

 

(1) Racine : Andromaque ; scène 1 acte1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article