L’Ukraine commémore le massacre de Babi Yar

Publié le par danilette

Babi Yar, par un officier allemand
« C'était comme une migration de masse...Les Juifs chantaient des chants religieux en chemin ». Sur le quai, on leur prenait leur nourriture et leurs biens… »
« Alors les Allemands commençaient à pousser les Juifs pour former de nouvelles files, plus étroites. Ils se déplaçaient très lentement. Après une longue marche, ils arrivaient à un passage formé par des soldats allemands avec des massues et des chiens policiers. Les Juifs étaient fouettés sur leur passage. Les chiens se jetaient sur ceux qui tombaient mais la poussée des colonnes qui se pressaient derrière était irrésistible et les faibles et les blessés étaient piétinés. »
« Meurtris et ensanglantés, paralysés par le caractère incompréhensible de ce qui leur arrivait, les Juifs débouchaient sur une clairière d'herbe. Ils étaient arrivés à Babi Yar, devant eux se trouvait le ravin. Le sol était jonché de vêtements. Des miliciens ukrainiens, surveillés par des Allemands, ordonnaient aux Juifs de se déshabiller. Ceux qui hésitaient, qui résistaient, étaient battus, leurs vêtements arrachés. Il y avait partout des personnes nues, ensanglantées. L'air était empli de cris et de rires convulsifs. »
Cité dans Davidowicz, What is the use of Jewish History, p. 106-107.


L’Ukraine commémore le massacre de Babi Yar

http://www.dna.fr/fr/monde/info/5794599-seconde-guerre-mondiale-shoah-L-Ukraine-commemore-le-massacre-de-Babi-Yar

De hauts responsables ukrainiens et israéliens ont commémoré hier le massacre de Babi Yar, où quelque 34 000 Juifs furent tués par les nazis les 29 et 30 septembre 1941, l’un des carnages les plus atroces de la Seconde Guerre mondiale. Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch, le Premier ministre Mykola Azarov et le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman ont déposé des bouquets de roses rouges devant un mémorial aux victimes de Babi Yar à Kiev. «Babi Yar a été l’une des tragédies les plus terribles du siècle passé», a déclaré M. Ianoukovitch dans un communiqué.

Les 29 et 30 septembre 1941, près de 34 000 Juifs ont été tués par balles par les nazis et leurs collaborateurs ukrainiens au ravin de Babi Yar, un lieu-dit aujourd’hui situé dans le district de Kiev. Rassemblées pour «être réinstallées ailleurs», ces dizaines de milliers de personnes, parmi lesquelles une majorité de vieillards, de femmes et d’enfants venus avec leurs possessions, ont été sauvagement éliminées à la mitrailleuse au bord du ravin. Le drame de Babi Yar a été révélé lors des grands procès de Nuremberg (sud de l’Allemagne), mais l’URSS, dont l’Ukraine était membre, a toujours cherché à minimiser le drame et à éviter la mention de victimes juives.

Publié dans Shoa

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article