La Charia progresse à Gaza

Publié le par danilette

Remarque : mis en ligne le 12/04/2013 à 00:26, avant l'article Le Point publié le 12/04/2013 à 12:24

Source Life becomes increasingly unbearable in Hamas-ruled Gaza, La vie devient de plus en plus insupportable dans la bande de Gaza régie par le Hamas

 

La campagne du Hamas pour soumettre la bande de Gaza à une application stricte de la charia s'intensifie avec peu ou pas de réaction de la communauté internationale qui continue à faire pression sur Israël pour que davantage de territoires encore passent sous le contrôle du Hamas ou de groupes similaires. 

Depuis des années déjà, le Hamas sévit contre certains types de comportements sociaux dans la bande de Gaza. Par exemple, les femmes ne peuvent pas fumer en public et la musique qui n'est pas conforme aux normes islamiques est interdite. 

La dernière vague de répression concerne les jeunes hommes dont le style de coupe de cheveux n'est pas dans les normes du Hamas. Des groupes de défense des droits de l'homme ainsi qu'au moins deux jeunes palestiniens ont déclaré à l'agence Associated Press que beaucoup de jeunes ont récemment été traînés dans les rues et ont eu leurs cheveux tondus. 

Des jeunes portant des pantalons serrés ou à taille basse ont également été battus en public. 

L'un des garçons qui a courageusement parlé à l'Associated Press a déclaré que tout ce qu'il désirait, c'était sortir de Gaza. « Je ne sais pas ce que sera la prochaine étape ». 

Le Hamas vient de décider cette semaine que les écoliers ne peuvent plus fréquenter des écoles mixtes après l'âge de neuf ans. Les filles iront dans des écoles pour leur inculquer le rôle de la femme dans la société (tenue vestimentaire etc.). 

Pour faire bonne mesure, le Hamas a également interdit « la réception de cadeaux ou d'aides visant à normaliser les relations avec l'occupation sioniste », pour bien rappeler au cas où on l'aurait oublié, qu'il rejette la paix avec Israël. Adapté par Danilette


Mise à jour  : voici un petit reportage de l'AFP, je le mets pour compléter l'article mais je trouve qu'il est un peu irresponsable de la part de journalistes (ou n'importe qui d'autres) d'interviewer ces jeunes à découvert qui vont probablement avoir de gros ennuis... Ils sont courageux d'accepter de témoigner mais ils vont sans doute le payer cher...

Publié dans Arabes palestiniens

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article