La Russie se désengage de Syrie : cargaisons d’armes stoppées, navires de guerre retirés de Tartous.

Publié le par danilette

Remarque du traducteur : "type d'information à prendre avec la plus grande prudence".

Lire l'article en entier sur : lessakele.over-blog.fr

Source en anglais : www.debka.com

Les navires de la marine russe, contre toute attente, ont quitté le port syrien de Tartous, sur la Méditerranée et les cargaisons d’armes russes vers la Syrie se sont brusquement interrompues. Les sources militaires de Debkafle révèlent que ces mesures et d’autres indiquent que la Russie se retire rapidement de l’arène syrienne, pour éviter d’être entraînée dans l’escalade des hostilités qu’on s’attend à voir monter en intensité, à cause d’une possible intervention militaire des Etats-Unis, de l’Europe et d’un certain nombre d’états arabes. Les renseignements russes semblent s’être résolus au fait qu’une intervention extérieure est devenue imminente et Moscou apparaît inquiet de garder ses distances pour le moment.

 

Selon nos sources militaires et présentes en Russie, c’est le Président Vladimir Poutine qui a dû ordonner ces mesures drastiques. On pense qu’il a dû agir en passant au-dessus les objections de certains de ses chefs de l’armée et de la marine. Cela expliquerait les déclarations ambivalentes diffusées par Moscou, ces jours derniers, au sujet des dispositions prises pour le personnel russe sur la base navale de Tartous et les membres du personnel militaire en Syrie.

 

Mercredi 22 août, le Commandant de la Marine russe, le Vice-Amiral Viktor Chirkov, a affirmé que si les combats en Syrie atteignaient Tartous, Moscou pourrait décider d’évacuer la base. Il a insisté sur le fait que cette décision devrait être prise sous l’autorité du Président Poutine. C’était le premier responsable russe qui suggérait l’éventualité d’une évacuation.

 

Une semaine plus tard, le 28 août, le chef d’Etat-Major, le Général Nikolaï Makarov a démenti que quoi que ce soit ait changé dans le procédures de travail du personnel militaire russe en Syrie, ou qu’il existe le moindre plan d’évacuation de la base navale russe de Tartous :

 

“Je pense qu’il est trop tôt pour tirer des conclusions [de la situation en Syrie] », a dit le général. « Personne ne s’enfuit de là ».

 

Lorsqu’un journaliste russe pressait le général de répondre et s’est aventuré à lui demander si Moscou mettrait fin à son implication militaire en Syrie, Makarov a rétorqué : “Pourquoi êtes-vous aussi inquiet au sujet de la Syrie ? ».


Mais, il n’a pas répondu à la question, lire la suite

Publié dans Syrie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article