La saga de l’été : Arafat, SIDA, polonium ?

Publié le par danilette

  
Arafat,                                      avec Mahmoud Abbas

 

A la demande de Souha Arafat, la veuve du chef terroriste de l’OLP, l’Autorité Palestinienne a donné son accord à l’ouverture du tombeau de Yasser Arafat pour y effectuer des prélèvements. Cette demande fait suite aux tests effectués par un institut lausannois et qui aurait trouvé des traces d’un produit hautement radioactif, le « Polonium » sur des effets personnels du terroriste.

 

Souha Arafat aurait exigé ces tests et envoyé aux spécialistes suisses des habits portés par son mari lorsqu’il était reclus dans la Moukataa et au moment où il a quitté Ramallah pour être transféré en France. La chaîne Al-Jazeera qui a diffusé la nouvelle a ainsi relancé la théorie de l’assassinat du chef terroriste mort en 2004 dans un hôpital parisien.

 

La théorie de l’empoisonnement a été évoquée depuis 8 ans déjà par l’AP pour ses besoins de propagande, mais elle n’avait jamais été prouvée. Mais même si à l’Autorité Palestinienne ont fait mine de s’engouffrer dans cette voie, en reprenant les accusations envers Israël et en allant jusqu’à demander « une commission d’enquête internationale », certains responsables ne sont pas à l’aise car si les résultats des tests s’avéraient positifs, une enquête pourrait démontrer des complicités au sein même de l’appareil de l’OLP.

 

Par ailleurs, cette demande tardive de la veuve de Yasser Arafat, huit ans après la mort de son mari se produit sur fond de contentieux financier grave entre elle et l’Autorité Palestinienne. Par ailleurs l’hôpital militaire « Percy » de Clamart, où est décédé Arafat refuse toujours de divulguer le moindre élément de son dossier médical.

 Par:Shraga Blum  pour jerusalemplus.tv

 

 


La saga de l’été : une veuve blonde, un labo suisse, Arafat, SIDA, pas SIDA ? En tout cas pas le polonium...Hélène Keller-Lind 

Lire l'article en entier : www.desinfos.com

Et voilà qu’une brosse à dents, un chapeau, des sous-vêtements de Yasser Arafat sont sortis de la naphtaline par sa veuve et Al Jazeera qui ont soudain l’idée lumineuse de les faire analyser par un labo suisse. Polonium et empoisonnement entend-t-on aussitôt...Pourtant Palestinian Media Watch rappelle les propos jamais démentis d’Ahmed Jibril du FPLP qui évoquait le SIDA. Ou les accusations anti-israéliennes classiques. Quant à Ely Karmon, expert de l’ICT, entre autres, souligne que si polonium il y a, sa durée de vie est telle qu’il y a été déposé bien après la mort d’Arafat...

Souha Arafat, quel personnage...veuve richissime, faisant l’objet d’un mandat d’arrêt tunisien, anti-israélienne à mort...

 

On se demande ce qui a bien pu pousser la veuve de Yasser Arafat et Al Jazeera à vouloir faire analyser une brosse à dents, un chapeau, des sous-vêtements de l’ancien dirigeant palestinien et chef terroriste sept ans après sa mort...Souha Arafat, rappelons-le fait l’objet d’un mandat d’arrêt « sur la base de soupçons de corruption financière avec la famille de l’épouse de Ben Ali » L’amitié et les affaires entre cette dernière et la veuve de Yasser Arafat s’était d’ailleurs mal terminée ce qui lui avait valu de se voir expulser de Tunisie et de perdre la nationalité tunisienne qui lui avait été accordée. [...]
Ely Karmon : le niveau de polonium trouvé montre qu’il a été placé bien plus tard
Autre angle essentiel donné par Ely Karmon, expert en contre-terrorisme et expert en terrorisme chimique, biologique, radiologique et nucléaire auprès de l’International Institute for Counter-Terrorism (ICT) et The Institute for Policy and Strategy (IPS) au Centre Interdisciplinaire d’Herzlyia en Israël. Il souligne, en effet, que le niveau de polonium trouvé par lelaboratoire suisse sur les effets qui lui ont été remis pour analyse montre que ce polinium y a été placé bien après la mort de Yasser Arafat, compte tenu de la durée de vie de ce poison.Il précise que si Arafat avait été empoisonné au polonium il ne resetait pratiquement plus aucune trace de ce poison.
Il pose aussi cette question : “Si Souha Arafat a gardé ces effets contaminés pourquoi, alors, au bout de sept ans, n’at-elle pas été empoisonnée également ? Elle les a touchés et a touché Arafat à l’hôpital”. Se référant à l’enquête policière menée en Grande Bretagne après l’assassinat au polonium de Alexander Litvinenko, il demande “si Al Jazeera a fait vérifier ses maisons à Paris et à Malte où elle a conservé ces effets”.Dernière interrogation d’Ely Karmon : “pourquoi ni Souha ni l’Autoriré palesitnienne n’ont-ils rendu publics le dossier médical français”. Ajoutant que selon un article du Figaro les symptomes de Yasser Arafat ne collaient pas avec un empoisonnement au polonium.

lire aussi :

 les délires anti-israéliens : 

  • de Gerard de Villiers, l'auteur des romans d'espionnage SAS, ancien reporter à Rivarol, le journal d'extrême-droite qui publie un article absolument scandaleux dans www.atlantico.fr

  • de Georges Malbrunnot, l'ex otage fasciné par le monde arabe et la cause palestinienne, Arafat : la France sait, mais elle se taira

 Arafat avait bel et bien le SIDA. C'est ce que le docteur personnel d'Arafat affirme dans ce programme du 5 aout 2007 voir la vidéo : 
                             
                  
Transmis par Jean Vercors

Publié dans Arabes palestiniens

Commenter cet article

terre promise 07/07/2012 08:24

on va bien rigoler...il est juste mort du sida.les arabes vont faire marche arriere...(marche-arriere) fissa-fissa les journalistes vont peut etre faire leur travail d'information en europe.ensuite
on va s occuper de la fortune de la veuve qui etait geree par le pere de tristane banon

danilette 15/07/2012 15:09



Jo, tu m'as donné envie de lire Cheesapeak Bay, je vais m'y mettre. Merci encore et pour ton dernier commentaire, je ne peux pas le mettre en ligne...