La télévision officielle palestinienne rend hommage aux assassins de 5 membres de la famille Fogel, Hélène Keller-Lind

Publié le par danilette

http://www.desinfos.com/spip.php?page=article&id_article=29614

Dans une émission de télévision palestinienne pour les prisonniers palestiniens jugés et emprisonnés en Israël, des membres de la famille des deux assassins des parents Fogel et de leurs trois enfants, leur adressent un message dithyrambique. Qu’appuie le présentateur.....

Un crime barbare

C’était le 11 mars dernier. Hakim Awad et Amjad Awad, deux jeunes gens palestiniens qui avaient décidé de tuer des Juifs mais n’avaient pu trouver d’armes à feu pénétrèrent dans l’implantation d’Itamar après en avoir coupé la clôture. Ils entrèrent dans la maison des Fogel et tuèrent deux des enfants à l’arme blanche. Yoav avait 11 ans, Elad en avait 4. Puis les deux assassins sot entrés dans la chambre des parents, Ruth et Oudi âgés de 36 ans et les ont attaqués. Ceux-ci se sont défendus mais ont été tués à coups de couteau. Les assassins sont sortis de la maison. Mais, à ce moment-là, ils ont entendu les pleurs du bébé de 3 mois, Hadas, qui avait été réveillé. Les deux assassins sont rentrés à nouveau dans la maison et ont égorgé le bébé.

Arrêtés un mois plus tard ils ont avoué leurs crimes et le Procureur a fait faire des tests ADN pour que leur culpabilité soit établie sans qu’il puisse y avoir le moindre doute. Ils ont été condamnés pour les 5 meurtres. Des membres de leur famille qui avaient caché ou détruit des preuves ont également été arrêtés et condamnés.

Glorification d’assassins qualifiés de « héros » ou « légende »

Or, la semaine dernière la télévision officielle de Mahmoud Abbas donnait la parole à la mère d’Hakim Awad et à sa tante. Qui ont tenu un discours dithyrambique, les qualifiant, entre autres, de « héros » ou de « légende »...Quand au présentateur du programme, il adressait aussi ses v ?ux les plus chaleureux à ces assassins.

Ceci vient dans la foulée d’un sermon du mufti Hussein nommé par Mahmoud Abbas, citant un Hadith – parole attribuée à Mahomet - enjoignant aux musulmans de tuer des Juifs pour que puisse advenir l’heure de la Résurrection. Là encore le présentateur avait appuyé le propos, qualifiant les Juifs de « descendants de porcs et de singes...  » Le mufti avait tenté de se dédouaner en expliquant qu’il s’était borné à faire une citation. Benyamin Netanyahou a demandé l’ouverture d’une enquête.

C’est l’ONG Palestinian Media Watch, Observatoire des Médias Palestiniens, qui révèle ces manquements palestiniens. http://palwatch.org/ 


Lire les articles parus à l'époque du massacre de la famille Fogel :

Publié dans Terrorisme - Djihad

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article