Le Talmud traduit et commenté par le Rav Adin Steinsaltz Even Israël

Publié le par danilette

"Traducteur du monument de la littérature juive en hébreu moderne, en anglais, en français et en russe, il passe pour le Rachi des temps modernes..."

After 4 Decades Rabbi Steinsaltz Nears Completion

 

Après 45 années de travail, le Rav Adin Steinsaltz Even Israël a terminé son oeuvre monumentale de traduction (de l'araméen vers l'hébreu) et son commentaire du Talmud (en hébreu, traduit en anglais, français et russe). Des centaines de communautés dans le monde ont participé le 7 novembre à la Journée mondiale d'étude juive, "Global day of jewish learning", pour célèbrer cet évènement.

Vidéo de l'évènement à Jérusalem : http://www.hashefa.co.il/home/doc.aspx?mCatID=68372

traduit en français : http://www.hashefa.co.il/home/doc.aspx?mCatID=68370

 

Mesdames et Messieurs, nous sommes ici à Jérusalem au siège du Conseil municipal de Jérusalem, près de la vieille ville. Mais nous ne sommes pas seuls ici, 300 sites à travers le monde regardent ce que nous faisons. C'est en fait, une rencontre historique, le Rabbin Adin Steinsaltz Even Israël a terminé son commentaire sur l'ensemble du Talmud, un travail de 45 volumes. Maintenant dans cette ville où le commentaire a commencé et s'est terminé, j'ai le plaisir de laisser la parole au Maire de Jérusalem M. Nir Barkat.

 

Chalom à tous, Shalom.

 

Lancer ce défi à Jérusalem était exceptionnel et j'ai compris la demande, l'attente des Ecoles, des Instituts Steinsaltz, il m'a fallu pas mal de temps pour comprendre et aujourd'hui au moment où vous terminez votre travail sur la Guémara et que vous l'avez mis à la portée de tous les enfants, de toutes les communautés et au moment où tout le monde comprend votre méthode, je comprends de mieux en mieux pourquoi il y a une telle demande pour votre méthode et pour votre façon de réfléchir, pour vos livres, pour la façon dont on peut éduquer les enfants avec votre système. Aujourd'hui nous célébrons cet événement et nous savons que pour vous, c'est là le plus grand événement de votre vie, mais vous avez répondu "non pour les 30 années à venir j'ai d'autres projets", et nous tous qui sommes ici, votre famille, vos amis, le Conseil municipal, nous vous lançons ce défi : "continuez à travailler à Jérusalem pour le bénéfice des générations à venir, pour le bénéfice des habitants d'Israël et des Juifs du monde entier".

 

Merci, merci pour ce que vous avez donné, merci pour ce que vous avez fait, merci pour vos livres  pour la compréhension de la Guémara et mon seul désir c'est que vous continuiez à travailler et à développer votre travail ici dans notre ville pour le bénéfice de Jérusalem et pour le bénéfice de tous ceux qui veulent venir étudier ici à Jérusalem la méthode de Steinsaltz.

 

Je souhaite à tous "Bienvenue à Jérusalem, Jérusalem reconstruite, Yérushalaïm habnuya", merci, M. Barkat maire de Jérusalem.

 

L'étude portait sur la dernière page du traité Taanit

Voir la lesson du Rav Steinsaltz en anglais 

en hébreu

Articles liés :

The man who said 'Let my people know'

En lisant « Les Juifs et leur avenir » d’Adin Steinsaltz – 1/8, Olivier Ypsilantis

En lisant « Les Juifs et leur avenir » d’Adin Steinsaltz – 2/8 

Publié dans Monde juif

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

toubiana michel 26/12/2013 17:55


Voici un site qui ne manquera pas de nous faire vigoureusement réagir


Je propose de faire suivre  le lien à l’institut capable de s’élever contre ces salades nauséabondes


 


Je cherchai le mot TALMUD sur le net Francais… regardez su quoi je suis tombé !


Les commentaires sont    A couper le souffle.


http://www.egaliteetreconciliation.fr/Quelques-extraits-du-talmud-7020.html

vu-sous-cet-angle Yéochoua Sultan 06/05/2013 12:26


J'ai été dans un premier temps étonné de lire un article tellement élogieux sur le Rav Steinsalz, publié donc dans un journal aussi anti-juif que le Monde.


La réponse tient dans cette phrase:"Steinsaltz incarne un judaïsme qui ne se limite pas à l'étude dans les synagogues et il suscite des jalousies chez les rabbins qui prétendent au monopole du
savoir"


Ce journal prend un rabbin pour casser du rabbin. Le Monde a été, est et restera toujours aussi navrant.