Le phosphore et ses différentes utilisations, Ugo Volli

Publié le par danilette

Carte postale d'Eurabia, Ugo Volli

Chers amis, que pensez-vous du phosphore blanc ? C'est une substance très mauvaise, n’est-ce pas ? Très, très mauvaise. Une arme diabolique qui brûle. Pendant l'Opération Plomb durci à Gaza, Israël a été terriblement condamné pour l'avoir utilisé, même si les lois de la guerre l’autorisent dans le cadre de l’usage qu’en a fait Israël, c'est-à-dire non pas directement contre des individus, mais comme une lumière traçante ou pour produire une sorte de brouillard artificiel pour couvrir ses troupes link. 

Le 25 Mars 2009, la louable ONG Human Rights Watch, célèbre pour son expert militaire qui était un collectionneur d'objets nazis et pour son dernier président qui s’est rendu l’année dernière en Arabie Saoudite recueillir des fonds, dans ce pays connu, n’est-ce pas, pour son grand respect des « Droits de l'homme » ; il a expliqué qu'il avait besoin de continuer à dénoncer les méfaits d'Israël. Donc cette ONG connue et de bonne réputation, Human Rights Watch, a publié un rapport de 71 pages sur le sujet, intitulé « Pluie de feux - l'utilisation illégale de phosphore blanc à Gaza », dont la thèse est que même si Israël n’a pas utilisé de phosphore pour tuer des gens, même si personne n’a été touché par du phosphore, Israël a quand même violé le droit international en l'utilisant dans des zones densément peuplées link. Je ne vous parle pas de toutes les autres condamnations infligées à Israël pour avoir utilisé cette substance (attention, non pas comme une arme, mais comme une substance éclairante) : du rapport Goldstone à la BBC et jusqu’à la Croix-Rouge. 

Eh bien, peut-être ne le savez-vous pas, parce que personne ne vous l'a dit, mais cela fait un petit bout de temps que les vaillants terroristes de Gaza ajoutent du phosphore blanc à leurs « roquettes artisanales », selon le nom donné par leurs admirateurs, avec lesquelles ils bombardent les localités voisines d'Israël, depuis Sdérot et au-delà. Ils en ont lancées     quelques-unes en septembre, linklinklink et une douzaine d'autres les jours derniers. Si vous suivez le lien, vous pouvez voir que l'utilisation de cette substance n'est pas du tout malveillante car ils se vantent de l’utiliser. Israël a protesté auprès de l'ONU link, mais devinez le résultat ? 

Maintenant, je vous demande : si le phosphore blanc est un produit nocif, très nocif au point d'être dénoncé avec vigueur, même quand il est utilisé par les Israéliens comme éclairage dans les zones densément peuplées, comment se fait-il qu’il devienne un bon produit ou du moins inoffensif quand ce sont les Palestiniens qui l’utilisent dans des roquettes tirées directement sur les villes et villages israéliens qui sont aussi peuplées, je vous l’assure, de gens qui, comme le disait Shylock (dans le Marchand de Venise de Shakespeare), ont un cœur comme tous les autres êtres humains et souffrent quand ils sont blessés comme tous les autres hommes ? Ces roquettes ont été la cause de l’intervention israélienne sur Gaza et continuent à être lancées, mais maintenant en plus elles contiennent du phosphore. Des roquettes, notez-bien, qui n'ont pas besoin d’illuminer quoi que ce soit, ni de faire des écrans de fumée (parce qu'il n'y a pas d'armée en action), mais dont l’objectif est seulement de brûler des maisons et des lieux de travail et avec un peu de chance de brûler vif quelques civils israéliens.

Comment se fait-il que Goldstone, HRW, la Croix-Rouge, l'ONU, le Pape, les politiciens ne s’intéressent pas à ce phosphore-là ? Comment se fait-il que les journaux en Italie, en France, à l’intérieur d’Eurabia et dans le monde n’en parlent pas ? La raison ne serait-elle pas que les attaques de terroristes sont légitimes mais pas l'action très répréhensible d'Israël quand il se défend ? C’est peut-être aussi parce que les terroristes sont des « résistants » qui luttent pour la paix et contre l’impérialisme et donc suscitent la sympathie générale et parce que leurs victimes sont des Juifs et que ce n’est pas un crime de les brûler vifs ?

Eclairez-moi, s'il vous plaît, je ne suis pas assez intelligent pour résoudre ce problème tout seul. Pour comprendre il faudrait peut-être que je prenne un peu « de phosphore », le bon, celui qu’on utilise comme reconstituant du cerveau. Ugo Volli
Adapté de l'italien par Danilette


LIRE AUSSI 

Publié dans Ugo Volli

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article