Le geste qui sauve : la joue chrétiennement tendue, Pat Quartier

Publié le par danilette

 

Lire l'article sur http://parolevolee.net

Le geste qui sauve?

barbs_rochechoir_2

26 Août 2012, Pat Quartier

Israel est un pays de fous. Il surprendra toujours par la témérité de ses dirigeants en matière de tentative débordante de recherche unilatérale  d'une  paix rejetée constamment par  ses voisins et "partenaires".

Le processus d'Oslo est bloqué du fait musulmano-palestinien? Le Hamas allié de l'Iran fait savoir obstinément qu'Israel ne doit pas exister? Abbou Abbas veut un état Judenrein? Il exige Jérusalem? Il souhaite un retour massif de réfugiés en Israel?Des roquettes sont tirées quasi-quotidiennement sur les habitants des villes du Sud?

Qu'importe broutilles et bagatelles, aux Israéliens d'en faire plus et de se montrer meilleur que les autres.Voici donc la nouvelle invention de Benyamin Natanyahou : le geste qui sauve, la joue chrétiennement tendue! De quoi s'agit-il? Israel passerait-il envers les palestiniens de la position Samarie "tintin" au bon Samaritain?

Pendant le ramadan les Israéliens et les touristes ordinaires se sont demandés dans quel pays ils vivaient.Sans doute nombre d'entre eux n'ont-ils pas été informés  que le gouvernement Natanyahou a décidé d'inaugurer le "geste de la paix" en offrant une surprise de taille à ses concitoyens et à la population palestinienne toute régions confondues de Jérusalem-Est en passant par les territoires de Cisjordanie et même de Gaza! Cette dernière s'est vue d'un  coup,-ramadan oblige- soudainement autorisée à pénétrer massivement pendant cette période en Israel sans restriction dans le cadre de ce que les français appelleraient une "opération porte ouverte."Le résultat n'a pas tardé. Ce n'est pas une porte qui s'est ouverte, mais un portail géant qui restera de longue date dans les mémoires visuelles : (Cf :photo) Plus d'un million de palestiniens (cf sources) ont déferlé sur les plages israéliennes, dans les centres commerciaux et dans les cafés de Tel-Aviv et Jérusalem...Paraît-il, une excellente affaire pour les commerçants... et un souci pour les partisans européens du boycott et des flottilles en tout genre, lesquels se  voient l'herbe de la propagande coupée sous les pieds.

Même en état de guerre avec leurs gouvernements ou leurs régimes corrompus et dictatoriaux, Israel vient de montrer qu'il accueille à bras ouverts la population  que l'on voit se réjouir à chaque attentat, celle qui distribue des bonbons pour fêter ses "martyrs" à grands renforts de you-you encouragés par les émissions de télévision antijuives, ou prend plaisir à lyncher sauvagement à Ramallah deux malheureux soldats qui s'y étaient malencontreusement égarés.

Ces "points de détails de l'histoire" furent vite oubliés.La réussite de l'opération "porte ouverte" fut  brillante.De quoi réjouir le porte -parole de l'armée aux ordres du gouvernement ,Guy Inbar qui s'exclame :"Nous sommes prêts à faire encore plus afin d'essayer de créer une meilleure atmosphère".

Effectivement, le résultat est encourageant : bientôt Israel à ce rythme n'aura plus rien à envier aux standards immigratifs européens.Il est vrai que les palestiniens ont également de quoi être satisfaits de l'atmosphère de paix nouvelle régnant à l'intérieur du pays qu'ils convoitent.

En remerciement des efforts israéliens, une d'entre-elle a assoupli ses positions sans jamais être démentie par d'autres moins extrêmistes :"Je suis tellement heureuse que mes petits-enfants aient pu venir ici voir la mer et comprendre combien notre pays est beau," a expliqué à l'AFP Fawzya Fararjeh, 55 ans, originaire d'un village palestinien proche de Bethléem, en marchant le long d'une plage de Tel-Aviv."(cf: source lorientlejour).

Caricature d'Abel : Gageons que les palestiniens ont certainement bien compris la leçon :

A la haine non effacée s'ajoutera dorénavant la jalousie et la convoitise redoublée. Avant, les palestiniens rêvaient au gâteau intouchable, Israel vient de leur en donner sans contrepartie ni réciprocité un avant-goût palpable.

Alors "l'an prochain à Jérusalem"? Réflexion faite, à quelle période de l'année et dans quel pays, en tenant compte qu'aucun Israélien sous peine de mort ne peut encore se rendre à Gaza ou à Ramallah ?

Cf: La photo des lendemains qui chantent à "Palestos sur Mer", nouvellement jumelée à Tel Aviv: palestosurmer

 

Publié dans Arabes palestiniens

Commenter cet article