Le grand bluff du nom "Palestine", petit rappel pour les "ignorants de bonne foi"

Publié le par danilette

flags-1.jpg

Voici le drapeau palestinien et le drapeau jordanien

Quand les gens disent que la Jordanie (d'abord appelée Trans-Jordanie) est un état arabe palestinien, ils ont raison ! La Jordanie actuelle est formée des 3/4 du territoire de la Palestine antérieure, celle du Mandat britanique, la seule Palestine ayant jamais eu une existence légale. Bien qu'ils s'appellent Jordaniens, les habitants de Jordanie ne sont pas globalement différents culturellement, ethniquement, historiquement et religieusement des Arabes palestiniens de "Cisjordanie". 

Même le drapeau jordanien et le drapeau proposé pour le 2ème état arabo-palestinien de Cisjordanie et Gaza sont presque identiques ! Si donc eux-mêmes se sentent appartenir au même peuple, pourquoi nous, devrions-nous tomber dans le mensonge différenciant les Arabes palestiniens de la rive occidentale du Jourdain de ceux de la rive orientale ?

Quelqu'un peut-il m'expliquer pourquoi ces deux drapeaux sont presque identiques ?

Jamais dans l'histoire les Arabes n'ont utilisé le terme latin "Palaestina" ou Palestine. Les Arabes ne peuvent pas prononcer ce nom car le son "P" n'existe pas en arabe. En 1920, quand la Société des Nations a crée ce territoire et l'a nommé "Palestine", les Arabes ont commencé à appeler cette terre "Falestin" mais ce territoire ne s'est jamais appelé Palestine dans la langue arabe des habitants arabes !

Les Arabes locaux ne se sont jamais appelés "Palestiniens"même pas pendant le mandat britanniqueLes dirigeants arabes et britanniques se réferraient à eux comme des "Arabes" !  Les habitants arabes ont toujours été appelés "Arabes". Une recherche informatisée du rapport Hope-Simpson publié en 1930 montre que le terme "Palestinien" ne figure nulle part dans ce rapport comme substantif. Les termes utilisés sont «Arabes palestiniens», «Juifs palestiniens", et "Chrétiens palestiniens".

Autres exemples 

  •  "The Jerusalem Post", un journal juif, a été appelé «Palestine Post» depuis sa fondation en 1932 jusqu'en 1950.
  •  En 1923, Pinhas Rutenberg (juif) a fondé la Société Palestine Electricqui deviendra plus tard l'Israel Electric Corporation.
  •  Il y avait l'orchestre juif le "Palestine Symphony Orchestra".
  •  Durant la deuxième guerre mondiale, les Britanniques ont formé une Brigade juivepour combattre les puissances de l'Axeelle est connu par les Anglais comme la Brigade palestinienne 
Les Israéliens d'un certain âge se souviennent tous que eux, les Juifs, étaient appelés "Palestiniens" avant 1948 et que les Arabes refusaient en bloc cette appellation pour eux-mêmes, ils se nommaient alors tout simplement "Arabes", le terme Palestinien était péjoratif puisque porté par les Juifs...
Combien de fois ai-je entendu ce témoignage (je pense à mes amis du Kibboutz Kfar Menahem et bien d'autres...)
Il s'agit du narratif arabe et malheureusement les Israéliens donnent une justification à cette revendication en acceptant d'appeler les arabes de la région par le nom qu'ils ont volé, ils n'auraient jamais du accepter de les appeler ainsi.
Les Arabes de la région d'Israël à notre époque moderne voudraient nous faire croire qu'ils descendent directement des Cananéens ou bien des Philistins, mais entre les deux, ils n'ont pas encore fait leur choix et de toute façon ils ne peuvent pas être les descendants d'aucuns d'entre eux parce que ces peuples ont disparu depuis des millénaires. Il n'est pas nécessaire d'analyser par le menu les détails historiques pour découvrir que la raison pour laquelle les Arabes vivant dans cette région ont décidé de s'appeler "Palestiniens", c'est qu'ils ne possèdaient pas d'identité forte.
 
Le son "P" n'existe pas dans la langue arabe et encore moins le nom Palestine qui prend son origine dans la décision des Romains (l'empereur Hadrien) de renommer la Judée, "Palestine" dans le but d'humilier les Juifs vaincus. Ils forgèrent ce nom "Palestine" en référence aux Philistins (peuples de la mer) les anciens ennemis des Juifs qui à l'époque d'Hadrien avaient complètement disparu depuis des siècles et dont il ne reste absolument aucun vestige, ni même la langue, sauf ce qui est écrit dans la Bible à leurs sujets [phileshet].
Le dirigeant arabe Awni Bey Abdul Haadi en 1937 : "il n'y a pas de pays tel que la Palestine, notre pays a fait partie de la Syrie pendant des siècles" !
Enfin ne pas confondre la PHILISTIE et la PALESTINE , ces 2 dénominations n'ont rien à voir !
Les auteurs grecs, en particulier Aristote souvent cité par les Arabes, ne parlait pas de la Palestine, Palestinae, nom latin crée par l'empereur Hadrien mais de la Philistie, pays des Philistins qui d'ailleurs n'existait plus depuis longtemps à son époque. Aristote qui reprend un auteur bien antérieur, ne parle pas non plus de la Syrie-Palestine, nom d'un district de l'empire ottoman mais bien de "l'Assyrie-Philistie" car il parle de l'époque où les Philistins étaient devenus les vassaux de l'Assyrie et on ne désignait plus leur pays comme Philistie mais comme "Philistie de l'Assyrie", l'Assyrie maitre de la Philistie ! 
Le comble étant que le nom Philistie dérive de l'hébreu "Pileshet", c'était le nom utilisé par les Hébreux pour désigner le pays de leurs ennemis, les Philistins et comme il n'existe aucun écrits sur les Philistins, excepté la Bible et une stèle égyptienne avec des Hieroglypes, nous avons perdu la trace de leur langue, leurs noms et tout autre vestige !
 
La propagande arabe a été tellement efficace que plus personne ne se penche sur les sources historiques, voyons un peu : 
 

1) La Terre d'Israël

Couverture

Extraits de l'ouvrage de Salomon Munk
édité en 1845

 LIEN

Je reprends des extraits du livre de Salomon Munk :

"Sous le nom de Palestine, nous comprenons le petit pays habité autrefois par les Israélites et qui aujourd'hui partie des pachalics d'Acre et de Damas. Quant au nom de Palestine qui nous a été transmis par les auteurs grecs, il dérive du nom hébreu Péléshet (pays des Philistins) et ne désignait que la partie sud-ouest du pays habité par les Philistins. Le plus ancien nom du pays que nous trouvions chez les auteurs hébreux est celui de Canaan. Ce nom cependant ne désignait que la partie située entre le Jourdain et la Méditerranée et comprenait aussi la Phénicie et le pays des Philistins.

carte_palestine.gif

Depuis l'entrée des Hébreux la Palestine est désignée sous plusieurs autres dénominations telles que Terre desHébreux, Terre d'Israël [le nom repris par l'état d'Israël]. Après l'exil de Babylone, elle fut appelée Terre de Juda d'où vient le nom de Judée dont se servent les auteurs romains [Judaea Capta est] 

 

Le prophète Zacharie l'appelle Terre Sainte [en fait, Terre sanctifiée, ce qui est différent] nom qui est en faveur auprès des juifs modernes et des chrétiens. Il est difficile de bien fixer les limites de la Palestine qui varièrent beaucoup à différentes époques et sur lesquels nous ne trouvons pas toujours des données bien précises.

 

carte_hebreux.gif

 

 À l'orient, au-delà du Jourdain, le Pays des Hébreux s'étendit jusque dans le désert vers l'Euphrate sans que les limites fussent bien fixées. Sous Salomon qui batit Tadmor (Palmyre), la ville de Thapsacus sur l'Euphrate est le point extrême du royaume vers le nord-est. Au nord il aboutit au territoire de Damas, à l'Antiliban et au territoire de Tyr. La limite occidentale est la Méditerranée jusqu'à l'embouchure du torrent d'Égypte (Wadi el arish) et la limite du midi partant El Arish se dirige vers la pointe méridionale de la mer Morte mais à l'est de cette mer et du Jourdain, les possessions des Hébreux ne dépassaient pas vers le midi le torrent d'Arnon (Wadi moudjeb) qui les séparait du pays des Moabites."

 

2) L'empire romain

Afficher l'image d'origineJudaea capta est

 En 135, lorsque l'Empereur romain Hadrien est finalement venu à bout de la grande révolte juive (Bar Kohba), il change le nom de la Judaea et la nomme "Palaestina". Il a aussi renommé la ville de Jérusalem et l'a appelé «Aelia Capitolina» pour effacer à jamais le souvenir des Juifs et surtout les humilier.

"Palaestina" est le nom romain / latin pour la Terre d'IsraëlQuand les Romains / Byzantins ont été vaincus par les conquérants musulmansen en 638le nom de "Palaestina" n'était plus en usage. Les conquérants musulmans n'appelaient pas cette terre "Palaestina". Quand les Turcs ottomans musulmans ont conquis ce territoire en 1517, ils ne l'ont pas appelé "Palaestina". 

3)  l'Empire ottoman a contrôlé un vaste territoire dont une partie est devenue le Liban, la Syrie et la Palestine.

      Ottoman_empire_1481-1683.jpg

 Comme on le voit sur la carte, il n'y a aucune mention de la Palestine,
la région s'appelait Syrie !

Les régions administratives de l'Empire ottoman se sont appelées des Eyalets jusqu'en 1864, puis Vilayet, le territoire de la "Palestine", c'était l'Eyalet de Damas puis le Vilayet de Syrie link et celui de Beyrouth

Eyalets

(1363–1864) 

Aleppo · Baghdad · Basra · Cyprus · Damascus · Lahsa · Mosul · Nogai · Rakka

 · Samtskhe · Sharazor · Sidon · Tripoli · Yemen

Vilayets
(1864–1922)

Adana · Adrianople · Aidin · Aleppo · Ankara · Archipelago · Baghdad · Basra

 · Beirut · Bitlis · Bosnia· Crete · Danube · Deir ez-Zor · Dersim · Diyâr-ı Bekr · Erzurum

 · Hakkari · Hejaz · Herzegovina ·Hüdavendigâr · Istanbul · Janina · Karasi · Kastamonu

 · Konya · Kosovo · Mamuret-ul-Aziz· Monastir · Mosul · Prizren · Salonica · Scutari

· Sivas · Syria · Trebizond · Tripolitania · Van · Yemen

Vassals and
autonomies

Cossack Hetmanate · Cretan State · Crimean Khanate · Khedivate of Egypt · 

Principality of Moldavia · Sharifate of Mecca · Republic of Ragusa · Eastern Rumelia

 · Principality of Samos ·Serbian Despotate · Duchy of Syrmia

 · Principality of Transylvania · Tunis Eyalet · Principality of Wallachia

 

سورية في العصر العثماني
http://fr.wikipedia.org/wiki/Syrie_ottomane Syrie Ottomane

Accéder aux informations sur cette image commentée ci-après.

1516 – 1918

Drapeau 

Le territoire de la province de Syrie
dans l'Empire ottoman

Drapeau de la Syrie Ottomane

 

Avant 1864, la Syrie était divisée en trois unités administratives Eyalets ou Pachalik : Damas, Alep et Tripoli gouvernés par des Beylerbeys. Ces trois grandes circonscriptions formeront longtemps les principales divisions administratives de la Syrie ottomane. La première, l'Eyalet de Damas comprenait 10 sandjaks dont les plus importants étaient Beyrouth, Saïda, Tadmor, Naplouse, Jérusalem et Gaza. Alep avec ses 9 sandjaks englobait toute la Syrie septentrionale et Tripoli comptait 5 sandjaks.

 

british-mandate-P.jpg

Pendant la Première Guerre mondiale (1914-1918), la Turquie était alliée de l'Allemagne. Ils ont été vaincus et cela a engendré le démembrement de l'Empire ottoman. La Palestine fut créée, de part et d'autre du Jourdain, par la Société des Nations. En Juillet 1920, l'administration de ce territoire de 97.740 kilomètres carrés fut confiée par la Société des Nations à la Grande-Bretagne, selon les termes du Mandat pour la Palestine [voir le texte intégral et original en anglais ici : http://avalon.law.yale.edu/20th_century/palmanda.asp] Le territoire prévu pour le retour des Juifs dans la déclaration Balfour comprenait la Palestine et la Transjordanie (Jordanie actuelle et un morceau d'Irak)

Pour respecter les engagements politiques pris par la Grande Bretagne à l'égard de Sharif Hussein, Roi de Hijaz (Arabie) et de ses fils, en remerciement de la " Révolte Arabe " contre les Turcs, la Grande-Bretagne délégua à l'Emir Abdallah (le deuxième fils de Hussein) l'administration de quelque 70 000 km2 d'un territoire s'étendant à l'Est du Jourdain, en excluant les implantations juives de la Transjordanie. 

Cela représentait environ 71,5% du total des 97.740 km2 concernés par le Mandat. Le reste, soit seulement 28,5% du Territoire sous Mandat, à l'ouest du Jourdain, devait demeurer disponible pour que les Juifs y reconstituent leur Foyer National. Les Arabes vivant sur la rive occidentale du Jourdain devaient être réinstallés en Transjordanie une fois que le Foyer National aurait été établi.

 

Les Juifs avaient déjà commencé à immigrer massivement en Palestine au milieu du 19ème siècle, mais ils ont toujours été présents sur ce territoire (voir Histoire du Yichouv link, link, link), à Jérusalem, ils forment la majorité de la population dès 1845 !!!

Ils ont travaillé comme des forcenés pour assainir les terres marécageuses de la malaria et se préparaient à la renaissance d'IsraëlCet effort juif pour revitaliser la terre a attiré une immigration tout aussi importante d'Arabes des régions voisines, attirés par les possibilités d'emploi et les conditions de vie plus saines, ainsi que par les soins médicaux prodigués par les nombreux médecins juifsIl n'y a jamais eu aucune tentative de  se «débarrasser» des Arabes autochtones peu nombreux, ni d'empêcher les masses arabes de venir chercher la prospérité apportée par les Juifs !

 

 

Palestine-1923.gif

"Dans l'esprit de Churchill, c'était aussi la création d'un nouvel état qui devait recevoir tous les arabes de la Palestine occidentale par leur déplacement à l'Est du Jourdain. Si cette vision de Churchill avait été exaucée à l'époque, il n’y aurait pas eu de problème arabo-israélien".

Le territoire à l'est du Jourdain a été rebaptisé Trans-Jordanie. La Trans-Jordanie sera rebaptisée "Jordanie" en 1946. En d'autres termes, les 71,5% de la Palestine vont être rebatisés à deux reprises et vont effacer tout lien avec le nom originel de "Palestine" !


Il est fondamental de se souvenir que la patrie arabe palestinienne est bien la Jordanie. Les 28,5% restants de la Palestine qui est le territoire actuel à l'ouest du Jourdain devait être la patrie palestinienne juive.

Encouragé et incité par le nationalisme arabe croissant gagnant tout le Moyen-Orient, les Arabes de ce petit territoire restant à l'ouest du Jourdain lancèrent des attaques meurtrières incessantes sur les Palestiniens juifs, dans un effort pour les chasser. Parmi celles-ci, les terrifiants massacre de 1929 et de la période 1936-1939.Les Britanniques ont d'abord essayé de maintenir l'ordre mais très vite (en raison des grands gisements de pétrole à travers le moyen-orient arabe) ont fermé les yeux.  Entre 1922 et 1948, en contradiction avec les dispositions du Mandat qui lui avait été confié, la Grande-Bretagne ne se contenta pas de fermer les yeux sur l'immigration arabe extensive, qui aurait dû être installée en Transjordanie mais, elle restreignit drastiquement l'immigration juive (Livres Blancs britanniques de 1922 et 1939), ce qui contribua à l'anéantissement des Juifs européens. 

 


Sources :

© http://danilette.com 

 Mise à jour : voici le drapeau de la Palestine mandataire tel qu'il apparaît dans le Larousse:

drapeau-palestine.jpg 


Articles que je vous recommande vivement :

dernière mise à jour 27/04/16

Commenter cet article

Raphaël 10/05/2017 13:20

Bonjour danilette's, serait il possible que vous me fassiez parvenir les documents historiques et exposés du meme thème sur ma boite mail ?

Dans le livre de la Genèse, Dieu répète sept fois cette alliance à Abraham, Isaac et Jacob :

Genèse 12.7 Je donnerai ce pays à ta postérité.
Genèse 13.15 car tout le pays que tu vois, je le donnerai à toi et à ta postérité pour toujours. Genèse 15.18 Je donne ce pays à ta postérité,Genèse 17.8 Je te donnerai, et à tes descendants après toi, le pays que tu habites comme étranger, tout le pays de Canaan, en possession perpétuelle.Genèse 26.3 Séjourne dans ce pays-ci… car je donnerai toutes ces contrées à toi et à ta postérité, Genèse 28.13. La terre sur laquelle tu es couché, je la donnerai à toi et à ta postérité.Genèse 35.12. Je te donnerai le pays que j’ai donné à Abraham et à Isaac, et je donnerai ce pays à ta postérité après toi.

danilette's 14/05/2017 21:16

Bonjour, pourriez-vous me dire quels sujets vous intéressent, c'est trop général, je peux vous fournir des liens et des titres d'ouvrages

Julie 30/12/2016 14:42

Les arabes en Israêl ont usurpé l'ancien nom "palestine " C'est ARAFAT le menteur qui se disait né à Jérusalem au lieu du CAIRE qui a comploté ça avec le KGB ! Et toutes ces résolutions à l'ONU sont faites uniquement pour berner les arabes , les calmer pour leur faire croire que les juifs seront virés ....! Mais les juifs sont chez eux !!! Demandez la cour de VERSAILLES qui a condamné l'AP , suite à sa plainte contre Alstom et Véolia en installant le tramway à Jérusalem ; Comme la cour ne connaissait pas l'affaire, elle s'est penchée un temps certain , pour savoir à qui appartient Jérusalem et la JUDEE ( Cisjordanie) . Elle a conclu que juridiquement les juifs ont le droit d'aménager le territoire et d' y construire ( c'était même un devoir sous le mandat ) !!! Les Juifs sont légalement installé en JUDEE SAMARIE !

Julie 30/12/2016 14:30

où est passé mon commentaire ?

Moshe 26/12/2016 21:11

À voir la photo du drapeau de la Palestine de 1920 avec l'étoile de David, vous reconnaissez qu'il est bien inscrit en dessous Palestine, apres qu'importe le drapeau qu'il y ait une étoile de David ou une licorne, tous les pays dissous de l'empire ottoman ou les anciennes colonies françaises par exemple se sont trouvés des drapeaux à leur indépendance. Mais la population était déjà là. A vous lire il y avait des juifs et en 1947 vous avez découverts des imposteurs sur votre terre benite. La bonne blague. La Palestine a toujours était peuplée par les 3 religions. Et d'ailleurs votre drapeau de 1920, le drapeau composé d'une étoile de David et au couleur bleu et blanche n'était qu'utilisé par le Yichouv et n'était pas reconnu officiellement par les autorités britanniques... donc cette preuve est caduque. De plus vous avez raison le son P n'existe pas en arabe, cest le F de Falesine ou le B de Baris qui veut dire Paris. Donc d'après vous quand un son n'existe pas le pays n'existe pas? Quel blague.

julie 30/12/2016 14:28

non, la Palestine était peuplé par les juifs et les chrétiens uniquement quand les Romains l'ont appelé Palestine " les musulmans sont apparue des siècles plus tard !!! Le drapeau avait l'Etoile de David sous le mandat jusqu'à la proclamation de l'Etat d'Israël
Si l'ONU veut revenir sur le partage de la Région, il faudra aussi revenir sur les 21 pays donnés aux arabes et effectivement penser aux palestiniens arabes - les palestiniens juifs ont eu 25% de la Palestine de la Mer au Jourdain , les arabes ont eu les 75 restants ; alors s'ils aiment leurs frères qu'ils leur donnent 25 % !!!

danilette's 26/12/2016 21:57

en voilà un qui prend un pseudo hébraïque pour laisser un commentaire anonyme sans avoir lu l'article ni rien compris surtout mais en plus vous avez d'énormes lacunes historiques, vous adoptez ce que les Arabes racontent de l'histoire. Reprenons donc. La Palestine c'est le territoire que la Société des Nations (qui a donné l'onu) a confié à la Grande Bretagne pour le rétablissement des Juifs sur leur pays. Aucun arabe ne s'est jamais appelé palestinien puisque c'étaient les Juifs qui se nommaient ainsi, vous pigez ? Auriez vous l'idée de prendre un nom que vous ne pouvez pas prononcer ? La Palestine n'a jamais été un pays et en aucun cas un pays avec des habitants arabes, c'était une région de l'Empire ottoman et qui ne s'appelait pas Palestine. Cette région était désolée, désertique, vidée de ses habitants aride stérile, comme l'attestent tous les nombreux voyageurs du 19ème siècle et des siècles précédents dont le géographe hollandais du 16ème siècle Relandi, pas trace des Palestiniens ! Relisez mon titre qui dit "le grand bluff du NOM Palestine, vous êtes à la fois ignorant et de mauvaise foi donc c'est vrai que l'article ne s'adresse pas à vous... je n'accepte pas les commentaires anonymes sans email donc lisez ma réponse et ensuite j'efface

pierre 20/07/2016 17:33

Vous etes raciste! Les ancetres des palestiniens s'appelaient des philistins. A lire DAvid et goliath aussi, en general les gens racistes et xenophobe sont CONS.
bonne chance pour recuperer la Palestine!!!!

perez 28/11/2016 20:40

Vous feriez mieux de lire l'article plus attentivement avant d'insulter !

danilette's 21/07/2016 00:11

Les ancêtres des Arabes palestiniens sont pour la majorité des Arabes qui comme leur nom l'indique,
-soit venaient d'Arabie avec l'invasion arabe au 7ème siècle, 2000 ans après que le dernier des Philistins aient disparu de la petite bande côtière où ils s'étaient implantés avant d'être envahis par l'Empire assyrien,
-soit pour la majorité des Arabes venus au cours du 19ème et 20ème siècle de pays arabes voisins (surtout Egypte, Arabie Saoudite) et si vous êtes arabisant, vous pouvez retrouver leurs origines par leurs patronymes, Al Masri : Egyptien, Trablsi : de Tripoli du Liban, Zarkawi : de Zarka actuelle Jordanie, Karki de Kark actuelle Jordanie, d'innombrables familles arabes palestiniennes qui viennent de tout le Moyen-Orient, d'ailleurs ils le reconnaissent eux-même ! Le ministre de l'intérieur du Hamas a déclaré : "chaque famille palestinienne peut prouver ses racines arabes en provenance d'Egypte, d'Arabie du Yémen ou d'ailleurs, personnellement la moitié de ma famille est d'Egypte, on est tous comme ça" ! Je vous donne le lien si vous voulez.
-soit des descendants de Juifs convertis de force comme la célèbre boulangerie arabe Aboulafia, Juifs convertis au 18ème siècle ou de Chrétiens convertis de force, sachez que de nombreux Juifs n'ont jamais abandonné leur pays au cours des siècles et de nombreux autres y revenaient au cours des siècles à tel point qu'un géographe hollandais au 17ème siècle n'a pas trouvé trace d'habitants arabes installés ni surtout tous les célèbres voyageurs du 19ème siècle !
Si vous informer sur l'histoire est "raciste" alors restez en bonne compagnie avec les incultes, ignares qui ne connaissent rien aux faits historiques mais se targuent d'être "anti-raciste" ce qui n'a aucun rapport avec le sujet abordé. Votre inculture est tellement abyssale que vous ignorez que le Roi David était hébreu et juif et vous ignorez probablement que son fils le Roi Salomon a construit le 1er Temple juif à Jérusalem, sur le Mont du Temple, appelé aussi le Mont Sion, d'où est tiré le mot sioniste. Au fait, Jésus également était un Juif ! Au lieu de laisser le même com 10 fois, vous feriez mieux d'ouvrir un livre d'histoire, de lire la Bible ou alors d'argumenter avec des faits incontestés. Vous parlez tant de la Palestine mais n'êtes même pas capable de comprendre cet article sur lequel vous êtes arrivé par une recherche google, et oui, la Palestine c'est comme le Père Noël, une grande déception quand on réalise qu'on croyait à des chimères... ou bien n'avez-vous jamais reçu de cadeau du Père Noël ? Ahlan ou Sahlan ! Sacha Alexandre, le modérateur.

Rebecca Do 30/05/2016 21:02

Bonjour. Article intéressant mais un peu fantasmagorique aussi, je trouve. Par exemple, les arabes ne prononcent pas le P. et bien, qu'ils prononcent un F, qu'est ce que ça change ? Il y a des lettres qui n'existent pas en français qu'on doit bien faire correspondre à notre alphabet pour les remplacer.

Par ailleurs, vous dites que les Arabes d'Israël descendent selon eux des Cananéens ou des Philistins, mais que ces peuples ont disparu depuis des millénaires. Vous ne trouvez pas que c'est la même histoire avec les Juifs qui disent descendre des Hébreux ? Car les hébreux dont nous parlons ont bel et bien disparu, eux aussi.

Rebecca Do 20/06/2016 20:04

Je ne sais pas quel niveau de connaissances vous possédez sur le sujet aussi je n'ose pas vous conseiller des lectures mais si vous en avez envie, que cela vous intéresse alors je peux vous donner des références. => oui ça m'intéresse, mais parce que ça m'inspire. j'ai même écrit une petite nouvelle sur le sujet que j'ai mis en site web.

danilette 01/06/2016 00:20

Même s'il vous semble fantasmagorique, il se trouve que c'est historique, il n'y a jamais eu d'Arabes de cette région qui avaient pour nom "Palestiniens" avant la création d'Israël, les quelques habitants (j'ai du mal à dire autochtones car il y en avait très peu, comme en attestent le récit de géographes, voyageurs, pèlerins, comme en attestent les nombreux écrits juifs, depuis le Talmud jusqu'aux lettres et écrits conservés précieusement au long des siècles, comme en attestent même des photographes de la fin du 19ème siècle etc.) peu d'autochtones vivaient dans ce territoire et ne se nommaient pas eux-mêmes Palestiniens ni Falestinim, il y avait oui des tribus de nomades bédouins qui traversaient et selon les époques, quelques pauvres misérables Fellah, métayers exploités dans un système féodal par des riches seigneurs qui n'étaient pas sur place... Chaque peuple possède des phonèmes qu'il n'arrive pas à prononcer et je n'en connais aucun qui utilise dans leurs noms des sons imprononçables ! Je sais bien et c'est pour cela que le blog existe, que l'histoire des Juifs, l'histoire du Moyen-Orient et d'Israël est très mal connue et qu'à force d'entendre à longueur de temps dans tous les media, des mensonges invraisemblables souvent de bonne foi, dus à l'ignorance de l'histoire, plus personne ne fait vraiment l'effort de vérifier ses sources d'information ni de creuser un peu le sujet. S'il existe un peuple qui est resté fidèle à son patrimoine, à son histoire, à son pays, c'est le peuple juif et bien évidemment que les Juifs ont un lien avec les Hébreux, il ne manque plus que vous nous enleviez aussi cela ! Vous ne semblez pas connaître les liens entre les Juifs d'aujourd'hui et les Hébreux, entre les Juifs et la Terre d'Israël comme la plupart des non-Juifs, car il ne s'agit pas d'une religion, notion très moderne et très récente, jusqu'au 19ème siècle on parlait encore de la "Nation juive". Il est vrai que de nombreux juifs n'ont gardé qu'un lien très distendu avec leur identité juive et cela ajoute beaucoup de confusion mais un Juif dans le plein sens du terme est un individu qui a un lien à la fois avec la Torah, la "bible hébraïque" et ses commentaires, ses applications dans la vie quotidienne, avec la Terre d'Israël dont le calendrier agricole réglemente toutes les fêtes juives, et dont la centralité est indissociable du culte, 3 fois par jour on se tourne vers Jérusalem pour prier, on rappelle Jérusalem à chaque prière et dans chaques actions de grâces après les repas tous les jours et dans tous les rites, inauguration d'une maison, mariage, naissance, deuil. Il y a toujours eu une population juive qui a continué à habiter en "Palestine", toujours majoritaire à Jérusalem et autres lieux, il y avait les villes saintes juives de Hébron, Tibériade, Safed et Jérusalem où de tous temps il y a eu une présence juive ! Au 17ème siècle un géographe hollandais a recensé tous les noms géographiques, aucun lieux ne portaient un nom arabe, tous les noms étaient encore les noms bibliques, il a produit un descriptif de chaque lieu avec sa population ! Je ne sais pas quel niveau de connaissances vous possédez sur le sujet aussi je n'ose pas vous conseiller des lectures mais si vous en avez envie, que cela vous intéresse alors je peux vous donner des références. Ce qui vous étonnera le plus, comme la plupart des gens, juifs inclus, c'est sans aucun doute l'histoire de la population juive en Palestine depuis 2000 ans car contrairement à la théorie d'origine chrétienne puis adoptée par l'islam, qui prétend que les Juifs ont été chassés de leur pays pour n'avoir pas reconnu Jésus comme le Messie attendu, les Juifs n'ont jamais abandonné ce pays, une minorité du peuple juif s'y est maintenu envers et contre tout, de nombreux Juifs à toutes les époques sont retournés y vivre, minorité du peuple juif qui était selon les époques et les lieux souvent majoritaire dans le pays !

Brahms Eric 17/04/2016 07:19

Je suis ravi de tombé sur une version qui est tout à fait juste et fondée de l'histoire d'Israël, apparement on aura bon à démontrer à certaines personnes la vérité, jamais ils auront L honnêteté de l'a reconnaître . Philistine , lol c'est pour nous faire rire, je suppose ! Enfin, merci pour cet article qui enfin dévoile certaines vérités sur la Palestine .

danilette 19/04/2016 00:05

Philistie, ce n'est pas moi qui ai inventé le terme, il a été utilisé quelques fois par des auteurs anciens, Philistie le pays des Philistins, Palestine, Palaestina c'est le nom romain. Merci à vous pour votre com

PHILISTINE 03/12/2015 16:01

REVISIONNISME ISRAELIEN.... UNE FOIS ON SE BASE SUR L HISTOIRE UNE AUTRE FOIS SUR LES TEXTES RELIGIEUX C PATHETIQUE
MAIS BON ERGOTEZ ERGOTEZ ENTRE VOUS

danilette 04/12/2015 12:15

Pourquoi utiliser différents pseudo, Hakika ou Philistine ? Vous voulez dire sans doute Falestine ? Comme il est bien expliqué dans cet article historique, eh oui l'histoire ça existe, la Philistie, pays des Philistins n'a rien à voir avec la Palestine, ce qui prouve que vous n'avez pas lu l'article. J'ai du rater un de vos nombreux pseudos car je ne vois pas l'article "qui se base sur les textes religieux" qui sont également porteurs d'enseignements. Et aussi, pas besoin d'écrire en majuscule, on comprend que vous êtes irrité quand vous recevez des informations irréfutables que vous n'acceptez pas, mais monsieur Philistine, les faits historiques, que vous les acceptiez ou pas, ils existent et heureusement, car les gens comme vous sont en train d'essayer de reconstruire l'histoire, vous n'y arriverez pas...

Pauline 16/11/2014 16:27


Wikipédia fait l'objet d'une réécriture de l'histoire sur ce sujet, il y a pleins de rédacteurs partiaux qui ont adopté une vision biaisée de l'histoire ! Il faut d'urgence rectifier ces erreurs,
il y a trop de gens qui prennent leurs infos sur ce site comme si c'était parole d'évangiles, c'est le cas de le dire.

danilette 16/11/2014 16:28



Je l'ai remarqué aussi, c'est un vrai problème



Last Night in Orient 15/09/2013 15:26


Merci pour ce travail d'information !

benmehidi 19/07/2013 16:40


bonjour,


 


 en reponse à danilette.


qui a parlé de race (pas moi)


la proximité juive et chretienne (catholique et protestante) est une proximité qui a moins de deux cents.


quels sont les faits que j'enonce faux ?


qui nomment les autres religions par les "gens du livre " ? l'expression vient d'ou ?


votre discours reste tres marqué ideologiquement  excusez moi. Vous jugez, les etats de discours sont blancs ou noirs. Vous ne recherchez pas la verité. Vous chercher à valider une position.
Vous n'ouvrez pas le debat vous le fermez.


De plus on ne fait pas de l'histoire avec comme source des textes religieux.


sait on basé sur l'illiade et l'odyssée pour ecrire l'histoire de la grece antique ?


et puis c'est drole, les juifs, les chretiens, les arabes. Les arabes ce n'est pas une religion.

Danilette 07/07/2013 00:30


Ahlan Salah ! Excusez ce retard dans ma réponse mais tous vos arguments sont tellement faux ! Vous mélangez tout ! Ils n'y a pas de races sémites mais des langues sémites comme il y a des langues
indo-européennes qui n'ont rien à voir avec les races des gens qui les parlent, par exemple les Celtes et les Arméniens parlent des langues indo-européennes mais ne sont pas de race
indo-européenne qui n'existe pas. L'hébreu est une langue beaucoup plus ancienne que l'Arabe (qui est écrit depuis relativement peu de temps). Les Juifs appartiennent à toutes les races humaines,
le peuple juif n'est pas fondé sur la race, d'ailleurs rien ne vous empêche un jour de vous convertir et faire partie de ce peuple mais il faudra étudier longtemps...Même s'il existe une
proximité culturelle, les différences de valeurs sont fondamentales : culture de la vie d'un coté, de la mort de l'autre. Selon les interprétations bibliques juives (et non la réalité
scientifique comme vous semblez le croire) les Juifs sont issus de la lignée de Jacob [Israël], les Chrétiens de la lignée d'Esau (le frère jumeau de Jacob), les Arabes sont issus de la lignée
d'Ishmaël, qui est l'oncle de Jacob. Il s'agit donc selon l'exégèse juive, d'une grande famille avec plein de cousins mais dont certains (les Arabes) non seulement ne reconnaissent pas les
autres, ni leur héritage, mais pensent qu'ils sont les seuls porteurs d'une révélation qui annule toutes les autres et en ont concu une haine destructrice qui les détruit eux-mêmes !


Pour les "pauvres arabes" à qui on a volé leur terre, je viens de poster un com que vous pouvez lire sous cette vidéo

salah 15/06/2013 17:25


J'ai lu votre blog en detail. Les faits peuvent être réels. Il reste que le raisonnement les oriente. Le developpement de votre pensée tend vers la justification du fait qu'il n'y a pas
d'identité palestinienne, et qu'il n'y en a pas eu dans l'histoire si ce n'est moderne sur ce territoire. OUI. Qu'il n'y a pas de filiation entre les philistins et les palestiniens actuels. OUI.


Et alors. Il n'y a pas plus de filiation directe entre les palestiniens et les philistins que entre les hebreus antiques et les juifs modernes, les grecs anciens et les grecs modernes, les
italiens et la Rome antique


Par contre un travers des commentaires "nous" vous endossez pour le "peuple" juif une filiation historique quasi génétique dans certain passage. Nous pourrions croire dans certains passages
que la majeur partie des juifs actuels sont issus de la filiation biologique et non de conversion, quand la religion juive etait proselyte. Et elle l'a été dans son histoire.


 


Pour le nous et peuple. si vous avez le temps de lire le livre de Shlomo Sand  comment le peuple juif fut inventé.


 


Les peuples et les pays sont toujours des inventions que ce soit israel, la france, ou d'autres. Ils vivent le temps que les forces en presence arrivent à garder les liens qui maintiennent cette
cohesion. (je vous invite a regarder des cartes en allant dans le passé tous les cents ans sur 3000 ans)


 


La problematique des palestinniens n'est pas à mon sens le fait qu'ils aient une identité nationale ou pas. S'est comment moralement on peut exproprier quelqu'un de chez lui pour y mettre
quelqu'un d'autres. Est-ce moral  ?


La seule reponse possible pour dire que c'est moral. C'est de dire que dieu à donner la terre aux juifs. C'est la terre promise.  Et que donc cela permet toutes les exactions sous couverts
que la terre a été promise.


 Si voulez mon avis si c'est cet argument la.c'est une voix sans issue.


 


 


Car dans la realité. Sur ce territoire. Il y a deux peuples semites. leurs langues sont proches. Leur culture est proche. Sur ce petit bout de territoire la juif chretien musulman, il est existe
et existera une vrai proximité culturelle. je dirais meme cultuelle. 


L'autre c'est le frere meme si vous le voyez autrement aujourd'hui c'est la réalité.

'Ofek 'Enayim 16/09/2011 01:21



Oui, il est complètement anachronique et historiquement faux de parler de Jésus en Palestine ! LOL !!!! Je ne savais pas que les chrétiens faisaient une telle erreur ! Excuse-moi, j'avais en
effet mal lu ce que tu avais écrit.


Quant aux 2 000 ans d'exil, ce n'est pas complètement inexact. Nous avons, si je ne me trompe, connu deux exils. Le 1er après la destruction du 1er Temple et le 2nd après la destruction du 2nd.
Est-ce que je fais erreur quelque part ?


Je reconnais que pour le 2nd exil, ça ne fait pas tout à fait 2 000 ans mais plus précisément 1813 ans (de 135 à 1948), mais disons que pour faire vite, on dit 2 000, mais ce n'est pas très juste
historiquement, c'est exact.



danilette 16/09/2011 01:37



Bon il est urgent que je fasse un petit topo là-dessus, car c'est historiquement faux, en attendant lis http://danilette.over-blog.com/article-la-grande-historienne-rina-neher-sait-de-quoi-elle-parle-74300811.html 



'Ofek 'Enayim 16/09/2011 00:48



Le Levanon, le Liban, n'existait pas en tant qu'Etat comme aujourd'hui, dans les temps bibliques, bien entendu, la cartographie actuelle des Etats et des Royaumes du Moyen-Orient est très
récente. Mais le Levanon, le Liban, existait en tant que région. Une région montagneuse, une chaîne de montagne, si tu préfères, mais le nom "Levanon" / "Liban" n'est pas nouveau. Les actuels
Libanais n'existaient pas à l'époque biblique car la conquête arabo-musulmane n'avait pas encore eut lieu.


Quant à la Palestine, si les livres chrétiens n'en parlent pas, c'est parce qu'à l'époque de  Jésus, l'empereur Hadrien n'avait pas encore renommé ce pays, et que Jésus, comme les autres
autochtones, était hébreu. Mais sous l'empire ottoman, il y avait bien la région de Palestine, mais elle était abandonnée, aride et marécageuse, comme je l'ai écrit, et personne ne voulait y
vivre, ormis les Hébreux qui étaient parvenu à rester après la destruction du 2nd Temple, et ceux qui arrivaient par petits groupes au fil des siècles, les pelerins chrétiens et quelques autres
petites communautés minoritaires.


Si la Palestine n'existait pas sous l'empire ottoman, comment expliques-tu alors "Voyage en Palestine" écrit par Rolandi (Hadrian Roland) au 17ème siècle ?


Elle existait mais ce n'était pas un Etat, c'était une région.



danilette 16/09/2011 01:07



Pour le Liban, on est d'accord, pour l'histoire sainte enseignée, je dis l'inverse, relis bien, je dis que les Chrétiens parlent de la Palestine au temps de Jésus faisant là un bel anachronisme,
ce nom est resté attaché à l'histoire sainte car les évangiles ont été écrit pour certains à l'époque où les Romains avaient déjà renommé le pays et c'est pour cela que les Chrétiens ont continué
à le nommer Palestine et donc c'est pour cela que Relandi, protestant hollandais continue à le nommer Palestine. Mais c'est tellement complexe qu'il vaut mieux ne pas trop insister, ça embrouille
vraiment les gens. Après tout quel que soit le nom, le plus important est de savoir qu'il n'y a jamais eu un pays indépendant avec pour capitale Jérusalem depuis l'empire romain, autre fait
importantissime, rappeler aux Juifs de ne plus dire 2000 ans d'exil, ce qui est complètement faux historiquement mais correspond à l'exégèse chrétienne qui voudrait que les Juifs aient été punis
pour leur déicide (plus en vigueur officiellement), si tu lis histoire du Yichouv, tu verras que c'est complètement faux !



'Ofek 'Enayim 16/09/2011 00:28



Les Arabes sont un peuple originaire d'Arabie Saoudite. Au 7ème siècle, avec la conquête arabo-musulmane, ils ont conqui un nombre très importants de pays, massacré et asservi les
autochtones.  Oui, les Arabes ont une culture et sont une civilisation, ils ont aussi une Histoire et une langue. Même si, en raison des différents pays où ils se sont imposés des nuances
existent, ce sont là tous les éléments qui font d'un groupe de personnes un peuple : même langue, même culture, une Histoire commune. C'est un peuple, Danilette, comme nous sommes un peuple. En
revanche, sur les chrétiens, tu te trompes. Ils ne sont pas un peuple : ils n'ont pas une langue commune, ils n'ont pas une culture commune (il y a les catholiques, les protestants, les
baptistes, les évangélistes, etc. et ça n'a rien à voir avec les différents courants du judaïsme qui ne constituent qu'une seule et même religion). Nous sommes un peuple, car nous avons un pays
d'origine, une Histoire commune, une langue commune, une culture commune, et un destin commun, nous sommes biologiquement un peuple, en dépit de nos différences physiques survenues au cours des 2
000 ans de diaspora, une étude récente et très sérieuse a prouvé qu'un Séfarade a plus de gènes en commun qu'avec un Ashkénaze qu'avec un non juif du même pays que lui. Nous sommes un peuple, en
témoignent les vestiges archéologiques, l'Histoire, notre vécu. Je suis d'accord avec le fait qu'il ne faut pas nier là un peuple son existence de peuple et ne le réduire qu'à une religion, mais
cela ne nous autorise pas pour autant à considérer qu'une religion est un peuple.



'Ofek 'Enayim 15/09/2011 13:53



Et puis, je ne le répète jamais assez : Il faut faire très attention avec Wikipedia, ses données ne sont pas toujours très fiables et, contrairement aux dires à la mode et à ce qu'il prétend,
CE N'EST PAS une encyclopédie.



'Ofek 'Enayim 15/09/2011 13:44



Quant au fait que certaines cartes ne mentionnent pas le nom de "Palestine", je crois que c'était surtout faute de place.


La région de Palestine n'intéressait personne car le sol était aride et marécageux. Avant que les Hébreux ne reviennent en masse à la fin du 19ème siècle et surtout dans la première partie du
20ème et ne parvinrent à faire revivre la terre et refleurir les déserts, cette terre était désolée et méprisée par tout le monde, sauf par les Hébreux en raison de leurs liens avec elle et par
les chrétiens pour des raisons de pelerinage.



'Ofek 'Enayim 15/09/2011 13:35



La région de Palestine, à ma connaissance, existait sous l'empire ottoman. Mais ce n'était qu'une région de l'empire ottoman (pas un Etat ni un royaume) et elle était pratiquement désertée,
personne n'y vivait en dehors de quelques communautés hébreues (majoritaires), et des chrétiens (pellerins), et un très petit nombre de musulmans (minorité), essentiellement des Bédouins et
quelques petits commerces pour les voyageurs qui passaient par là.



'Ofek 'Enayim 15/09/2011 13:30



Encore un petit point qui me chiffone, Danielle : en 3, tu écris "l'Empire ottoman a contrôlé un vaste territoire dont une partie est devenue le  Liban, la Syrie et la Palestine.", mais le
Liban existe sous ce nom depuis les temps bibliques. Dans la Torah, si ma mémoire est bonne, on fait mention du Levanon. Est-ce ce que je fais erreur ?



danilette 16/09/2011 00:18



Le liban n'existe pas sous ce nom depuis les temps bibliques, c'est un mythe soigneusement entretenu. Il y a eu le territoire des Phéniciens, Lebanon ce sont les montagnes du Liban, les monts
Liban, les cèdres du Liban etc. J'ai écrit mon petit topo rapidement, j'ai passé sur de nombreuses périodes, il faudrait revoir cela chronologiquement. Il y a quand même le document "Histoire du
Yichouv" qu'on doit compléter aussi car on a sauté des périodes mais tu peux le consulter et ici il y a 5 parties.


La Palestine a existé sous l'empire romain il y avait la Palaestina prima, secunda et tertia mais elle a disparu avec les conquêtes perses puis arabe, je passe toutes les autres périodes, les
Croisés, les Mamelouks sous l'Empire ottoman qui a tout de même duré 4 siècles il y avait la grande province de Syrie comme je l'ai signalé dans l'article, j'ai signalé l'abus de rédacteurs de
Wikipéda qui n'ont pas hésité à falsifier l'histoire pour mettre Palestine avec pour capitale Al Qods ! Mais il y a tant de falsifications qu'il est difficile de revenir en arrière, les Romains
ont bien foutu le balagan et c'était leur but ! Pourquoi dans les manuels de catéchisme parle-t-on de Jésus en Palestine ? C'est complètement anachronique, puisque la Palestine n'existait pas
encore, la plupart des gens ne connaissent pas l'histoire et sont perdus !



'Ofek 'Enayim 15/09/2011 13:09



Bravo pour l'article, Danilette !


 


Je voulais juste préciser que lorsque tu écris "Les termes utilisés sont «Arabes palestiniens», «Juifs palestiniens", et "Chrétiens palestiniens".", il ne faut pas perdre de vue que les chrétiens
Palestiniens sont Arabes, et que les Arabes palestiniens ne sont pas tous musulmans. Mais aussi que le mot "chrétien", contrairement à Arabe et Hébreux (ici "Juifs") ne désigne pas un peuple mais
une religion.


En tous cas, bravo, je relaie cet article sur Israël Nouvelles !



danilette 16/09/2011 00:02



Arabe ne veut pas dire grand chose, on ne peut pas parler d'un peuple arabe car le monde arabe comprends de nombreux peuples non arabes, il faut plutôt parler d'une culture ou d'une civilisation
arabe et je ne vois pas de différence avec les Chrétiens qui regroupent également différents peuples. Sur beaucoup de sites islamistes, j'ai lu qu'ils reprochent aux Juifs de ne pas être un
peuple mais une religion, ne faisons pas la même chose pour les Chrétiens qui sont plus qu'une religion... Toutes ces notions sont très subtiles et complexes, ne nous perdons pas dans ces
conjonctures qui ne changent pas grand chose.



danilette 14/09/2011 16:14



J’ai passé pas mal de temps en recherches pour les
cartes et surtout pour documenter les divisions administratives de l’empire ottoman, c’est très difficile de trouver des sources fiables ! Je me suis aperçue que sur sur wikipeda, il y a une
grosse distortion (une de plus), un rédacteur a eu le culot de mettre qu’il existait une province de l’empire ottoman nommée Palestine avec comme capitale Jerusalem (Palestine (Kudus-i Şerif
mutasarrıflığı, capitale Kudüs), mutasarrifat et non vilayet) alors que Jérusalem avant 1864 faisait partie de l’eyalet de Damas !!! Je fais donc appel aux rédacteurs de Wikipéda, y-en-a-t-il un
parmi les lecteurs ? Il faut aller corriger ! Le révisionisme palestinien n’a aucune limite ! lien :http://fr.wikipedia.org/wiki/Provinces_de_l%27Empire_ottoman



danilette's 17/04/2017 21:02

Vous n'avez rien compris à l'article, l'avez-vous lu ? Il vous manque toutes les notions élémentaires de base et je n'ai pas le temps de me lancer dans d'autres explications. Où avez-vous lu dans cet article ou ce blog que "arabe ne veut rien dire" ? "Arabe" se réfère aux tribus de l'Arabie qui lors de leurs conquêtes ont conquis un immense territoire. "Juifs" (descendants des Hébreux) se réfèrent aux habitants de la Judée, Juifs Judée, Arabes Arabie. Il n'y a pas de peuplades sémites mais uniquement des langues sémites, comme il n'y a pas de peuplades indo-européennes mais uniquement des langues indo-européennes, ne pas mélanger avec la linguistique...

chauveau 17/04/2017 17:55

Vous omettez de préciser volontairement, que les différents Peuplades Arabes sont avant tout des Peuplades Sémites tout comme les Hébreux.......! CQFD

Alors oser dire que arabe ne veut rien dire ...c'est un peu fort tout de même...!

chauveau 17/04/2017 17:51

Alors comment expliquez vous le fait toutes les recherches archéologiques faites sur ce Territoire..ne fait Jamais mention du Peuple Hébreu....?