Le jeune arabe israélien sioniste a été contraint de quitter Israël

Publié le par danilette

Vous avez certainement lu son nom et écouté son appel, ses différentes interviews, il est en danger aussi il faut respecter désormais son anonymat et ne pas publier quoi que ce soit qui puisse le faire identifier par ses fous furieux qui veulent sa mort.

Sa décision a du être très difficile à prendre, il racontait dans une ITW qu'il adorait sa mère et la vie qu'ils menaient ensemble, cette séparation forcée est très cruelle.

Nous lui adressons, où qu'il se trouve notre témoignage de sympathie et solidarité.

 

Le jeune arabe israélien du nord d'Israël qui avait condamné sur Facebook, l'enlèvement des trois jeunes Eyal Yifrach, Gil-ad She'ar and Naftali Fraenkel a été obligé à quitter Israël à cause des menaces de mort très sérieuses qui pèsent sur lui. Tout récemment une tentative d'enlèvement a été déjouée, le plan était de le transférer dans une localité de l'Autorité palestinienne et de lui faire payer sa soi-disant trahison.

Le jeune homme avait posté une video après que les trois jeunes avaient été enlevés, condamnant cet acte, traitant les terroristes de lâches et demandant la libération des adolescents. La vidéo a fait le buzz mais a également engendré la colère de nombreux membres de la communauté arabe. A la suite de menaces de mort le visant lui et sa famille, il a été contraint de passer dans la clandestinité et de quitter la maison familiale où il vivait avec sa mère. Rappelons qu'il est parent de la député arabe de la Knesset, violemment anti-sioniste, soutenant le Hamas, Hanin Zoabi qui avait participé à la flotille pour Gaza de l'IHH mais profite de tous les avantages que lui procure son statut de député en Israël, une belle vie (on a pu la voir récemment dans un restaurant très select de Tel-Aviv, protégée par des gardes du corps payés par les contribuables israéliens).

Le week-end dernier, le jeune homme a ouvert une nouvelle page Facebook après avoir fermé l'ancienne. Sur sa nouvelle page, il écrit : "Je suis un fier sioniste, arabe, musulman". Il explique qu'il vit à l'étranger après avoir reçu des menaces de mort.

Sa mère raconte qu'elle soutient son fils : "c'est une personne merveilleuse et il n'a jamais fait de mal à qui que ce soit. Il est traité injustement. Je suis aussi traitée injustement comme si j'avais tué quelqu'un. Beaucoup de gens nous ont tourné le dos et ne me parlent pas. Nous ne méritons pas cela".

Adaptation libre de l'article http://www.israelhayom.com/site/newsletter_article.php?id=20393 de Daniel Siryoti

Publié dans Israël

Commenter cet article