Le massacre de Mumbai (Bombay)

Publié le par danilette

Bombay meurtrie par les attaques terroristes. Des fanatiques massacrent des femmes et des hommes désarmés, là où les mènent des occupations quotidiennes. Ils choisissent délibérement d’attaquer une gare, un hôpital, des hôtels, un centre religieux juif. 

« Attentats de Bombay : les images provenant du centre Habad attestent de l'ampleur du carnage. Le sol est jonché de rouleaux de la Torah et de livres de prières rouges de sang, des traces de balles couvrent les murs, les bancs et tables sont renversés. Neuf Israéliens et juifs ont été tués, et une 6e victime a été identifiée. Son nom n'a pas encore été divulgué.... » 

Le rabbin Gabriel Holtzberg, sa femme Rivka, avec son fils Moshe
 

« Les voisins indiens du centre Habad ont tenté de protéger le bâtiment des terroristes. Ils ont lancé des pierres et tenté de repousser les assaillants mais ces derniers ont tiré et lancé des grenades, tuant 3 civils. » 

« Ceux qui vivent dans le quartier du Beit Habad ont tenté de protéger le bâtiment. Ce courage des hommes démunis face aux assaillants. 

Ils ont dit non, immédiatement, au risque de leur vie. Des grenades et des tirs pour toute réponse. 

Nous ne saurons peut-être jamais leur nom. Morts, anonymes pour nous, dans les rues de Bombay. » 

Sandra Samuel, la courageuse nourrice indienne qui a sauvé le petit Moshe

 

« Sandra Samuel, la nourrice qui a sauvé la vie de Moshe Holtzberg, enfant de deux ans du couple Loubavitch tués lors des attentats à Bombay, s'est exprimée sur le siège de trois jours pendant lesquels les terroristes sont restés dans la maison Habad. 

Le rabbin Gabriel et sa femme Rivka Holtzberg y ont tous deux trouvés la mort. Leur fils Moshe a été sauvé par Samuel le 27 novembre, 12 heures après que les terroristes soient entrés dans l'immeuble. 

"Aujourd'hui encore, je pense que j'aurais dû sortir le bébé et faire quelque chose pour le rabbin et sa femme", a-t-elle expliqué à CNN. Au micro de Channel 2, Sandra Samuel a déclaré qu'elle resterait en Israël jusqu'à ce que Moshe n'ait plus besoin d'elle. 

"J'étais dans la réserve, je me cachais comme une lâche", raconte-t-elle. "Jusqu'au lendemain matin, quand le bébé m'a appelée. Lorsque je suis arrivée vers lui, Moshe était debout à côté de sa maman, criant mon nom. C'est tout ce que je sais." 

"Mes premières pensées étaient pour le bébé. Mais quand j'ai vu mon rabbin et sa femme, j'ai pensé...même aujourd'hui je pense que j'aurais dû sortir le bébé et faire quelque chose pour le rabbin et sa femme, mais..." 

Sandra Samuel explique qu'elle a eu de la chance que Moshe soit silencieux, sinon il aurait été difficile de sortir de l'immeuble sans attirer l'attention. Elle est sortie en courant du bâtiment, entendant des coups de feu derrière elle. » 

Sandra Samuel, la nourrice indienne qui a sauvé Moché Holzberg, âgé de 2.5 ans, des terroristes a déclaré à la chaîne de télévision CNN qu’elle ne se considérait pas comme un héros et regrettait de ne pas avoir fait plus pour le rav Gabriel Holzberg et sa femme Rivka, les parents de Moché. 

« J’ai vu l’un des terroristes. Il m’a tiré dessus », a raconté Sandra. Après quoi elle s’est cachée dans un cagibi au premier étage, essayant sans succès dans la nuit de mercredi à jeudi 25 novembre de prendre contact avec les Holzberg enfermés au deuxième étage. 

Dans l’après midi de jeudi, elle a entendu Moché l’appeler et l’a trouvé pleurant à côté de ses parents inconscients mais peut être encore en vie. Sandra a pris Moché, qui avait été frappé par les terroristes et s’est enfuie en courant. 

Sandra habite en ce moment en Israël : « Je resterai en Israël tant qu’il aura besoin de moi », a-t-elle dit, précisant que Moché demandait où était sa mère mais recommmençait à jouer. » 

 
 

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Lors de la cérémonie à la synagogue de Bombay
dans les bras d’un ami indien

 Avec sa grand-mère

 

D’après le témoignage du médecin légiste, diffusé depuis mardi 2 décembre dernier sur le site d’information indien www.rediff.com, « Il est évident que la plupart des victimes ont été torturées. Ce qui m’a bouleversé, c’était les signes montrant clairement la façon dont les otages ont été exécutés de sang-froid », dit un médecin. Un autre médecin légiste a déclaré : « De tous les corps que j’ai examinés, ce sont les victimes israéliennes qui portent le maximum de marques de torture. C’est évident qu’ils ont été ligotés et torturés avant d’être tués. C’était tellement affreux que je ne veux pas rentrer dans les détails, même dans ma tête.»

 


 

La vie après le drame

 
Sandra, la nourrice de Moishi Holtzberg, reçoit la citoyenneté israélienne

 

 
Indian nanny Sandra Samuel presents three-year-old Moshe Holtzberg, whom she saved from the carnage of Mumbai’s Chabad House, with his birthday present.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article