Le monde politique est sommé d'atterrir, Ivan Rioufol

Publié le par danilette

Ce fut, ce 1e janvier 1990, le premier discours (1) du président de la République tchécoslovaque, Vaclav Havel, qui vient de mourir :

"Chers concitoyens, depuis quarante ans, vous avez toujours entendu le premier jour de l'année, de la bouche de mes prédécesseurs, le même discours, avec seulement quelques variantes : comment notre pays fleurissait, combien nous avions fabriqué de nouveaux millions de tonnes d'acier, combien nous sommes tous heureux, combien nous avons confiance en notre gouvernement et quelles belles perspectives s'ouvrent devant nous ! Je suppose  que vous ne m'avez pas proposé à ce poste pour que je vous mente à mon tour (...)". 

Mais n'est-ce pas, peu ou prou, cette même propagande,imperméable aux réalités et diabolisant les dissidents, qui est à l'œuvre en France depuis plus de trente ans ? C'est un monde fictif que persistent à défendre les Vertsquand ils entérinent la semaine de 32 heures, mais aussi Dominique de Villepinquand il promet à tous un revenu citoyen de 850 euros par mois, ou François Hollande quand il s'engage à embaucher d'avantage d'enseignants. Un même irréalisme habite le gouvernement quand il assure qu'il n'y aura pas besoin d'un troisième plan d'économie, quand il récuse l'effondrement de l'euro ou croit viable une Europe budgétaire et fédérale construite sans l'assentiment des peuples...
lire la suite de l'article 
http://blog.lefigaro.fr/rioufol

Publié dans France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article