Le Mrap a lancé une campagne contre vous. Dans quel but selon vous ?

Publié le par danilette

Le Mrap a lancé une campagne contre vous. Dans quel but selon vous ?
 Lire l'article en entier sur http://www.surlering.com/article/article.php/article/pierre-andre-taguieff-repond-sur-l-affaire-du-mrap

Depuis longtemps, le MRAP considère, à juste titre dirai-je, que je suis un chercheur et un intellectuel dangereux pour lui, dangereux en particulier pour sa crédibilité. J’ai contribué notablement, par mes travaux sur le racisme et l’antiracisme dès la fin des années 1980, à montrer l’inconsistance des définitions du racisme  à géométrie variable que se donnait cette organisation afin de poursuivre n’importe quel individu ou groupe perçu par ses dirigeants comme un ennemi.  J’ai soumis ensuite à une analyse critique le décalage entre la conception universaliste de l’antiracisme affichée par le MRAP et la réalité hautement sélective de ses combats, de plus en plus clairement liés à un engagement sans nuance en faveur de la cause palestinienne. La « lutte contre le racisme » que le MRAP pratique tend de plus en plus caricaturalement à se réduire à une lutte sur deux fronts : d’une part, la dénonciation systématique et permanente  d’Israël, s’accompagnant d’une diabolisation du « sionisme », et, d’autre part, des chasses aux sorcières lancées contre des personnalités ou des groupes qui lui font l’affront  de ne pas obéir aux codes du politiquement correct à la française, et qu’il dénonce notamment pour péché d’« islamophobie ». L’un des principaux objectifs du combat pseudo-antiraciste du MRAP peut être ainsi défini : détruire la réputation et la carrière professionnelle des personnes dont les positions politiques ou les engagements ne lui plaisent pas, et qu’il veut faire taire. Le MRAP s’est spécialisé dans l’orchestration des appels (discriminatoires et illégaux) au boycott d’Israël et dans les campagnes visant certains écrivains violant le code du politiquement correct (Alain Finkielkraut, Éric Zemmour, etc.). Le comble de l’odieux et du grotesque a été atteint par le MRAP avec la publication, en 2009, de son rapport intitulé « Internet, enjeu de la lutte contre le racisme », où, par exemple,  l’excellent site causeur.fr est classé dans la catégorie « À droite de la droite » (sic), avec ce commentaire involontairement comique : « Le contenu de ce site n’appelle pas d’observations. » Mais, lit-on encore, « sa ligne éditoriale est très à droite, proche des thèses néo-conservatrices ». Ce site est donc épinglé dans un rapport sur le racisme, alors même qu’aucune accusation de racisme ne peut être lancée contre lui. Cette mise à l’index parfaitement arbitraire  illustre les méthodes douteuses employées par le MRAP pour salir, discréditer et disqualifier ceux qu’il perçoit comme des ennemis politiques. Voilà qui rappelle l’une des techniques utilisées par le maccarthysme : l’association par contiguïté. 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article