Le peuple juif est chez lui, il ne va pas partir et n’a pas l’intention de commettre un suicide pour apaiser votre sens moral outragé, Yaffa Ganz

Publié le par danilette.over-blog.com

Veterans: From Chicago to Merkaz Shapira: Yaffa Ganz
Remise en ligne d'une lettre de Yaffa Ganz datant de 2002 mais toujours très actuelle
      

Contexte de cette lettre : en 2002, la Finlande refusa de vendre à Israël des kits de détection de gaz, considérés comme les meilleurs du monde, alors qu’il existait un risque que l’Irak attaque Israël avec des armes chimiques… La Finlande pretexta que l’UE en interdisait l’exportation à des pays en conflit… Cependant, le Ministre des Affaires étrangères révèla le "contexte" de sa décision: "Je suis scandalisé par la politique israélienne de répression, d’humiliation, de domination et d’appauvrissement à l’encontre des Palestiniens". Voici la réponse de Yaffa Ganz :

Gardez donc vos masques à gaz finlandais !


Cher M Erkki Tuomiaja, [Ministre finlandais des Affaires Etrangères]

Bien que nous, ici, en Israël, puissions très bien survivre sans vos masques à gaz finlandais, merci, je suis vraiment impressionnée par votre sensibilité aux problèmes moraux. Il est bon qu’un dirigeant politique soit guidé par la morale. 

Une chose m’étonne, toutefois. Êtes-vous également scandalisé par la politique arabe de destruction de l’Etat Juif ? 
Par l’humiliation que l’Etat d’Israël est obligé de subir de la part d’un monde hypocrite ? 
Par l’appauvrissement de l’économie israélienne et les épreuves endurées par des années d’un boycott arabe illégal ? 
Par la fermeture de marchés aux produits israéliens ? 
Par les vols généralisés de type maffieux de bandes arabes organisées qui couvrent tout Israël ? (des industries entières basées sur des vols de véhicules, ordinateurs, équipement agricole et autres produits importants).

Oh ! bien sur, j’ai oublié "la domination". Et je suppose qu’on peut dire que les Arabes sont "sous la domination" de la loi israélienne. De la même façon qu’ils ont refusé, à de nombreuses reprises, de reconnaître le droit à l’existence d’Israël et qu’ils ont choisi de faire la guerre plutôt que la paix, Israël refuse d’abandonner le contrôle d’un territoire juif historique, acquis à la suite d’une guerre déclenchée par les Arabes.

En 30 années de "domination" israélienne, les Arabes ont été effectivement subordonnés au niveau de vie le plus haut de tous leurs voisins arabes au Moyen-Orient (à l’exception de la famille régnante d’Arabie Saoudite).
Leur taux de mortalité a chuté, leur espérance de vie a augmenté de 50%. Leurs revenus ont décuplé, tandis qu’eux et leurs enfants ouvraient des entreprises, construisaient des maisons, envoyaient leurs enfants à l’université, mettaient de l’argent de coté, créaient de nouveaux emplois, sans parler de l’accès soudain à une protection sociale et aux soins médicaux, pour la première fois de leur vie.

Le nombre d’enfants arabes scolarisés a augmenté de plus de 100%. Sept universités arabes ont été construites en Cisjordanie durant le contrôle israélien (il n’y avait aucune université durant la souveraineté jordanienne).

 Au cours des deux dernières années, ils ont, de leurs mains et de leur propre gré détruit l’essentiel de cette prospérité et au lieu d'être libres et indépendants (non plus sous la domination d’Israël), ils sont passés sous la domination douce, démocratique, avancée, prospère et libérale d’Arafat et de ses acolytes. Ils sont donc libres de vivre dans un des régimes les plus despotiques, cruels, corrompus et méprisables du monde entier. 

En somme, M Tuomioja, la situation est difficile et je suis terriblement désolée que le peuple juif puisse être la cause de tant de vos soucis. Après tout, nous essayons seulement de rester en vie.

Même les Nations Unies nous ont donné leur bénédiction en 1948 (bien qu’elles aient fait de leur mieux pour l’annuler depuis). Je suis encore plus désolée de ce que les Arabes aient été traités comme des prisonniers par leurs frères, dans des camps misérables, et qu’ils aient la détermination meurtrière de nous anéantir, et que la gestion du monde soit si difficile.

Cependant, au cas où vous ne seriez pas suffisamment conscient de ce fait, il m’incombe de vous dire que le peuple juif est chez lui ; il ne va pas partir ; et il n’a pas l’intention de commettre un suicide pour apaiser votre sens moral outragé.

Si nos voisins arabes sont malheureux avec nous, il y a un nombre incalculable d’autres pays arabes qui accepteraient leurs frères à bras ouverts, comme nous l’avons fait nous-mêmes pour nos Juifs (dont 600.000 étaient des réfugiés des pays arabes). S’ils parvenaient à s'accommoder de notre existence, ils arriveraient certainement à prospérer dans le futur, comme ils l’ont fait dans le passé.

Non seulement depuis 1948 ou 1967, mais depuis 200 ans, depuis le retour des Juifs sur leur terre (elle s'appelait Palestine, et constituait une petite parcelle de l’empire ottoman, mais jamais un Etat indépendant; ceci au cas où vous l’auriez oublié). Plus les Juifs revenaient à leur ancienne patrie biblique, plus le pays revenait à la vie, après 2000 ans de désolation et de négligence. Et plus les juifs arrivaient, plus l’immigration arabe des pays voisins croissait et prospérait. Vous savez, les Juifs ont créé le mot "prospérité" au Moyen-Orient. Avec leur sueur et leur sang.

Si les nouveaux doubles de "Palestiniens" (un nom qu’ils ont acquis seulement depuis 25 ans, avant cela, ils s’appelaient "Arabes" et faisaient partie de la grande nation panarabe; et avant 1948, les "Palestiniens" étaient les Juifs qui vivaient en Palestine !) poursuivent sur la voie qu’ils ont choisie jusqu’à présent, ils continueront à se détruire eux-mêmes.

C’est vraiment scandaleux mais, comme je l’ai déjà dit, le monde est un endroit difficile. La Finlande n’a pas toujours été non plus le pays de culture, civilisé et paisible qu’elle est aujourd'hui. Donc, il y a toujours l’espoir que les Arabes puissent progresser, changer et se développer, et qu’une morale différente, moins meurtrière, puisse s’épanouir au Moyen-Orient. En attendant, nous, juifs d’Israël nous nous accrochons et nous faisons tout ce que nous pouvons, non seulement pour survivre mais pour nous développer et prospérer. 

Même sans vos superbes masques à gaz finlandais.

Qui sait, peut-être avez-vous peur de les vendre. Peut-être devriez-vous les garder pour vous. Le monde étant l'endroit chaotique et violent que l'on sait, vous, ou vos amis pourriez avoir besoin de ces masques, un jour. 

Le terrorisme islamique ne se limite pas aux seuls Juifs.

Sincèrement,


Yaffa Ganz, Jérusalem

© http://www.aish.com/jw/id/48894662.html

©Traduit par Danilette ©http://danilette.over-blog.com 

Commenter cet article