Le précédent du PS avec François Zimmeray

Publié le par danilette

Eviction de quelques députés socialistes déjà en place : pour ceux qui ont de la mémoire cela ne vous rappelle-t-il pas l'éviction de François Zimmeray par le PS, du parlement européen en 2004 ??? Il était un des seuls députés européens à soutenir Israël... il est resté pourtant au PS...

 à lire sur desinfos : 

18/4/2004 En exclusivité, Desinfos.com a appris le refus du PS d'accorder son investiture à François Zimeray aux prochaines élections européennes.
Cette décision du PS est grave. Elle signifie la volonté de faire taire celui qui a œuvré de nombreuses années pour un règlement juste et équilibré du conflit israélo-palestinien.
De plus, il faut voir dans la manière d’écarter François Zimeray, un affront à toute la communauté juive qui voyait dans les initiatives de ce député européen courageux l’expression des valeurs défendues par Jaurès et Léon Blum. FrançoisZimeray n’a même pas été maintenu en situation non éligible : il a fait l’objet d’une « purge ».
C’est regrettable ! Il faudra donc à l’heure du vote de Juin prochain se rappeler du sort que le Parti Socialiste a réservé à François Zimeray !

http://victor-perez.blogspot.com/2011/11/les-evinces-cautions-juives-du-parti.html
Les négociations concernant les élections législatives à venir entre le Parti Socialiste et le mouvement écologique Les Verts ont abouti à l’éviction de quelques députés socialistes déjà en place. Ainsi, Serge Blisko, Tony Dreyfus et Daniel Hoffman Rispal ne seront plus députés deParis dans la prochaine Assemblée parlementaire. Cela aurait pu passer inaperçu, sauf qu’à la lecture de leur particularité commune -leur Judaïsme revendiquant de surcroît une proximité avec l’Etat d’Israël- est né comme un malaise au sein d’électeurs juifs, voire au-delà.
Chacun se questionnera quant à savoir la raison de ce trouble émis par le Président du Crif. N’est-elle point leurs soutiens forcément «inconditionnels » à l’état d’Israël ? A preuve, la rapidité des opposants à dénoncer ce ‘’reflexe communautaire’’ dénonçant cette éviction ! Y aurait-il du vrai dans cette dénonciation?
Chacun jugera lorsqu’il saura que Mme Hoffman Rispal est vice-présidente du groupe d'amitiéFrance-Israël à l'Assemblée. Quant à Serge Blisko, il a récemment affirmé qu’«Il est évident que certains élus jouaient aussi un rôle à Paris de pont entre la communauté juive et le PS, pour notamment montrer que la gauche n'était pas nécessairement sur une ligne systématique anti-israélienne». Lire l'article en entier 

Publié dans France

Commenter cet article