Le prix Nobel de physique à Perlmutter, Schmidt et Riess

Publié le par danilette

 Les Américains Saul Perlmutter et Adam Riess et l'Américano-Australien Brian Schmidt sont les lauréats du prix Nobel de physique 2011.

 

 

 Le très modeste Brian Schmidt

Voir sa page professionnelle avec des explications sur son travail http://www.mso.anu.edu.au/~brian/
"Hello, my name is Brian Schmidt and this is my attempt to explain supernovae, and how we use them to measure the Universe. I am an astronomer at the Australian National Universities' Research School of Astronomy and Astrophysics. We are located at Mount Stromlo Observatory, just outside of the Australian National Capitol, Canberra. The observatory has telescopes at two sites, one at Mount Stromlo, and the other near Coonabarabran. I highly recommend coming for a short visit to see the sights if you are in the area.

The work described here is not just my work, but the collective effort of more than 20 people from around the globe with whom I work on the High-Z SN search. As the group's leader, I tend to get more than my fair share of the credit, but a project like this really represents the blood and sweat of many people. So if you are interested, have a browse, and learn about the most powerful explosions in the Cosmos, and the ultimate fate of the Universe" 


 

Le plus jeune, Adam Riess, voir sa page professionnelle http://www.stsci.edu/~ariess/

wikipedia Adam Riess, né en Décembre 1969, est un astrophysicien etun cosmologiste d'origine américaine actuellement en poste au Space Telescope Science Institute (Université Johns HopkinsBaltimore). Il est membre de l'équipe du High-Z supernovae search team, une des deux équipes à avoir mis en évidence en 1998 le phénomène d'accélération de l'expansion de l'univers, signe probable que celui-ci contient une forme mystérieuse d'énergie appelée énergie noire.


   

http://supernova.lbl.gov/saul.html

 

Saul Perlmutter (born 1959) is an Jewish-American astrophysicist wikipedia 

http://supernova.lbl.gov/news.html

On learning of the award, Perlmutter said, “I am delighted, excited, and deeply honored. It’s wonderful that the Nobel Prize is being awarded for results which reflect humanity’s long quest to understand our world and how we got here. The ideas and discoveries that led to our ability to measure the expansion history of the universe have a truly international heritage, with key contributions from almost every continent and culture. And quite appropriately, our result – the acceleration of the universe – was the product of two teams of scientists from around the world. These are the kinds of discoveries that the whole world can feel a part of and celebrate, as humanity advances its knowledge of our universe.”

 

 

 

http://www.sciencesetavenir.fr

Le prix Nobel de physique a été remis ce matin à Saul Perlmutter (États-Unis), à Brian Schmidt (Australie) et Adam Riess (États-Unis) pour « leur découverte de l’accélération de l’expansion de l’univers à travers les observations des supernovae » - les explosions d’étoiles en fin de vie. 
Ce prix est remis par l’Académie royale des sciences de Suède. La moitié du prix revient à Saul Perlmutter, 52 ans, du Laboratoire national Lawrence Berkeley (LBNL) et de l’Université de Californie (États-Unis). L’autre moitié est partagée entre Brian Schmidt, 44 ans, de l’université national australienne (Weston Creek), et Adam Riess, 46 ans, de l’Université John Hopkins et du STScI (Space Telescope Science Institute). Ces deux astrophysiciens ont travaillé sur les supernovae au sein du même projet (High-z Supernova Search Team).

La découverte de l’accélération de l’expansion de l’univers a surpris les trois lauréats eux-mêmes, souligne l’Académie suédoise dans son communiqué. «C’était comme lancer une balle une l’air et, au lieu de la voir redescendre, la regarder disparaître de plus en plus vite dans le ciel, comme si la gravité ne pouvait pas inverser la trajectoire de la balle », écrivent les membres du comité.
En 1998, lors de l’annonce de leurs résultats, Perlmutter, Schmidt et Riess ont lancé un pavé dans la mare. Selon la théorie communément admise, le Big Bang a entraîné une expansion de l’univers. Ce qui n’était pas connu, et surtout pas attendu, c’est que le rythme de cette expansion accélère.

A cette découverte surprenante, annoncée d’un côté par l’équipe de Saul Perlmutter, de l’autre par celle de Brian Schmidt et Adam Riess, s’ajoute une énigme –et pas des moindres : celle du moteur de l’expansion. C’est la mystérieuse énergie noire (à ne pas confondre avec la matière noire ou matière sombre), dont la nature reste à déterminer, qui serait le moteur.  

Les deux équipes s’étaient lancées dans la cartographie de l’univers, pensant trouver les signes d’un ralentissement de son expansion. Pour réaliser leurs mesures, les chercheurs ont utilisé la lumière de certaines supernovae. Il s’agit d’explosion d’étoiles très compactes, aussi massive que le Soleil mais pas plus grosse que notre planète ! Lorsqu’elles meurent, ces étoiles produisent des supernovae dites de Type Ia, capables d’émettre autant de lumière qu’une galaxie mais de façon brève. Or, après avoir pu observer une cinquantaine de ces supernovae, les plus éloignées possibles, les deux équipes ont constaté que leur lumière était plus faible qu’attendu. Ce qui démontrait que leur hypothèse de départ était fausse !    

 

C.D.
Sciences et Avenir.fr

© http://danilette.over-blog.com 




Publié dans Tikoun Olam

Commenter cet article