Le prochain round, Jacques Kupfer

Publié le par danilette

Les journalistes nous apprennent aujourd’hui que le lance missiles qui a tiré sur Tel Aviv n’a pas été touché car il était entouré d’enfants par le Hamas.

Les photos des tirs de roquettes à partir de l’hôpital central de Gaza où se terrent les dirigeants terroristes ont été publiées. Les stocks de munition entreposés dans les « écoles » de l’Unrwa ont été montrés. Les tunnels construits dans les mosquées sont visitables.

Des centaines de camion d’aide alimentaire et de médicaments sont dépêchés aux frais du contribuable israélien aux populations « civiles » de Gaza. Un hôpital de campagne a été installé par Israël pour les besoins locaux. Nos avions sont revenus sans avoir accompli leur mission en raison de civils servant de « bouclier humain ».

La plus courte manifestation du monde a eu lieu quand une vingtaine de Gazaouis ont osé critiquer le Hamas et furent égorgés sur le champ par ces tenants d’une religion de « paix et de tolérance ».

Des trêves « humanitaires » ont été respectées par Israël pour permettre le ravitaillement des populations locales malgré l’exploitation de ces trêves par le Hamas pour attaquer nos soldats.

Après tout cela, on s’attend à une vibrante ovation de l’ONU, des félicitations et des bouquets de fleurs diplomatiques envoyés par les puissances européennes. On espère que la Ashton demandera pardon à l’Etat Hébreu et les medias occidentaux publieront des articles en bleu-blanc sur Tsahal.


Pourtant les articles des correspondants de Gaza sont toujours écrits par le Hamas et ces valeureux journalistes tremblent de peur de prendre les photos sur la situation réelle.

Pourtant les Ban Ki Moon et Hollande, les Obama et Cameron condamnent les tirs de riposte sur une pseudo-école ! 


Pendant ce temps les pauvres filles enlevées par Boko Haram restent en esclavage. Les musulmans somaliens continuent à attaquer des navires. Les talibans reprennent le pouvoir en Afghanistan. Les « combattants du califat » mettent en évidence l’échec des américains en Irak. Les troupes d’Assad continuent à pilonner et tuer des sauvages djihadistes qui tuent de leur côté tout opposant à la charia.

Mais les yeux du monde restent rivés sur ces Juifs qui osent se défendre et détruire leurs ennemis. 
Le monde entier n’a pas encore saisi que le but de l’opération n’est pas de sauver des « civils » du Hamas mais d’assurer la sécurité de nos enfants. Et si pour sauver la vie d’un de nos enfants, il est nécessaire de bombarder une école d’où partent des tirs « civils », exploser un hôpital d’où partent des fusées « civiles », détruire une mosquée servant de dépôt de missiles « civils », peu importe le nombre de personnes qui s’y trouvent. Le diable fera le tri.


Ce que nous attendons de notre gouvernement c’est qu’il exige des excuses de la part des bailleurs de fonds « humanitaires » de Gaza. C’est cet argent de l’Unrwa, des pays donateurs, des vendus au Qatar qui a servi à construire des tunnels destinés à massacrer et kidnapper des civils, de vrais civils israéliens. C’est leur argent qui a servi à construire des fusées menaçant l’intégralité du pays. C’est leur couardise qui a permis à l’Iran de livrer matériel et missiles pour toucher des cibles qui sont des vraies écoles, de vrais lieux de prières et de vrais hôpitaux. C’est la lâcheté conjuguée de ces « occidentaux » qui a permis au Hamas de devenir un danger mortel pour Israël et c’est la politique munichoise qui les empêche de constater que notre guerre est également dans leur intérêt. 


Malheureusement, une fois de plus Tsahal victorieux n’a pu triompher en raison de décisions politiques malvenues. Cela signifie encore un prochain round quand les fonds qataris, européens et internationaux auront permis aux terroristes arabes de creuser de nouveaux tunnels ou de commettre les attentats. 


Les Juifs ont été expulsés de Gaza, leurs florissante présence détruite et les arabes ont repris toute la terre de Gaza. Nous payons le prix de cette décision dramatique. 


En fait tout réside dans une erreur originelle.
Ce sont les arabes qui doivent quitter Gaza et rejoindre leurs « frères » dans cette Europe où ils ne seront même pas dépaysés.

Source : https://www.facebook.com/pages/Jacques-Kupfer-Officiel/1451298125132673

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article