Le responsable des droits de l’Homme iranien : exécuter, c'est noble et nécessaire, Reza Kahlili

Publié le par danilette

PAJAMAS MEDIA

Par Reza Kahlili

Adaptation française : Hanna sur le site : http://israel-chronique-en-ligne.over-blog.com

Le responsable des droits de l’Homme iranien : exécuter, arracher les yeux, couper les mains et les pieds, c’est « Noble et Nécessaire »

Non pas que le monde ait besoin de davantage de preuves, mais le mois dernier le discours de Mohammad-Javad Larijani a été la preuve de la barbarie du régime islamique en Iran.

Le 1er mai, Mohammad-Javad Larijani – responsable du Conseil des droits de l’Homme dans le pouvoir judiciaire iranien – a participé à une conférence où il a donné son analyse concernant les lois pénales iraniennes, qu’il qualifie comme étant attaquées et critiquées par les organisations internationales des droits de l’Homme.

Il a déclaré que les représailles, l’amputation des mains et des pieds, ôter les yeux à un « accusé », ainsi que la lapidation font partie intégrante des lois iraniennes :

Le problème réside dans le fait que les Occidentaux se repportent sans arrêt à leurs propres lois. L’interprétation des lois iraniennes est basée sur l’Islam et notre constitution. Nous avons fait des concessions suite à certaines demandes internationales, mais nous avons nos propres lois et nous allons les mener à bien telles qu’elles sont interprétées.

S’exprimant contre l’état de droit oocidental en ce qui concerne l’Iran, M. Larijani a ajouté :

Les Occidentaux tournent en dérision le couple homme-femme, en disant que deux hommes ou deux femmes, peuvent former une famille, quand ils disent que les homosexuels, peuvent vivre ensemble comme des partenaires ; de sorte que sur cette analyse, dans un proche avenir l’être humain sera également autorisé à se marier avec un chat.

Concernant le mariage, Larijani a maintenu que :

Les Occidentaux croient que le mariage entre un homme et une femme est un contrat soumis aux lois de l’homme et, si ce contrat est annulé, soit ils sont pénalisés ou ils sont libérés. Quand nous annonçons une lapidation, c’est censé être contre les droits de l’Homme. En même temps, ces mêmes Occidentaux ne se prononcent pas contre une femme qui trompe son mari et met au monde un enfant illégitime.

Larijani, qui avait précédemment affirmé que la lapitation est une peine bien plus légère que l’exécution à proprement dite, puisque «  l’accusé peut survivre », a également déclaré :

 

Les représailles et les punitions sont des choses nobles et nécessaires. Ce sont une forme de protection des droits civils individuels et civiques de la population dans une société. Le bourreau ou la personne chargée de la sentence est en fait un réel défenseur des droits de l’Homme. On peut dire qu’il y a de l’humanité dans l’acte de représailles.


Le Guide Suprême iranien l'ayatollah Khamenei a également critiqué la semaine dernière l'Occident qui rabaisse la valeur des femmes dans leurs sociétés. Il a affirmé que le régime islamique d'Iran a soutenu le statut de la femme, et que sous l'Islam, on prête beaucoup d'attention au rôle des femmes dans la société.

Ces deux responsables iraniens ont omis de mentionner que les femmes en Iran sont constamment attaquées si elles ne portent pas le voile islamique, ou que des milliers sont en prison subissant la torture, le viol et l’exécution pour avoir revendiquer leurs droits. Il y a seulement quelques jours, l’humaniste et militant pour la démocratie, Haleh Sahabi est mort après avoir été roué de coups par les forces de sécurité iraniennes lors des funérailles de son père. Son corps a été immédiatement saisi par les autorités iraniennes et sa famille a été forcée de regarder quand ils l’ont enterré, la même nuit. Aucune autopsie n'a été autorisée. Son père, était également un militant, et  a été arrêté à plusieurs reprises dans le passé.

 

En dépit de ces atrocités, l'Iran a récemment été autorisé à rejoindre la Commission de la condition de la femme des Nations Unies.

Pendant ce temps, l'Occident a peu fait pour soutenir les droits des femmes en Iran, ou pour soutenir ceux qui courageusement demandent la liberté. Combien de morts comme celles de Haleh Sahabi et Neda Agha-Soltan (les tirs de sang-froid sur des étudiants dans les rues de Téhéran l'an dernier) faudra-t-il avant que la communauté internationale se dresse contre le régime islamique barbare d'Iran?

 

Si les dirigeants occidentaux pensent qu'il y a encore de l'espoir pour les négociations avec les radicaux au pouvoir en Iran, ils se trompent gravement: Si c'est comme cela qu’ils traitent traitent leur propre population, imaginez comment ils traiteraient ceux qu'ils considèrent comme des infidèles? L'Occident doit mémoriser que les islamistes à Téhéran croient en la primauté de Dieu et la création d'un califat islamique pour le monde et que, dorénavant, ils poursuivent la fabrication de la bombe. Et ils puisent ceci dans le Coran:

(8:12) : Je vais jeter l'effroi dans les coeurs des mécréants. Frappez donc au-dessus des cous (décapitation) et frappez-les sur tous les bouts des doigts.


Pour savoir qui est l'auteur de cet article, Reza Kahlili, lire : 



Publié dans Iran

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article