Le terrorisme iranien tous azimuts, par le général Eddy Eytan, 26/2/2012

Publié le par danilette

http://jcpa-lecape.org/ViewArticle.aspx?ArticleId=392

Les services israéliens de sécurité réussissent chaque jour à déjouer des attentats terroristes planifiés par le Djihad mondial et le Hezbollah et commandités par l'Iran contre des objectifs israéliens et juifs dans le pays et à travers le monde. Ces dernières semaines, l’Iran est responsable d’avoir planifié des attentats en Georgie, en Bulgarie, en Turquie, à New Delhi et à Bangkok et vraisemblablement poursuivra ses activités terroristes dans d’autres capitales.

Les diplomates israéliens et les représentants de l'Etat juif se trouvent en première ligne et chaque jour ils risquent leur vie. Grâce aux dispositifs de sécurité, à leur vigilance et leur fructueux contact avec les autorités locales, de nombreux actes terroristes ont été neutralisés.

Les auteurs de ces actes ne sont pas des petits malfrats mais des "terroristes professionnels" ayant reçu un soutien logistique et financier de l'Etat iranien. Chaque attentat est planifié minutieusement et commandité à Téhéran. Les Gardiens de la révolution entraînent les terroristes, chiites et sunnites, de toutes les nationalités, leur fournissent des passeports, des explosifs, des armes, des cartes et des renseignements précieux sur les diplomates israéliens et leurs familles.

C'est par la valise diplomatique iranienne que les armes sont acheminées et transférées aux terroristes. Les « diplomates » iraniens jouissant d’immunité sont en fait les planificateurs et les commanditaires de ces attentats. Depuis la révolution islamique, les ayatollahs ont transformé leur ambassade en bastion de la terreur et elles servent de refuge aux terroristes.

Depuis les années 70, Israël combat le terrorisme international avec détermination et acharnement. Le message des Israéliens est clair : Nul terroriste ne pourra être épargné ! Chaque crime est suivi, tôt ou tard par un châtiment exemplaire ! Hélas, ce n'est que trois décennies plus tard que les chancelleries luttent sérieusement contre ce fléau. Il a fallu attendre un double attentat spectaculaire à New York pour que l'Occident se réveille de sa torpeur.

Aujourd’hui, l’Iran viole les conventions et les lois internationales et se moque éperdument des résolutions de l’ONU et de l’Agence de l’Energie atomique. Le monde occidental devrait s’unir pour pointer du doigt le régime des ayatollahs et le mettre au ban de la société des nations. Téhéran non seulement sème la terreur mais sa politique arrogante et mensongère, ses diatribes, ses discours belliqueux et sanguinaires et ses provocations déstabilisent la paix dans le monde.

Depuis la chute du Shah en 1979, l'Iran demeure le plus grand exportateur du terrorisme d’Etat de la planète. Des centaines de familles, en Israël, aux Etats-Unis, en Argentine, en France et ailleurs sont victimes de son terrorisme aveugle. Depuis la mort du chef des opérations du Hezbollah, Imad Moughniyeh, en février 2008 à Damas, le mouvement chiite cherche par tous les moyens la vengeance et prévoit des représailles. Rappelons que depuis 1982, ce « fou de Dieu », champion de la terreur et du culte de la mort avait les mains souillées de sang de nombreux innocents, femmes, enfants et vieillards.

Certes, le cercle infernal du terrorisme ne sera pas éradiqué du jour au lendemain et nous devons prévoir une nouvelle vague d’attentats spectaculaires et douloureux contre des cibles israéliennes et juives à l’étranger. Cependant, imaginons des ayatollahs manipulant des bombes nucléaires ? Contre qui ces armes atomiques seront-elles destinées ? Toutefois, la panique et la crainte sont des mauvais adages. En dépit des énormes difficultés, diplomatiques, militaires et logistiques, l’Etat juif possède tous les moyens nécessaires pour combattre le terrorisme iranien dans tous les azimuts et sur toutes ses formes et notamment celle du nucléaire.

 

Publié dans Iran

Commenter cet article