Les adolescents israéliens kidnappés, le point de vue d'un Palestinien, Mudar Zahran

Publié le par danilette

Voici un extrait adapté en français, le début de l'analyse exceptionnelle d'un Arabe palestinien, Mudar Zahran dont l'article est publié sur http://www.gatestoneinstitute.org/4376/palestinians-kidnapped-israelis

Kidnapped Israeli Teenagers - A Palestinian View, Mudar Zahran

 

Vous ne pouvez pas d'un coté encourager la terreur et le meurtre de Juifs sur votre télévision, vos médias sociaux et vos journaux et d'un autre coté prétendre que vous êtes innocent lorsque des actes de terreur se produisent.

 

L'Autorité palestinienne [AP, Mahmoud Abbas] est désormais officiellement unie au Hamas, une organisation terroriste qui a pris l'engagement de détruire une nation souveraine et établir un califat musulman. Financer l'AP revient donc à financer le terrorisme. La terreur de l'AP est devenue une industrie majeure. Est-ce vraiment ça que soutient l'Occident à bout de souffle ?

 

Est-ce que les États-Unis ou l'Europe accepterait de céder des villes et des régions de leurs territoires à une organisation terroriste pour établir un pays comme le Secrétaire d'Etat américain John Kerry a poussé Israël à le faire, en renonçant à la majeure partie de la Cisjordanie* et revenant aux frontières [ligne d'armistice] d'avant 1967 ?

 

Est-ce que nous, les Palestiniens pouvons blâmer Israël pour un mur** qui n'existait pas avant que le Hamas et l'OLP ne commencent à lancer des attaques terroristes contre Israël sur une base quotidienne ?

 

Au lieu de financer le mode de vie somptueux des dirigeants de l'AP, le monde devrait s'intéresser de plus près à l'incitation à la terreur et à la haine institutionnalisée par l'Autorité palestinienne et qui endoctrine mon peuple tous les jours à travers les médias, l'éducation et les institutions religieuses. Pour le bien à la fois d'Israël et des Palestiniens, ce n'est pas Israël, mais l'Autorité palestinienne qui devrait être boycottée.

 

"La plupart des gens sont en colère contre ceux qui enlèvent des enfants. Mais nous, quand de tels actes sont commis, nous nous réjouissons et célébrons la souffrance d'Israël puis aussitôt après nous nous inquiétons de savoir si nous allons avoir l'autorisation d'entrer en Israël pour travailler et pour recevoir des traitements médicaux. Cela doit cesser, pour notre propre bien" : paroles d'un homme d'affaires palestinien

voir la suite de l'article en anglais, l'analyse très intéressante de Mudar Zahran que je continuerai à traduire ce soir si vous êtes intéressés... 
Mise à jour : suite de la traduction :

Pendant qu’Israël prie pour le retour sain et sauf des trois adolescents israéliens enlevés par des terroristes la semaine dernière et bien que le Président de l'Autorité palestinienne [AP], Mahmoud Abbas soutient mollement du bout des lèvres la recherche des adolescents, ce pour quoi beaucoup de Palestiniens l’ont critiqué, le quotidien officiel de l'AP a écrit qu’« Israël est lui-même à l’origine de l’enlèvement », et allègue que les 3 garçons étaient des soldats, alors qu’en réalité il s’agit d’élèves, 2 lycéens et un étudiant. Les gens dans la rue ont célébré le rapt en glorifiant les ravisseurs et distribuant des douceurs. La page Facebook du Fatah a également publié des caricatures dont une qui présente les trois adolescents enlevés comme des rats qui porte une étoile de David dans laquelle est écrit « un coup de maitre ».

Gardez à l’esprit que l'AP exerce une surveillance et un contrôle total des médias sociaux utilisés par les Palestiniens en Cisjordanie. Un Palestinien a eu une peine de 6 mois de prison pour avoir mis un « like » sur une critique de l’AP sur Facebook. L’Autorité Palestinienne par ses encouragements a donc l’entière responsabilité des célébrations du kidnapping sur les médias sociaux palestiniens. Cela devrait inciter le monde, qui  a essayé d’imposer à Israël un accord de paix suicidaire avec l’AP, à se réveiller à la réalité, celle de l’AP qui est  une organisation terroriste qui incite aux actes de violence et à l’extrémisme et devrait être traitée comme telle. Ses dirigeants devraient être reconnus comme des terroristes qui méritent la prison et ne méritent pas le tapis rouge qu’on déroule sous leurs pieds quand ils sont en visite dans les capitales occidentales.

 

Alors que certains clament que la liberté d'expression est sacrée, il semble que la seule liberté d'expression autorisée par l’AP est celle qui incite au terrorisme.

 

La première chose que le monde devrait se rappeler, c'est que l’Autorité Palestinienne est maintenant officiellement unie au Hamas, organisation terroriste qui s’est engagée à détruire Israël, une nation souveraine et à établir un califat musulman. Financer l’Autorité Palestinienne revient donc à financer la terreur.

Pourtant, malgré son union avec le Hamas, l'AP reçoit toujours un financement généreux des États-Unis, du Canada et de l'Europe.

 

Le Royaume-Uni, avec les meilleures intentions, offre une moyenne de 135 millions de dollars par an à l'Autorité palestinienne pour aider à son développement. Mais le journal The Guardian a rapporté que l'argent était utilisé par l’AP pour financer les terroristes emprisonnés dans les prisons israéliennes – et donc pour financer encore plus de terrorisme.

 

En plus, ce n’est pas un secret que les responsables de l’AP ont volé des centaines de millions de dollars des fonds destinés à améliorer la vie de mon peuple, les Palestiniens, sans que l’aide occidentale ne soit parvenue au public palestinien.

Au lieu de financer le mode de vie somptueux des dirigeants de l'AP, le monde devrait s'intéresser de plus près à l'incitation à la terreur et à la haine institutionnalisée par l'Autorité palestinienne et qui endoctrine mon peuple tous les jours à travers les médias, l'éducation et les institutions religieuses.

Depuis la création de l’Autorité Palestinienne, elle s’est donnée comme mission d’institutionnaliser et de produire en masse la haine des Juifs et de l'Occident. Avec leurs émissions de télévision contrôlées par le gouvernement qui enseignent aux enfants comment tuer des Juifs et des manuels scolaires qui prêchent la haine d'Israël, l'AP et le Hamas sont directement et entièrement responsables de chaque acte de terreur commis par les Palestiniens, y compris le récent kidnapping des trois adolescents.

 

Est-ce vraiment ça que soutient l'Occident à bout de souffle ?

 

Ironiquement, l’Autorité Palestinienne nie toute responsabilité dans l’enlèvement mais vous ne pouvez pas d'un coté encourager la terreur et le meurtre de Juifs sur votre télévision, vos médias sociaux et vos journaux et d'un autre coté prétendre que vous êtes innocent lorsque des actes de terreur se produisent.

Une autre raison qui a motive l’enlèvement des jeunes, c’est bien sûr les échanges de prisonniers imposés à Israël. Gilad Shalit a été kidnappé et détenu durant 5 ans puis libéré dans un échange de prisonniers de plus de 1.000 prisonniers terroristes qui ont été sortis de prison. Ce genre de deal a été ouvertement encouragé et béni par le chef de l’AP. En d'autres termes, l'AP encourage les enlèvements d'Israéliens afin de les échanger avec des terroristes incarcérés.

Le monde devrait donc comprendre la position d'Israël quand il a récemment annulé la libération d’encore plus de terroristes prisonniers dans un deal promu par le secrétaire d'État américain, John Kerry.  Ces libérations encouragent l'enlèvement d’autres israéliens.

 

En tant que Palestinien, j’aimerais qu’aucun Palestinien ne soit en prison, néanmoins, je n’ai aucune sympathie pour ceux qui tuent des enfants et des civils innocents. Je sais aussi que libérer ces prisonniers dans des échanges donne un mauvais exemple, et même encourage d’autres gens de mon peuple à commettre des actes de terreur : ils voient qu’ils peuvent être libérés au bout de quelques années dans un échange de prisonniers négocié par l’Occident.

 

Est-ce que les États-Unis ou l'Europe accepterait de céder des villes et des régions de leurs territoires à une organisation terroriste pour établir un pays comme le Secrétaire d'Etat américain John Kerry a poussé Israël à le faire, en renonçant à la majeure partie de la Cisjordanie* et revenant aux frontières [ligne d'armistice] d'avant 1967 ?

 

En outre, si les États-Unis ou tout autre pays européen étaient confrontés à des attaques terroristes d’un quelconque pays voisin, ne construiraient-ils une barrière pour se protéger de ce pays ? Les États-Unis ont déjà une barrière fortifiée le long d’une partie de sa frontière avec le Mexique pour stopper l'immigration clandestine – une raison qui ne peut nullement se comparer avec aucune des actions terroristes qui ont coûté la vie à des milliers de civils israéliens depuis des années. Par conséquent, est-ce que le monde peut continuer à blâmer Israël d’avoir une barrière de sécurité ?

Est-ce que nous, les Palestiniens pouvons blâmer Israël pour un mur** qui n'existait pas avant que le Hamas et l'OLP ne commencent à lancer des attaques terroristes contre Israël sur une base quotidienne ?

Oui, le mur parait triste et moche et déprimant, mais si les voisins d'Israël déclarent chaque jour que leur seul désir est d’exterminer Israël qui n’a nulle envie de capituler, que peut-il donc faire d’autre ?

Nous, Palestiniens savons qu'Israël nous a accueillis à bras ouverts avant l’arrivée de l’AP et avec elle son choix de la terreur. Et oui, il y a toujours eu constamment des actes de terrorisme palestinien. Mais avec l’AP, le terrorisme palestinien est devenue une industrie majeure – dans laquelle les terroristes sont chéris, protégés, financés, employés et glorifiés par l’AP, avec des rues, des stades de foot et des camps d'été en leurs honneurs link link. Et l’Europe se joint allègrement à tout cela.

 

Les mesures israéliennes visant à assurer aussi bien la sécurité de ses citoyens que celle des Palestiniens, ont été diabolisées par le monde et par les soi-disant sympathisants palestiniens, qui préfèrent ignorer le fait que la vie des Palestiniens est devenue plus difficile à cause des terroristes et non pas à cause d'Israël. Un homme d'affaires palestinien, par exemple, qui passe souvent illégalement en Israël pour acheter ses produits, a déclaré : "La plupart des gens sont en colère contre ceux qui enlèvent des enfants. Mais nous, quand de tels actes sont commis, nous nous réjouissons et célébrons la souffrance d'Israël puis aussitôt après nous nous inquiétons de savoir si nous allons avoir l'autorisation d'entrer en Israël pour travailler et pour recevoir des traitements médicaux. Cela doit cesser, pour notre propre bien" 

L'Autorité palestinienne est une organisation terroriste, et ses dirigeants sont des terroristes qui méritent des mandats d’arrêt internationaux plutôt que le tapis rouge déroulé dans les capitales occidentales. L'Autorité palestinienne a promu le terrorisme ; elle met en péril la sécurité et le niveau de vie aussi bien des Israéliens que des Palestiniens.

 

Cette tragédie devrait rappeler au monde que l'Autorité palestinienne - et les organisations similaires - sont une menace pour nous tous et ne devrait pas être récompensée avec encore plus de fonds pour un comportement terroriste. Pour le bien à la fois d’Israël et des Palestiniens, ce n'est pas Israël, mais l'Autorité palestinienne qui devrait être boycottée, exclue et même dissoute.

Adapté par Danilette

 

 NDT :

nouveau nom crée en 1950 pour mieux s'approprier du territoire de la Judée-Samarie qui est appelé Judée Samarie depuis 3000 ans...

** la barrière de sécurité n'est un mur que sur un petit tronçon, moins de 5% de son tracé


http://www.desinfos.com/spip.php?page=ispip-article&id_article=34363

http://www.desinfos.com/spip.php?article18434

http://www.desinfos.com/spip.php?article38046

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/1/98/99/81/FICHIERS-PDF/pour-Marcus.pdf


Publié dans Arabes palestiniens

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article