Les conspirationnistes et les islamistes parlent de Ben Laden

Publié le par danilette

Lien vers l'article

Ecrit par Meïr WaintraterMercredi, 11 mai 2011 

 

 

On s’est beaucoup moqué de la chanteuse Véronique Sanson, qui a déclaré sur Canal+ après la mort de Ben Laden: «On l’a pas assassiné et c’est pas lui». Certains ont prétendu que Véronique Sanson semblait un peu alcoolisée lors de son intervention télévisée. De fait, ses propos ne brillaient ni par la capacité d’analyse ni par l’élocution. Mais elle n’a pas vraiment dit autre chose que le conspirationniste Thierry Meyssan.
Sur son site internet nommé Réseau Voltaire, Meyssan explique que Ben Laden n’a pas été assassiné pour la bonne raison qu’il est mort en décembre 2001. Selon lui, de même que l’empire américano-sioniste a fabriqué de toutes pièces les prétendus attentats du 11-Septembre, il a entretenu artificiellement les mythes d’Al-Qaida et de Ben Laden. 
Autre adepte du grand complot: Jacques Cheminade, qui dirige l’antenne française du mouvement sectaire créé par un Américain d’extrême droite, Lyndon LaRouche. Il dénonce dans l’exécution annoncée de Ben Laden «un extraordinaire montage» qui est le prolongement du «montage du 11-Septembre».
Le conspirationnisme a le vent en poupe. Voyez Noam Chomsky. Dans un article traduit et mis en ligne par l’Association France Palestine Solidarité, le célèbre universitaire américain exprime ses doutes quant aux responsabilités de Ben Laden dans les attentats du 11-Septembre. Et il accuse le président Obama d’avoir «tout simplement menti» quand il a déclaré «que les attaques du 11-Septembre avaient été perpétrées par Al-Qaida».
Les islamistes, eux, ont moins de doutes. L’émir de l’organisation Al-Qaida au Maghreb Islamique reconnaît la mort de son maître à penser. Dans un communiqué, il appelle à venger Ben Laden, et pour cela à «contrecarrer l’agression américaine sioniste» et à «combattre les chrétiens et leurs laquais juifs et chiites». En Egypte, le site du mouvement des Frères Musulmans met en ligne un article rendant hommage à Ben Laden, qui a «brandi la bannière du Jihad pour Allah, alors que les pays islamiques y avaient renoncé dans le cadre du combat contre le sionisme en Palestine, le communisme en Afghanistan et l’hindouisme au Kashmir».
Pendant ce temps, chez nous en France, le site internet Palestine-Solidarité met en ligne un article déclarant que «s’ils ont eu le corps Ben Laden ils n’ont pas effacé l’esprit benladénien», et appelant à poursuivre le combat contre «les forces de l’axe américano-sioniste». Au moins, les choses sont claires.

Publié dans USA

Commenter cet article