Les mensonges du "MONDE" par Léon Rozenbaum

Publié le par danilette

 

http://www.sourceisrael.com/read.php?id=235

Une fois de plus le journal français "le Monde" est pris en flagrant délit de désinformation. Il y a 48 heures trois commandos terroristes ont violé la souveraineté de l'Etat d'Israël, ont pénétré sur notre territoire quelques kilomètres au nord de la station balnéaire d'Eilat, ont attaqué à la mitraillette et à la roquette anti-char deux autobus et plusieurs automobiles tuant sept personnes innocentes et en blessant plusieurs dizaines. Certains tirs ont été effectués depuis le territoire égyptien, d'autres en territoire israélien après pénétration par les commandos ennemis. Dès que nos soldats se sont portés à la rencontre des agresseurs, après de longues minutes dans cette région désertique, des combats se sont déroulés pour mettre fin aux attaques.

Nos sources attribuent ces attaques à des commandos palestiniens infiltrés au Sinaï depuis Gaza. Mais Il semble que durant ces affrontements des soldats égyptiens dont le comportement demeure extrêmement trouble, aient été atteints par nos soldats en état de légitime défense. Le principe de droit international public est que l'Etat dont le territoire a servi de base d'agression est internationalement responsable. 
Et voilà que se sont les Egyptiens qui s'estiment offensés! Dans un effort inouï, vu ces circonstances, de ne pas aggraver les tensions entre Israël et l'Egypte, le Ministre israélien de la défense a fait une déclaration conciliante, laissant entendre qu'une enquête établirait les responsabilités dans cette affaire et que les pertes en vies humaines étaient toujours regrettables.

 
Or voici le compte rendu du journal "Le Monde" sur ces événements:

"Le ministre israélien de la défense, Ehoud Barak, a "regretté" samedi 20 août la mort de policiers égyptiens lors des attaques anti-israéliennes de jeudi près d'Eilat, à la frontière avec l'Egypte. M. Barak a "ordonné à l'armée d'ouvrir une enquête, à la suite de laquelle seront examinées les circonstances de cet incident conjointement avec l'armée égyptienne", selon un communiqué.
Les cinq policiers égyptiens ont été tués dans des circonstances non éclaircies après la série d'attaques attribuées par Israël à un groupe radical palestinien de Gaza, qui se serait infiltré dans la péninsule égyptienne du Sinaï. En représailles, l'Etat hébreux a mené plusieurs raids contre la bande de Gaza et près du passage frontalier de Rafah.
NOUVEAUX AFFRONTEMENTS À GAZA
C'est au cours de cette dernière opération, qui visaient des activistes palestiniens en fuite, que les policiers égyptiens auraient été tués. La Force multinationale et Observateurs (FMO), stationnée dans le Sinaï et chargée de surveiller la paix entre Israël et l'Egypte, a d'ailleurs affirmé samedi qu' Israël a commis deux violations en pénétrant en Egypte et en tirant côté égyptien, dans un rapport cité par l'agence Mena."

Il est difficile d'aller plus loin dans l'inversion des responsabilités, dans la distorsion des faits, et l'incitation à la haine.
Remarquons tout d'abord l'assourdissant silence sur les agressions terroristes subies par Israël qui se résume en "attaques anti-israéliennes Jeudi près d'Eilat" dont il ne serait nullement nécessaire de préciser l'ampleur ni le tragique bilan.
Ensuite, la série d'attaques est seulement "attribuée par Israël à un groupe radical palestinien de Gaza" autant dire que le journal laisse entendre que cette "attribution" est sujette à caution et que finalement l'assassinat brutal de civils israéliens innocents pourrait être le fait de n'importe qui et bien sûr pas des groupes terroristes basés à GAZA qui répètent quotidiennement leur intentions génocidaires et joignent l'acte à la parole…
Remarquons aussi que l'adjectif "radical" sonne "politique" alors que les actes commis Jeudi près d'Eilat correspondent très précisément à la définition de "terroristes", l'attaque délibérée de civils avec l'intention de tuer.
Mais la suite du communiqué semble rédigée délibérément pour que la confusion soit totale. Où les cinq policiers égyptiens ont-ils été tués? Près d'Eilat lieu des attaques de Jeudi ou près de Rafah à quelques 250 Km de là? Le texte du "Monde" est sibyllin sur ce point.
Dernière ignominie: la force multinationale, la FMO, aurait constaté des violations…israéliennes du droit et de la souveraineté égyptienne en faisant usage de leur droit de suite contre les agresseurs assassins! 

Mais de qui les rédacteurs du "monde" se moquent ils? De nous certainement. Mais bien plus encore de leurs lecteurs. Et du testament d'Hubert Beuve-Mery qui leur avait laissé une mission d'honnêteté et de droiture morale dans l'information. Il y a longtemps que nous les Israéliens francophones ne les prenons plus au sérieux et avec nous un nombre croissant d'individus dans le monde qui en ont assez d'être manipulés. Combien de temps peut encore durer cette décrépitude? L'avenir le dira.
Léon ROZENBAUM


lire aussi Le Monde est-il un journal fasciste ? Guy Millière

 

Publié dans Léon Rozenbaum

Commenter cet article