Les réfugiés arabes de 1948

Publié le

 

Statistiques différentes selon les dates, le territoire géographique considéré (Palestine du Mandat britanique, Palestine à l'ouest du Jourdain, Palestine territoire devenu l'Etat d'Israël) c'est très complexe, essayons de faire un petit point

 

  • Entre 560 000 et 800,000 Arabes (souvent cité mais sans sources) au maximum vivaient à l'intérieur de la "ligne verte" avant la guerre de 1948-49, même en prenant la fourchette supérieure de 800 000 
  • 170,000 Arabes sont restés en Israël ou 140 000 selon les dates différentes, ils sont les arabes israéliens d'aujourd'hui
  • Israel a autorisé 100 000 arabes à revenir dans le cadre de la réunion familiale

 Il n' y a donc eu que 530 000 réfugies au maximum parmi lesquels :

  • 100,000 des classes moyennes et supérieures se sont intégrés dans des pays arabes
  • 50,000 travailleurs étrangers sont rentrés dans leurs pays respectifs
  • 50,000 Bedouins ont intégré les tribus bédouines de Jordanie et du Sinaï
  • 10,000 – 15,000 furent tués dans la guerre de 1948-49

 Le total des régugies palestiniens ne peut être supérieur à  320 000 personnes 

Selon l'ONU

 

En 1947 l'UNSCOP (dans tout le territoire à l'ouest du Jourdain) estime la population arabe à environ 1 200 000 personnes (dont 145 000 Chrétiens et 15 000 Autres) et la population juive à environ 600 000 personnes. Etant donné que la Judée Samarie était la partie avec la plus grande population arabe, il n'y avait sans doute pas 800 000 Arabes vivant à l'intérieur de "la ligne verte" et le chiffre de 320 000 réfugiés arabes pourrait être surévalué...

 

Rapport de l'UNSCOP
(United Nations special committee on Palestine)

 

Rapport de l'UNSCOP, part I, 3 : source

The basic conflict in Palestine is a clash of two intense nationalisms. Regardless of the historical origins of the conflict, the rights and wrongs of the promises and counter-promises, and the international intervention incident to the Mandate, there are now in Palestine some 650,000 Jews and some 1,200,000 Arabs (included 161 000 Christians and others)

who are dissimilar in their ways of living and, for the time being, separated by political interests which render difficult full and effective political co-operation among them, whether voluntary or induced by constitutional arrangements.

 
Population of Palestine by religions 
Moslems
Musulmans
Jews
Juifs
Christians
Chrétiens
Others
Autres
Total
1946
1,076,783
608,225
145,063
15,488
1,845,559
 
 

Voici d'autres statistiques britanniques et de sources arabes qui donnent des chiffres bien inférieurs :

"According to the British Survey of Palestine, Volume I – : in 1947, there were 561,000 Arabs in the area which became Israel. At the end of the war, 140,000 Arabs were in Israel; thus, there could not have been more than 420,000 displaced Arabs.

"At the end of May 1948, Faris el Khoury, Syria's representative on the UN Security Council, estimated their number at 250,000….

Emil Ghoury, Secretary of the Arab Higher Committee - the leadership of the Arabs in British Mandate Palestine - announced on September 6, 1948, that by the middle of June, the number of Arabs who had fled was 200,000, and by July 17 their number had risen to 300,000….

Count Bernadotte, the UN Special Representative in Palestine, estimated the number of Arab refugees at 360,000, including 50,000 in Israeli territory…” 

The Chicago Tribune's  E.R. Noderer reported on May 10, 1948, that 150,000 Arabs were estimated to have left the areas of Palestine assigned to the Jews in the partition plan.” source 

 

Dernière mise à jour 21/7/2014

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article