Lettre de Ron Prosor à la Présidente du Conseil de Sécurité, suite au rapport mensuel du mois d'août

Publié le par danilette

Source : Ron Prosor

 

Photo : ‎Scroll down for English: אמש שיגרתי מכתב תלונה למועצת הביטחון בנוגע לדוPhoto credit: UN Photo/Paulo Filgueiras

Lettre adressée par Ron Prosor, ambassadeur d'Israël à l'ONU à Mme María Cristina Perceval, Présidente du Conseil de Sécurité, suite au rapport mensuel du mois d'août sur la situation au Moyen-Orient.

Mise à jour : le Secrétaire Général adjoint aux Affaires Politiques (SGA) est l'Argentin Oscar Fernandez-Taranco.

 

Excellence ,

 

Je vous écris pour exprimer mes profondes inquiétudes suite au rapport biaisé sur la situation au Moyen-Orient, présenté le 20 Août 2013, par le Secrétaire Général adjoint aux Affaires Politiques (SGA) du Conseil de sécurité.

On aurait pu penser qu'un rapport sur la situation au Moyen-Orient se concentrerait  sur la crise humanitaire que connaît la Syrie depuis 2 ans et demi . Plus de 100.000 hommes , femmes et enfants ont été massacrés et des millions de personnes ont fui leurs foyers. Au moment même où le rapport était remis en Août, le régime était accusé d'avoir utilisé des armes chimiques contre ses citoyens. Et pourtant seuls quelques paragraphes du rapport sont consacrés au chaos qui règne en Syrie.  

Les troubles et les émeutes sont endémiques de Téhéran à Tunis, mais l’essentiel du rapport sur le Moyen-Orient est centré sur Israël et les Palestiniens . Ce rapport ne donne pas au Conseil de Sécurité des informations factuelles de la situation sur le terrain et laisse beaucoup à désirer. Plus précisément :  

  • Dans son rapport, le SGA (Secrétaire général adjoint aux affaires politiques) écrit que « le calme à Gaza n’a été que temporaire car six projectiles ont été tirés sur Israël. Il faut l'éloquence de Shakespeare pour décrire un barrage de roquettes et d'obus destinés à tuer des civils innocents comme "des projectiles". Le choix des termes employés apportent plus d’informations sur l’auteur que sur la situation dans le sud d’Israël. 

  • Dans le chapitre sur Gaza, on trouve que «... les restrictions de longue date sur la libre circulation des personnes et des biens imposées par Israël ont entraîné des pénuries parmi les principales fournitures médicales ». La vérité c’est qu’Israël n'impose pas de restrictions sur les fournitures médicales entrant à Gaza. En outre, depuis le 23 Juillet 2013, 23 tonnes de matériel médical sont entrées à Gaza via le poste frontière Kerem Shalom, en plus des 418 tonnes de marchandises qui sont passées d'Israël à Gaza au cours de la même période. La seule pénurie qui semble exister c’est la pénurie d’informations objectives dans les rapports mensuels [de l'ONU]

  • Le paragraphe VI du rapport décrit une augmentation significative de démolitions à Jérusalem-Est au cours de la période considérée. Il semble que ce rapport a été construit sur des demi-vérités et des omissions dans le but de dénoncer les démolitions.  Le rapport néglige curieusement de préciser que la Cour d’Appel a statué que les bâtiments en question avaient été construits illégalement*. 

  • En ce qui concerne le Liban, le rapport indique : « il reste à déterminer si d’autres violations ont eu lieu comme la présence d'armes ou de soldats non autorisés ». Alors que le SGA n’a eu aucun scrupule à faire des allégations tendancieuses impliquant les activités de l’armée israélienne, il n’a pas voulu condamner explicitement le groupe terroriste Hezbollah, qui a pourtant placé intentionnellement des engins explosifs**. Il a également commodément négligé de signaler que le Hezbollah opère au sein des populations civiles et dirige ses attaques contre d’autres populations civiles . Le Hezbollah commet un double crime de guerre, ce qui rend doublement inquiétant qu'il soit absent du rapport. 

  • En ce qui concerne la Syrie, le SGA  a écrit que « les Forces de défense israéliennes ont tiré au moins deux missiles guidés depuis la zone Alpha, à travers la ligne de cessez-le-feu, en réplique à un tir effectué depuis la zone Bravo par dessus la ligne de cessez le feu ». Je ne peux évidemment pas féliciter le Secrétaire générale adjoint qui n'a pas été très explicite sur ce qui s’est réellement passé dans le secteur Bravo : quand des obus de mortier sont tombés en territoire israélien, l’armée israélienne a émis des avertissements répétés et ce n’est qu’après la chute du troisième obus, qu’un coup de semonce a été tiré. 

  • Même en passant à la loupe le rapport du Secrétaire générale adjoint, il n’est fait nulle mention des événements importants survenus dans la région. Il a choisi de mentionner l’épisode de trois Palestiniens qui avaient tenté de rejoindre Israël à la nage, alors qu’il a omis des faits beaucoup plus sérieux. La décision douloureuse d'Israël de libérer des assassins condamnés pour meurtre, pour faire avancer les négociations de paix est à peine mentionnée. En outre, alors que le rapport exprime des préoccupations concernant le bien-être des prisonniers palestiniens, il omet de mentionner qu’il s’agit d’assassins condamnés qui sont responsables de la mort de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants israéliens. 

Enfin, au cours de la période considérée, il y a eu un certain nombre d'attaques contre des Israéliens qui ne sont pas rapportées au Conseil de sécurité. Sur la rive occidentale du Jourdain, [Judée Samarie, Cisjordanie], les attaques palestiniennes au cours de cette période ont blessé treize soldats et cinq civils.

Le rapport du 20 août 2013 présente une image totalement déformée de la réalité dans notre région. J’exhorte le Conseil à faire en sorte que les futurs rapports renseignent avec clarté sur la situation au Moyen-Orient.

Je vous serai gré de diffuser cette lettre auprès des membres du Conseil de sécurité et de la joindre officiellement comme document. 

Je vous prie de bien vouloir agréer, Excellence, l'assurance de ma très haute considération. 

Ron Prosor

Notes de la traductrice : 

*cf le document sur les constructions illégales toujours d'actualité car c'est une tactique palestinienne...

** visant les patrouilles israéliennes 

©Adapté par Danilette © Pour toute reprise, lire ici  


L'ambassadeur israélien à l'onu : "séparez les mythes de la réalité"

Session du conseil de sécurité de l'onu "situation au moyen-orient, y compris la question…

Ron prosor, l'ambassadeur d'israël à l'onu, prend le parti des enfants de syrie, de homs et hama

Ron prosor, l’ambassadeur d’israël à l’onu : le vote du conseil de sécurité reste incertain

Onu : le silence sur les tirs de roquettes de gaza encourage le terrorisme, a déclaré l'ambassadeur…

Onu : le silence sur les tirs de roquettes de gaza encourage le terrorisme, a déclaré l'ambassadeur…

Le concert surréaliste de la chanteuse israélienne rita, qui chante en perse et en hébreu à l'onu

Fin de la mascarade palestinienne, ygal walt

00:45 Mise à jour avec correction des erreurs : le Secrétaire général adjoint aux Affaires politiques est un homme, M. Oscar Fernandez-Taranco

Publié dans Onu - Ong

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article