Benjamin Netanyahu a cité de grands passages d'un discours d'Itshak Rabin datant d'octobre 1995, un mois avant sa mort :

Publié le par danilette

Benjamin Netanyahou a exprimé la position du gouvernement sur le processus de paix mercredi, lors d'une session de la Knesset commémorant l'anniversaire de l'assassinat de l'ancien Premier ministre Itshak Rabin.

Benjamin Netanyahu a cité de grands passages d'un discours d'Itshak Rabin datant d'octobre 1995, un mois avant sa mort :
"bâtir dans les implantations de Judée Samarie n'est pas incompatible avec la poursuite d'un accord de paix", "les frontières de l'Etat d'Israël à l'étape de l'accord final iront au delà de celles qui existaient avant la guerre des six jours, nous ne retournerons pas à la ligne du 4 juin 1967". "Jérusalem restera unie comme la capitale de l'Etat d'Israël, sous souveraineté israélienne". "Nous avons pris l'engagement devant la Knesset de ne pas démanteler une seule implantation durant le cadre de l'accord intérimaire et de ne pas bloquer la construction nécessaire à la croissance naturelle, à l'intérieur de ces localités".

Parlant ensuite pour lui-même, il a ajouté qu'alors que Rabin avait refusé de geler les constructions dans les implantations, lui, avait institué un moratoire temporaire et aussi que les paroles de Rabin confirmaient le fait que la construction dans les communautés existantes de Judée et Samarie ne contredisait pas l'aspiration à la paix et à la recherche d'un accord. Il a ensuite ajouté : "nous ne voulons pas enlever le droit des Palestiniens à l'autodétermination. Cependant nous avons quitté le Liban, et maintenant l'Iran se trouve sur notre frontière (nord). Nous avons quitté Gaza et maintenant l'Iran se trouve sur notre frontière (sud). Nous sommes pour la troisième fois confrontés au même problème, nous ne laisserons pas l'Iran se positionner à nouveau sur la frontière (est) ».

d'après le Jerusalem Post 

 

Publié dans Israël

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article