Mahmoud Abbas devant la Ligue Arabe : Israël a violé tous les accords par Khaled Abou Toameh pour The Jerusalem Post, le 12 octobre 2010

Publié le par danilette

 

Traduction: Objectif-info
Titre original : Abbas to Arab League: Israel has violated all agreements

Rédaction d'Objectif-info :

Le 26 septembre Alain Finkielkraut était impressionné par" la sincérité du leader palestinien". Le 28 Richard Prasquier disait admirer "sa ténacité dans la recherche d'une solution pacifique" et rendait " hommage à son courage" Le 8 octobre, soit 10 jours plus tard, Abbas illustrait à sa façon tous ces hommages. Il déclarait à ses pairs de la Ligue Arabe "qu'Israël avait marginalisé l'Autorité palestinienne sur les plans politique, législatif, fonctionnel et de sécurité , en Cisjordanie et dans la bande de Gaza", que "dans les faits, Israël avait mis fin aux accords d'Oslo et aux autres accords passés avec l'OLP depuis 1993", et qu'en cas d'échec des négociations " la première option des Palestiniens devait être de rechercher la reconnaissance d'un État palestinien indépendant dans les frontières d'avant 1967 par les États-Unis et les Nations unies." Notons au passage que dans la rhétorique de Abbas l'échec des négociations tient au refus d'Israël de se plier à son ukase unilatéral, le gel total des constructions


Trois pays soutiennent Abbas dans son intention de proclamer unilatéralement un État palestinien en cas d'échec du processus de paix .
Selon des propos rapportés lundi, [le 11 octobre], Le président Mahmoud Abbas aurait déclaré que dans les faits, Israël avait mis fin aux accords d'Oslo et aux autres accords passés avec l'OLP depuis 1993. Ces déclarations auraient été faites au cours du récent sommet de la Ligue Arabe en Libye [vendredi 8 octobre].
En premier, l'Autorité palestinienne a réaffirmé son opposition à un gel temporaire des constructions dans les implantations et rejeté l'idée de garanties américaines accordées à Israël.

 

Publié dans Khaled Abu Toameh

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article