Mais comment peuvent-ils être aussi c….? par Léon Rozenbaum

Publié le par danilette

Alors nous y voilà! Le "jour de la colère" dans le Paris de Janvier 2014 pousse des milliers de Français à hurler des slogans antijuifs dans les rues de Paris. 

Vraiment, l'on n'avait pas vu et entendu cela depuis les nazis et leurs collabos. 

"Juif, casse-toi, la France n'est pas à toi!", "Juifs hors de France", Juifs, LICRA, on n'en veut pas!" ou encore ils répétaient dans une obsession incantatoire :"Juif, Juif , Juif, Juif ". Un certain Soral qui se prend pour un intello et qui ne sait articuler que la haine d'Israël, joue les vedettes dans ce rassemblement minable où l'on célèbre la "quenelle", ce salut aux connotations antisémites affirmées.

http://www.sourceisrael.com/read.php?id=266

Donc la France est envahie depuis trente ans par l'Islam sous tous les angles, millions de personnes de culture arabo-musulmane s'installant sur le sol français, investissements massifs des Etats du Golfe dans l'immobilier de luxe et dans les industries stratégiques, mariages à tour de bras de ressortissants Arabes avec des jeunes filles de l'aristocratie terrienne dans toutes les campagnes, percée de nombreux Franco-Arabes dans le monde intellectuel, etc…et à qui s'en prennent-ils? Aux Juifs et aux Sionistes….
Mais sont-ils bêtes! Les Juifs n'ont jamais dépassé en France le statut de minorité. Ils ont toujours joué le jeu de la légalité républicaine, trop bien même, puisque beaucoup au cours des deux derniers siècles, ont oublié leur Judaïsme et se sont fondus dans la masse. 
Quand aux Sionistes, par définition, ils ont rejoint ou vont rejoindre prochainement la Patrie Historique du Peuple Juif qui n'est pas en Méditerranée occidentale!


Donc le début de l'expression publique du ras-le-bol face au sentiment de dépossession que de nombreux Français éprouvent quand leurs repères s'effondrent ne sait pas trouver d'autre adresse que les Juifs!
Lamentable et minable! Pauvres mecs!
Nous les Sionistes réalisateurs nés en France, qui sommes passés à l'acte depuis longtemps mais qui gardions un sentiment très fort pour la France ne pouvons qu'être écoeurés. 
Il faut remarquer que ces personnes inversent le sens des symboles et du vocabulaire de la Résistance aux Nazis. L'on entendait, en effet, dans les rangs, sur l'air du chant des partisans, une référence enthousiaste à la "quenelle" et la presse, toute la presse était traitée de "collabos". 
La Shoa, le massacre de plus de six millions d'hommes, de femmes et d'enfants juifs européens s'est produit entre 1939 et 1945. Tous ces manifestants doivent savoir que nous, les survivants, nous les prenons au sérieux, que nous ne tolérerons pas qu'ils pensent seulement recommencer, et que nous avons les moyens de les frapper si nécessaire.


Le plus désolant c'est de comprendre que s'ils ne sont pas capables de mettre un nom sur leur vrai mal, l'invasion Arabe et Africaine et préfèrent faire cause commune avec l'Islam dont l'antisémitisme est consubstantiel à la pensée de Mahomet, c'est d'abord par couardise, par nullité et probablement par manipulation en sous-main des islamistes. Ces crétins leur frayent la voie et, à ce rythme, la France ne sera bientôt plus qu'une province d'Eurabia.
Ils sont bêtes et méchants et victimes du climat que le gauchisme anti-israélien a popularisé en France depuis de longues années et qui a progressivement contaminé les universités, les médias et la presse. La société française renoue donc avec des mythes très anciens qui informaient la société médiévale et qui ressurgissaient périodiquement sous des formes nouvelles. En croyant que l'horreur de la Shoa, et les mises au point de l'après-guerre, avaient définitivement réglé leur compte à ces mensonges haineux, nous nous trompions. La boucle est bouclée. Leur décrépitude morale entraîne aussi leur désarroi économique. Nous n'en rions pas, mais pour ceux là, n'aurons point de mansuétude. 
Et, ces gens doivent savoir que nous, les Juifs, les Sionistes, sommes debout et forts.
Une seule conclusion s'impose pour nous: renforcer encore la puissance militaire économique, spirituelle, humaine et morale de l'Etat d'Israël. Léon ROZENBAUM

Publié dans Léon Rozenbaum

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article