Monsieur le président Obama, est-ce que les Syriens peuvent vous emprunter quelques masques à gaz ? Farid Ghadry

Publié le par danilette

Mr. President, Can Syrians Borrow Some Gas Masks?

 

Assad est en train de mélanger des produits chimiques pour produire le gaz sarin, un gaz mortel utilisé intensivement pendant la première guerre mondiale et que la Convention de 1993 sur les armes chimiques a rendu illégal après que Saddam Hussein l’ait d’abord stocké puis utilisé pour attaquer sa propre population. La Syrieest l’un des six pays qui n’ont ni signé ni ratifié la CIAC (convention sur l'interdiction des armes chimiques). Et bien que ce traité contienne des dispositions donnant aux pays signataires le droit d’inspecter les pays voyous produisant et stockant des armes chimiques, l’ONU a fait preuve de négligence dans son devoir de faire appliquer cette disposition à la Syrie.

 

Le gaz sarin est inodore et incolore et il tue. Les symptômes incluent nausées, vomissements, spasmes musculaires, convulsions et enfin arrêt respiratoire suivi de la mort.

 

Le Sarin a une courte durée de vie quand il est produit avec des méthodes rudimentaires comme c’est le cas en Syrie (ce que nous déduisons de l’étude des méthodes brutales utilisées par Saddam Hussein), donc si Assad est en train de mélanger les substances chimiques en ce moment, cela signifie qu’il lui reste seulement quelques semaines pour les utiliser. C’est aussi une indication de la durée du temps que le régime estime pouvoir encore tenir s’il ne défend pas Damas en utilisant le gaz sarin pour stopper l’avancée des rebelles. À partir de l’opération du mélange, c’est le compte à rebours qui commence et cela devrait intéresser tous ceux qui se demandent si Bachar El Assad survivra pour voir l’année 2013.

 

Le président Obama a fait la déclaration suivante, aujourd’hui, en réponse à l’alerte des services de renseignements américains sur les intentions d’Assad :

 

« Aujourd’hui, je lance un message très clair à Assad et tous ceux placés sous son commandement : le monde vous observe, l’utilisation des armes chimiques est et sera totalement inacceptable. Si vous faites l’erreur tragique d’utiliser ces armes, vous en payerez les conséquences ».

 

Cela ressemble à des menaces sérieuses mais en fin de compte ce sont seulement des paroles prononcées pour tenter de dissuader un homme fou. La Maison-Blanchen’a pas ordonné d’opération, d’aucune sorte que ce soit, en prévision de l’utilisation d’armes chimiques par Assad, comme l’avait fait avant lui Saddam Hussein et c’est le seul signal scruté par Assad et qui pourrait le dissuader.

 

Où sont les masques à gaz que la communauté internationale pourrait envoyer en Syrie pour protéger les civils et ceux qui se battent contre Assad ?

 

Où sont les puissants porte-avions américains qui pourraient se positionner à 50 mau large des eaux territoriales syriennes et qui auraient un véritable effet dissuasif ?

 

Où est notre propre flottille pour la Syrie, semblable à celle que de nombreux pays ont aidé à organiser pour Gaza seulement pour permettre à plus de marchandises de traverser les frontières ? Une flotille entière d’aide envoyée pour que les islamistes au pouvoir puissent réparer leurs voitures de luxe mais pas le moindre effort pour aider à sauver des milliers de vies syriennes d’une attaque d’armes chimiques. Qu’a donc fait le peuple syrien pour ne pas mériter le même capital de sympathie ? [Pour mériter un tel capital d’anti-sympathie ?]

 

Monsieur le président, pouvons-nous au moins emprunter quelques-uns des masques à gaz stockés dans les entrepôts du gouvernement et qui prennent la poussière ? 

 

©Traduit par Danilette, ©Cette traduction est exceptionnellement libre de droits,
à condition de mettre un lien actif, bien visible, en haut de la reprise

Lire : La Syrie mélangerait les composants du gaz sarin


Articles de Farid Ghadry :

A propos de farid ghadry

Que vont devenir les armes syriennes ? Farid ghadry

La diplomatie dans un monde de violence extrême, Farid Ghadry

Farid ghadry remercie nathalie portman d'avoir parlé de la Syrie

Mythes et idées fausses sur la révolution syrienne

Mon message aux Alaouites

C'est plus un génocide qu'une guerre civile

Homs brûle parce ce que ce n'est pas le détroit d'ormuz

Extraits d'un appel à israël par Farid Ghadry, dissident syrien en mai 2011

Conseil à la france : l'opposition syrienne doit apaiser les craintes des minorités et écarter la…

Les Sunnites et les Chiites peuvent construire la Syrie ensemble, Farid Ghadry


 Sur les masques à gaz refusés à Israël par la Finlande :

Gardez donc vos masques à gaz finlandais, y. Ganz

Publié dans Syrie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article