Nuit de cristal au Caire, Giulio Meotti

Publié le par danilette

Article paru le 7 septembre sur Foglio, avant les évènements de vendredi...

http://www.informazionecorretta.com/main.php?mediaId=8&sez=120&id=41323

L'ambassade d'Israël au Caire a été attaquée et dévastée. Il y a trois jours, nous avions prévu ce qui vient de se passer dans un article du journal Foglio.
Aujourd'hui, quiconque n'est pas préoccupé par ces évènements a de la complaisance. Giulio Meotti


Rome. Le 26 février 1980, le jour où ont été initiées les relations diplomatiques entre l'Égypte et Israël, le premier ambassadeur de l'État juif présentait ses lettres de créance au président Anouar el Sadate. Un Égyptien nommé Saas Idris Halawa avait alors déclenché une manifestation exigeant l'expulsion de l'ambassadeur juif. Halawa fut tué dans les affrontements avec la police et déclaré fou. Aujourd'hui, alors que le traité de paix de camp David vacille comme jamais, un émule de Halawa est devenu un héros.

Son nom est Ahmad Shehat et il est surnommé "Flagman", "homme drapeau" parce que fin août, il a escaladé les 17 étages de l'immeuble dans lequel se trouve la mission diplomatique israélienne au Caire. Shehat a brûlé le drapeau israélien qui flottait à une fenêtre et l'a remplacé par le drapeau tricolore égyptien, noir, blanc, rouge. L'homme a expliqué "que les objectifs de la révolution étaient d'abattre Mubarak, ses amis et l'entité sioniste".

L'armée a laissé pendant une semaine entière le drapeau égyptien flotter sur l'ambassade d'Israël. Hamdeen Sabahi, candidat à la présidence, a nommé Shehat "le héros qui a brûlé le drapeau sioniste qui a pollué l'air égyptien pendant 30 ans".

Deux semaines plus tard, le régime militaire qui a remplacé Hosni Mubarak a même décidé d'allouer une maison et un travail à Shehat. Le jeune homme a été honoré par le gouverneur de Sharqiya, Azazy Ali Azazy qui a cette occasion lui a remis un appartement ainsi qu'un emploi fixe. Selon le journal Al Masri al Ayoum, les honneurs prodigués au jeune homme indiquent un changement de position officielle à l'égard d'Israël. "J'aurais aimé être à sa place" a déclaré le gouverneur Azazy.

Cela fait des semaines que l'ambassade d'Israël situé près de l'université du Caire et du zoo se trouve confrontée à une guerre qui rappelle celle de l'ambassade américaine à Téhéran. Les manifestants préviennent qu'ils vont prendre d'assaut l'ambassade et les Frères Musulmans, la principale force du pays ont appelé à sa fermeture. En outre, la nourriture casher qui devait arriver aux employés de l'ambassade du Caire a été réquisitionnée à Taba par l'armée égyptienne. Maintenant, les officiels israéliens du Caire s'apprêtent à être protégés par un mur de 100 m de large et 3 m de haut.

L'une des plus éminentes figures des Frères Musulmans, le Sheik Salah Sultan vient juste d'émettre une fatwa qui légitime l'assassinat de l'ambassadeur israélien. Sultan a accusé l'ambassade de corrompre les jeunes égyptiens par la drogue et des lotions capillaires qui provoque la stérilité. Il y a quelques jours, une coalition de dirigeants égyptiens s'est réunie au Caire pour discuter de la question d'Israël. Il y avait, Amr Moussa, le favori à l'élection présidentielle, le dirigeant libéral du parti Ghad, Ayman Nour, le chef des "réformateurs" du parti Kefaya, George Ishaq, et des représentants du parti "laïque" historique Wafd.

Sous l'ambassade d'Israël on peut voir depuis des jours une croix gammée et une inscription en arabe : "Les chambres à gaz sont prêtes". 

Adapté de l'italien par Danilette

© http://danilette.over-blog.com 

source

Publié dans Giulio Meotti

Commenter cet article