On a le devoir d’être islamophobe ! Benoît Rayski

Publié le par danilette

http://www.bvoltaire.fr/benoitrayski/on-a-le-devoir-detre-islamophobe,7077

A-t-on encore le droit de ne pas être islamophobe, se lamente un des sympathiques chroniqueurs de ce site, légitimement inquiet pour sa liberté d’opinion ? La réponse est oui. Oui, on peut être islamophile partout dans le monde. Et dans certains pays comme l’Iran, le Pakistan, le Soudan (trop long de les citer tous) ça peut même faire de vous un « hadj » sans le détour obligé par la Mecque.


A-t-on le droit d’être islamophobe ? Ils sont des centaines de milliers, des millions (trop long de les citer tous) à qui la question doit être posée. Il faut le demander aux coptes d’Égypte qui ont vu leurs églises partir en flammes avec des fidèles à l’intérieur. Ils répondront quoi ? Non. Il faut interroger les chrétiens du Nigeria assassinés avec leurs prêtres sur les lieux de prière pendant la messe de minuit. Même réponse.


On peut être curieux de connaître l’opinion de la Somalienne Ayan Hirsi Ali, qui vit sous protection policière depuis qu’elle a collaboré au film blasphématoire du cinéaste Van Gogh – islamophobe patenté et assumé – qui, lui, et tout simplement, a été égorgé. La réponse ? Toujours la même.


Il serait intéressant aussi de consulter les habitants de Tombouctou qui se sont vus amputer d’un bras ou d’une jambe pour des manquements, certainement graves, au Coran. Que répondraient-ils ?


L’avis d’Abdul Rahman pourrait être également sollicité. Il s’est converti au catholicisme en Afghanistan et, pour éviter la mort, a été exfiltré par les Américains vers l’Italie, où il vit sous la protection du Pape. Il serait bon, enfin, de sonder les reins, l’âme et le cœur de l’anonyme qui a brûlé un Coran dans une mosquée au Pakistan. Eh bien, on ne peut plus… Une foule en colère l’a sorti de la prison où il était et l’a placé sur un bûcher. Brûler un Coran est plus grave que brûler un homme.


Facile devant son ordinateur d’aligner des lignes ? Bien sûr : nous sommes en France. Mais qui a commencé ? A-t-on le droit de ne pas être islamophobe ? Oui. Mais pour certains, dont je suis, on a le devoir d’être islamophobe ! Sauf à vouloir rester sourd aux cris des suppliciés et des martyrisés mis à mort pour ce qu’ils sont ou ce qu’ils ne veulent plus être. Sauf à demeurer aveugle devant les flammes qui brûlent les nouveaux damnés de la Terre. De la terre d’Islam.

Benoît Rayski, le 28 décembre 2012

Publié dans Terrorisme - Djihad

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article