On reparle d'Abou Sisi, l'ingénieur du Hamas

Publié le par danilette

 

Lire aussi l'article du 31 mars 2011 : Netanyahou dévoile : "Abou Sissi nous a transmis des informations importantes

 

 

L’ingénieur principal du Hamas dit absolument tout

 

Article en anglais : http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4107803,00.html

 

Adapté par : http://lessakele.over-blog.fr/

 

L’ingénieur du Hamas Dirar Abu Sisi, enlevé par les forces de sécurité israéliennes, plus tôt cette année, a fourni à ses interrogateurs une information inestimable sur le modus operandi du Hamas, la préparation du groupe terroriste à un affrontement avec Israël et ses tentatives d’amélioration de la portée de ses roquettes.

                     

 

Selon des extraits des interrogatoires, autorisés à publication jeudi, par le Tribunal du département de Beer-Sheva appelé par Ynet, l’ingénieur du Hamas a décrit le groupe terroriste comme une organisation organisée hiérarchiquement dont le but est d’apprendre de ses erreurs et de s’adapter aux réalités régionales changeantes.

 

L’ingénieur a déclaré aux enquêteurs qu’à la suite de l’Opération Plomb Durci à Gaza, le cerveau terroriste du Hamas, Mohammed Deif et le commandant de la branche militaire du groupe, Ahmed Jabari ont découvert la faillite des opérations du Hamas et qu’ils ont décidé de confier à Abu Sisi la responsabilité d’établir la nouvelle académie militaire de l’organisation.

 

“Une analyse de la guerre contre Israël a été entreprise. Elle a découvert qu’un grand nombre de combattants du Hamas ont fui leurs positions. Une erreur est apparue dans la chaîne de décision, conjuguée à une incapacité d’utiliser les armes durant la bataille – à cause de la paralysie par la peur. « On a créé un programme d’étude , dans le but d’améliorer la situation.

 

Etudes terroristes à la mosquée.

 

On a donné à la nouvelle académie la mission de transmettre des méthodes de combat et des tactiques aux terroristes du Hamas, d’après ce que raconte Abu Sisi. Les hommes du Hamas ont entrepris leur études dans les mosquées, pour passer leurs examens terminaux dans les universités connues de Gaza ou dans des mosquées.

 .

                                                                                      

“Les livres et le matériau académique ne portaient ni le nom, ni le sigle du Hamas”, explique t-il. « Parmi les instructeurs, il y avait des chargés de cours de l’université, des responsables du Ministère de l’éducation, des marchands, ou d’autres professions représentées ».

 

L’un des croquis de roquette d’Abu Sisi (Photo: Ilana Curiel)

 

 

Abu Sisi est tenu pour être l’expert en roquettes du Hamas. Il a rejoint le groupe terroriste en 2002, en dépit du fait qu’il travaillait pour la Compagnie palestinienne d’Electricité, qui interdisait à ses employés d’adhérer à aucun groupe terroriste.

 

“J’ai assisté le Hamas dans le développement des capacités de ses missiles, en identifiant et en portant plus loin des équations mathématiques qui améliorent la capacité des métaux de tuyauterie à s’adapter à la pression et à la chaleur », explique t-il. J’étais présent lorsqu’on a testé un missile en direction de la mer, à Khan Younès ».

 

The terror group was lacking materials that could improve their rocket range and later smuggled it in from Egypt through tunnels, he said.

 

Le groupe terroriste manquait de matériaux capables d’améliorer la portée de ses roquettes et est parvenu plus tard à en acheminer clandestinement depuis l’Egypte par les tunnels », raconte t-il

 

 

Roquette-info sur Internet

 

L’interrogatoire d’Abu Sisi ont révélé qu’il a acquis des informations completes sur la façon d’améliorer la portée des roquette , via Internet, y compris sur le site Youtube.

 

 

“Je ne connais rien aux explosifs. J’ai seulement calculé la pression et la chaleur… Je téléchargeais la formule sur Internet », dit-il, ajoutant qu’il téléchargeait également des logiciels afférant à la structure des roquettes.

 

Le Hamas envoyait alors ses bons éléments pour suivre une formation à l’étranger, selon Abu Sisi. Les diplômés sélectionnés de l’académie rejoignaient des académies militaires dans des pays étrangers, comme la Syrie, le Yémen, le Soudan et l’Iran.

 

 

Au cours de son interrogatoire, Abu Sisi a exprimé ses regrets d’avoir rejoint le Hamas :

 

 

“Je regrette grandement mon affiliation aux Frères Musulmans et au mouvement Hamas, mon travail pour développer la portée des missiles, ma participation à l’établissement de l’académie militaire du Hamas et toutes les informations que j’ai apportées au Hamas, qui peuvent représenter une menace à la sécurité d’Israël et de ses citoyens », avoue t-il.

 

“Je sais que les missiles sont létaux et fauchent la vie des autres, sans distinction entre les Arabes et les Juifs », ajoute t-il.

 

 

Abu Sisi a été kidnappé à Kiev et conduit en Israël en février. Son inculpation comporte neuf actes d’accusation, dont le fait d’être membre d’une organisation terroriste, le meurtre, la tentative de meurtre et la production d’armes.

 

Publié dans Israël

Commenter cet article