ONU : L'Iran fustige à nouveau l'ordre international « oppresseur » et les « centres de pouvoir autoproclamés »

Publié le par danilette

http://www.un.org

Le Président de l'Iran, Mahmoud Ahmadinejad, à la tribune de l'Assemblée générale. Photo ONU/Jennifer S Altman

26 September 2012 – Le Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a dénoncé mercredi à la tribune de l'Assemblée générale un ordre international « oppresseur » qui impose la pauvreté par le biais de tromperies ou par la force, estimant que la situation « catastrophique » actuelle résultait de sa mauvaise gestion par « des centres de pouvoir autoproclamés dont les représentants ont vendu leur âme au diable ».
C'est parce que le monde est fondé sur le matérialisme qu'il n'y a plus de place pour les principes moraux, a-t-il estimé, fustigeant une société qui classe les êtres humains en catégories et humilie les autres nations.
« Devons-nous croire que ceux qui dépensent des centaines de milliards de dollars en campagnes électorales ont à cœur les intérêts des populations du monde, ceux qui sacrifient les valeurs humaines et éthiques en vue de glaner des votes ?», a-t-il demandé ? Face au monde actuel qu'il a jugé discriminatoire et fondé sur l'injustice, M. Ahmadinejad a appelé à l'émergence d'un nouvel ordre mondial reconnaissant l'homme comme la création suprême de Dieu, animé par la quête de justice, de vérité, de dignité humaine, qui recherche la paix et la sécurité durables et le bien-être pour tous.
Le président iranien a également estimé que l'histoire de l'humanité avait toujours été marquée par des rêves non réalisés et des échecs, malgré tous les efforts déployés par les personnes de bonne volonté. C'est pourquoi il a appelé à imaginer combien nos vies seraient « plus belles et agréables » si le monde n'avait pas connu les croisades, l'esclavage, le colonialisme, les dictatures, la Seconde guerre mondiale, « si les grandes puissances, au lieu d'encourager l'Iraq de Saddam Hussein à envahir l'Iran, avaient soutenu le peuple iranien » ou encore « si le droit de critiquer les politiques hégémoniques du sionisme mondial était reconnu ». LIRE LA SUITE

Publié dans Onu - Ong

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article